Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 00:00

couv42400885.jpg  couv61854708.jpg  couv19012277.jpg 
(c'est moi ou la position des bras dans la première photo n'est genre, pas du tout naturelle ??)
(vous me direz, celle de la main dans la seconde couverture est aussi un peu particulière. Si je devais tourner sur moi-même, en tenant mes jupons, pas sûre que ma main droite se retrouverait dans cette position)(m'enfin tout le monde sait que je ne suis pas vierge, ni étroite et donc que je ne suis pas une héroine de romance).
(quant à la 3ème couverture, j'espère que la fille n'est pas censée représenter l'héroine, car celle-ci n'aurait pas les moyens de porter un manteau en peau)(bref, excusez-moi, j'espère ne pas vous avoir déjà perdu...).  


Il y a quelques semaines, donc, j’ai commencé « le monde de Charlie » et puis, je m’ennuyais tellement que j’ai fini par lire 3 romances.
Les 3 premiers tomes de la série « le fantôme de Maiden Lane » de Elizabeth Hoyt.
 

Les 3 tomes se déroulent en partie dans le quartier le plus malfamé de Londres : St Gilles.

  

Dans le premier tome on  fait la connaissance de Tempérance (oui oui ce n’est pas une blague mais nous y reviendrons) qui s’occupe d’un orphelinat et qui a besoin d’argent pour le maintenir en l’état, et de Lazare Caire un homme de la haute société (oui j’ai oublié son statut mais bon personne ne m’en tiendra rigueur je pense) qui se retrouve dans le quartier de St Gilles afin de retrouver l’assassin de sa maîtresse.
Mais comme il ne connaît pas bien ce quartier ni ses habitants, il propose à Tempérance (oui je sais, ça fait mal aux yeux à chaque fois)(et non ça ne s’arrange pas au fil du tome) de l’aider à se guider et à interroger des gens. En échange, il l’introduira dans la haute société pour qu’elle y trouve des bienfaiteurs prêts à l’aider à sauver l’orphelinat.
Question « particularité » des personnages nous avons une Tempérance qui s’apitoie depuis des années car elle a des « envies » pas très catholiques (en gros c’est une chaudasse qui ne s’assume pas). Et ça tombe bien car Lazare est un coquinou qui ne voit que des prostituées qu’il aime attacher et dont ils bandent les yeux (mais il ne les fouette pas, où est l’intérêt ?)…
La particularité de ce cher Caire est que personne ne peut le toucher (du coup il attache les femmes, fait son affaire et s’en va).
Enfin… personne, sauf Tempérance, je vous rassure. Même qu’à la fin, ils se marient, se touchent, se bandent les yeux, s’attachent les mains et se mordent les lèvres (ah non je confonds avec Ana) jusqu’à la fin de leur vie. Magnifique.
Dans ce tome, en vrac, on a le droit à un « suce-moi » très classieux et à une partie de jambe en l’air dans un attelage (entre autre…). 

 

Dans le second tome, nous faisons la connaissance de Hero (une des bienfaitrices de l’orphelinat suce-mentionné) (oui je ne m’en lasse pas), la sœur d’un duc (cette fois j’ai retenu le titre)(envoyez-moi une fraise tagada pour me féliciter), qui est promise à un homme (ok je ne me souviens plus de son prénom)(et encore moins de son titre)(mais je me souviens qu’il en aime une autre qui a les cheveux roux et qui est trop vieille pour avoir des enfants)(avouez que je retiens l’essentiel)(qui n’est pas que dans Lactel malgré ce qu’on vous a fait croire). Bref devinez de qui Hero va tomber amoureuse ? Du frère de son fiancé pardi ! Griffin (qui est un « libertin de la pire espèce, qui ne vit que pour ses plaisirs. Il mène une existence dissolue, la morale lui est complètement étrangère et il se porte très bien ainsi »). (Griffin à qui elle fera une petite séance de touche-popole dans un attelage pendant que le frère de celui-ci (le fiancé d’Hero donc, suivez un peu)(oui ça serait plus simple si j’avais retenu son nom, on est d’accord) est invité chez elle et l’attend pour déjeuner)(pendant que branlette dans voiture il y a, donc)(je suis désolée mais je n’ai pas trouvé de meilleur terme pour décrire la situation). What else ? Ah oui, les deux frères se détestent cordialement depuis que la (première) femme du fiancé d’Hero (je vous ai perdu ?) est morte en couche en lui avouant qu’elle avait couché avec son frère (Griffin donc)(ce qui est faux bien sûr)(il préfère seulement coucher avec les fiancées de son frère).
Bref en gros voilà, ils finissent ensemble et le frère/fiancé avec la femme qu’il aime et tout le monde est réconcilié (elle est pas belle la vie de héros de romances?)

 

Le troisième tome  on parle de (attention, accrochez-vous bien) Silence (si si c’est vrai), et de Mickey (lol). Silence est la sœur de Tempérance (oui leur parents ne les ont pas gâtés niveau prénoms) et a remplacé celle-ci à l’orphelinat (Vu que Tempérance est trop occupée à se faire bander les yeux en lune de miel). Silence a perdu son mari en mer et élève une petite fille (Mary quelque chose)(qu’on appellera Mary pour faire plus court) qu’elle a trouvé devant chez elle.
Sauf qu’alors que la petite à désormais un an, elle se fait enlever et Silence découvre avec horreur que c’est par le pirate du quartier (oui les pirates ne sévissent pas que sur l’eau)(et non ils n’ont pas tous un œil en moins)(comment ça je suis la seule à me les imaginer comme ça ?). Bref c’est Mickey le pirate qui a enlevé Mary. Et pour cause : c’est sa fille. Il l’avait abandonné chez Silence (ils s’étaient déjà rencontrés mais c’est une longue histoire) pour la mettre en sécurité mais maintenant que son pire ennemi veut l’atteindre, il préfère savoir sa fille à l’abri chez lui (ne cherchez pas la logique dans tout ça, je crains qu’il n’y en a pas)(car pourquoi ne l’a t-il pas gardé chez lui si c’est là qu’elle est en sécurité).
Sauf que Silence refuse de laisser Mary là-bas (pensez-vous, Mary a peur de Mickey, chaque fois qu’elle le voit, elle dit « mé-ssant »)
Qu’à cela ne tienne, elle n’a qu’à rester aussi, dans ce palais où la richesse est ostentatoire… (genre, en fait, l’auteure s’est trompé de prénom : c’est Picsou que notre héros aurait du s’appeler et non Mickey, étant donné qu’il se tient en haut d’un trône dans une salle où sont entassés tous les bijoux et richesses qu’il a volé dans sa vie)(sauf un livre de papillons qui est caché autre part et qui est finalement son bien le plus précieux)(que c’est beau, tenez un mouchoir, pour essuyez vos larmes).
C’est ainsi que Silence va habiter près de Mickey.
Dans ce tome, on n’a pas le droit à une scène olé olé dans un attelage mais à une métaphore sur un artichaut qui vaut tous les attelages du monde et on comprend également pourquoi Mickey est ce qu’il est. Il y a aussi une pendaison… Oui mesdames. Une pendaison… (avouez que je sais ménager le suspens)(quand je ne spoile pas…)

 

Alors, voilà, on est d’accord ces histoires ne se ressemblent pas. Et pourtant.
Et pourtant elles ont plus de liens et de points communs que vous ne l’imaginez



1) il y a le quartier de St-Gilles où se déroule une partie de l’intrigue de chaque tome et où un :


2) Mystérieux fantôme habillé en harlequin apparaît de temps en temps. (d’où le titre de la série). On dit que le fantôme est un tueur qui égorge ses victimes mais en fait c’est un peu le batman de St-Gilles, toujours là pour aider et sauver des gens. (non, on ne se doute pas du tout dès sa première apparition de qui il s’agit…).


3) Ils ont tous ou presque, des prénoms débiles. (non mais sérieusement ? Lazare ? Tempérance ? Silence ? Mickey ?)

 

4) Ils arrivent à nos 3 héros d’exprimer une mâle satisfaction » (Une quoi? Une mâle satisfaction allons !)

 

(Lazare à Tempérance :)
- Ecarte les jambes, ordonna-t-il d'une voix rauque fort persuasive.
Elle s’exécuta.
- A présent, soulève-les un peu.
Elle obéit de nouveau, ce qui lui arracha un grognement de mâle satisfaction.


Ou encore :


- J'adore te regarder, avoua-t-elle.
- C'est vrai? Répliqua-t-il d'un ton de mâle satisfaction.

 

(Hero et Griffin:)

Quand les derniers spasmes du plaisir eurent reflués, Hero rouvrit les yeux. Le regard posé sur elle exprimait une mâle satisfaction, et durant quelques instants, elle éprouva un sentiment de paix incongru.

 

(Silence et Mickey:)
Elle rouvrit les yeux (après l’orgasme fulgurant). Mickael la contemplait avec une expression de mâle satisfaction comme jamais elle n’en avait vu. (et elle n’est pas la seule…)

 

 


5) Certains des personnages sont vraiment croyants :


(Lazare) :
- Jésus... murmura-t-il, alors qu'elle léchait l'extrémité de son sexe.

 

(Mickey) :
Elle fit une pause, puis se laissa glisser sur lui. Ce n’était pas douloureux, mais elle n’en avait pas moins l’impression d’être écartelée (lol).

- Mickael! Haleta-t-elle.

- Jésus... souffla-t-il, la tête renversée en arrière.

 
 

 

6) Alors que les 3 hommes ont connu des nombreuses femmes (genre vraiment beaucoup) aucun d’eux n’a jamais fait l’amour. (mais bien sûr Herbert…)(oui ça ne rime pas. So what ?)

 

(Tempérance et Lazare)
- Je dois avouer que je suis moi-même novice en la matière.
- Quoi? Que veux-tu dire?
- Pour faire l'amour, précisa-t-il d’un ton extraordinairement neutre, avant de lui mordiller l'autre sein.
(…)
- Je me suis laissé dire que c'était une merveilleuse expérience. Malheureusement, je n'ai pas encore pu le vérifier par moi-même. Car si j’ai couché avec de très nombreuses femmes, je n'ai jamais fait l’amour.

 

(Hero et Griffin)
Il ne lui avait pas menti. Ce qui n’avait jamais été qu’une étreinte purement charnelle avec ses précédentes maîtresses devenait avec elle une expérience inédite, qui impliquait autant l’âme que le corps.
Avec Hero, il avait l’impression de faire l’amour pour la première fois de sa vie.

 

 

(Mickey et Silence)
- Je ne suis pas habituée à faire l’amour de cette façon, confessa-t-elle.
Il demeura un moment silencieux, avant d’avouer:

- Pour dire la vérité, moi non plus.

 
 

 

7) Certaines de nos héroïnes ont un Mont "à la place" du sexe.

 

(Tempérance et Lazare)

« Sa grande main reposait avec possessivité sur son mont de Vénus »


(Mickey et Silence)
Il sema des baisers, donna des coups de langue autour de son mont de Vénus, prenant tout son temps, comme si rien ne pressait.

 
 

 

8) Le sexe des hommes aussi, ont un point commun…

 

(Hero et Griffin)

« C’était beaucoup plus long, et plus gros, qu’elle ne l’imaginait. »

 

(Silence et Mickey)
« Il était brûlant, tout humide de sa jouissance à elle, et très, très gros »

 
 

 

9) Les héroines « volent » quand elles ont un orgasme…


(Hero et Griffin)

- Jouis, mon ange... Jouis pour moi. (tiens ça faisait longtemps…)

Obstinée, elle secoua la tête.

- Jouis pour moi, répéta-t-il, avant de happer la pointe d’un de ses seins dans sa bouche.

Elle vola en éclats entre ses bras.

 

(Mickey et Silence)

« Et soudain, elle eut l’impression de franchir l’arrivée après une course folle. Elle ferma les paupières, et vola dans les airs, son corps se convulsa une, deux, trois fois, tandis que la jouissance la transperçait de toutes parts. »

 

 
 

10) Ces 3 tomes ont des phrases mythiques…

 

(Tempérance et Lazare) 
- Tempérance, murmura-t-il, sa voix rauque résonnant dans la pièce silencieuse. Suce-moi.

 

 

(Halo et Griffin)
Elle posa sa main légère sur son torse, puis descendit plus bas.
- il n’y a jamais de poils là sur les statues, observa-t-elle.
- Ca te dégoûte ?
- Non pas du tout. C’est juste étrange.
- toi aussi, tu as des poils là, murmura-t-il, approchant les doigts de sa toison. (mythique non ?)
- C’est drôle, reprit-elle. Nous portons tous des épaisseurs de vêtements, attachés, boutonnés, serrés, alors qu’en dessous, nous sommes ainsi… (L.O.L)(j’ai trouvé le prochain sujet de bac de philo, je vous le dis moi !)…

 


Et enfin, last but not least, après la pèche à la truite ici, le citron  et quelques fruits par ci par là, nous avons le droit à la métaphore de l’artichaut !!

« Toujours est-il que je me suis retrouvé avec ces artichauts, et que j’y ai pris goût. Depuis, j’en mange régulièrement.
Silence fit la moue.
- Ca n’a pas l’air très goûteux.
- Ne vous fiez pas aux apparences. L’artichaut est un légume très pudique (really ? Pudique, un artichaut ?). Il s’abrite sous un monceau de feuilles qui doivent être pelées soigneusement afin de révéler son cœur. Lequel est lui-même protégé par une couche de poils légèrement piquants. Le cœur d’artichaut est un trésor qui se mérite (mais L.O.L non cette comparaison ?)(car il y a une allusion sexuelle où je ne m’y connais pas en clichés de romances). »

 



Alors ? Bilan de ces 3 lectures ?

Si je les ai dévoré (un par jour) et si j’ai bien aimé que Hoyt ose y aller franchement niveau cul, je ne les ai pas tous apprécié de la même manière.
Sans bouder mon plaisir pour autant dans les 2 autres tomes, ma préférence va au premier sur Tempérance et Lazare.
Il manque peut-être un peu d’actions et de rebondissements dans les autres, et de nouveauté aussi… Mais là c’est de ma faute, je n’aurais pas du faire ma gourmande en les enchaînant les uns après les autres… Trop de romances peut tuer la romance… 
Ceci dit, c’est une bonne série, vraiment, (lire un livre en un jour est un signe qui ne trompe pas) et je lirai la suite sans aucun doute (Winter !!)

 

 

 

Les fantômes de Maiden Lane, tome 1 : Troubles intentions - Elizabeth Hoyt
Editions J'ai Lu (Aventures & Passions), 342 pages.


Les fantômes de Maiden Lane, tome 2 : Troubles plaisirs - Elizabeth Hoyt
Editions J'ai Lu (Aventures & Passions), 312 pages.

 

Les fantômes de Maiden Lane, tome 3 : Désirs enfouis - Elizabeth Hoyt
Editions J'ai Lu (Aventures & Passions), 344 pages.  

 

 

 

L'avis de Sandy sur le tome 1 (qu'elle n'avait pas du tout aimé !).  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cess - dans Romance
commenter cet article

commentaires

patacaisse 13/01/2013 17:32

Je les avais beaucoup aimé et le tome avec Winter est très bien également (vu ce que j'ai pu comprendre avec mon niveau en anglais ;-) )

Cess 08/02/2013 10:13



J'ai moins aimé celui sur winter. Je crois que je l'ai lu juste après avoir lu 4 Hathaway de Kleypas et du coup, ça a souffert de la comparaison je pense.



Elo Dit 10/01/2013 13:11

Rho coquine !!!!

Cess 08/02/2013 09:59



Moi ? jamais !



Aidoku 08/01/2013 19:34

Ah là là.
On redécouvre des livres pourtant lus ^^
J'ai lu le tome 1, mais j'ai trouvé que les personnages évoluaient trop vite.

Cess 10/01/2013 11:04



Oui c'est clair, ils passent de "on se deteste" à "touche popole dans la voiture" en un rien de temps... :D



bladelor 08/01/2013 17:59

Mmm, suis pas trop tentée, mais tout de même, la métaphore de l'artichaut me laisse sans voix !!!

Cess 10/01/2013 11:04



Oui mais tu comprends, c'est pudiques les artichauts... :D



Fée Bourbonnaise 07/01/2013 21:06

Je ne suis pas du tout tentée. Peut-être parce que je me suis perdue dans ton résumé du tome 2. :D

Cess 10/01/2013 11:01



Tu devrais le tenter pourtant, je serais curieuse d'avoir ton avis...



en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg