Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 00:00

9314_v10.jpg


Aujourd’hui, pour le RDV des lectures inavouables et coquines chez Stephie, je vais vous parler du tome 2 des Ombres de la nuit « la Valkyrie sans cœur ». Un titre des plus mystérieux si on part du principe qu’on ne sait pas ce qu’est une Valkyrie et surtout qu’on se demande pourquoi elle n’a pas de cœur (en espérant qu’elle a des orgasmes, pour compenser).

Mais avant de me perdre dans des parenthèses inutiles, rentrons dans le vif du sujet :



L’héroïne :

Kaderin, autrement surnommée Katia (aucun lien, cherchez pas) par Sebastian, est une Valkyrie, sans cœur. (Oui vous ne vous en seriez pas douté, je sais)(et non, je ne vous prends pas pour des débiles, allons, allons, où allez vous cherchez ça ?).
Les Valkyries sont des immortels, grandes de tailles, jolies (voilà qui est fort étonnant), avec des oreilles pointues (comme sur la couverture) et qui aiment la mode, la technologie et les jeux vidéos.
Kaderin est surnommée la Sans-Cœur car « une mystérieuse entité lui a réduit son âme en cendre (j’aime beaucoup le terme de « mystérieuse entité » : jolie pirouette de l’auteure pour ne pas avoir à  décrire « ce » qui lui a ôté son âme). Bref, cette dernière réduite en cendres, Katia « ne connaissait plus ni chagrin, ni désir, ni colère, ni joie » (en gros : plus d’émotions quoi). « Aucune émotion ne se mettait en travers de sa route meurtrière » (elle tue des vampires)(et devinez ce qu’est Sebastian ?)(Un loup garou !)(non je déconne).
Bref Kaderin a les yeux gris, « couleur de l’orage sur le point de se déchaîner » (question bonus qui peut vous faire gagner un paquet de michoko (Quoi que, en fait, non,  je retire, vous ne pouvez rien gagner car c’est une question  purement rhétorique) : Quelle est la différence entre le gris de l’orage sur le point de se déchaîner et le gris de l’orage qui vient de se déchaîner ?).
Ses cheveux blonds paraissent presque blancs à la lumière des bougies (et à la lumière du jour  ça donne quoi ?) et ses yeux couleur café (je croyais qu’ils étaient gris ?)(à moins que ? Le café, c’est gris ?) sont ourlés d’épais cils sombres (Katia serait-elle une fausse blonde ?).
Son cou est mince (une chance, vraiment), elle mesure 1m80 mais paraît fragile à Sébastien (qui mesure 2m20)(oui, son membre est proportionné à sa taille, mais ne soyez pas impatientes, nous y reviendrons) et ses seins épanouis (heureusement qu’ils ne sont pas renfermés sur eux-même, des seins épanouis valent mieux que des seins déprimés, tu les auras)(mon humour atteint ses limites, je vous rassure), bref, ses seins épanouis sont haut perchés on en reparle quand elle aura eu un enfant)(en espérant que le futur fœtus ne la vide pas de son sang depuis l’intérieur)(ah non, ça c’est Bella)(et Katia ne ressemble en rien à Bella. Elle couche, elle). Heu, où en étais-je ?
Ah oui. Ses seins hauts perchés (comme maîre corbeau): d’après Sebastian, cette partie de l’anatomie de la miss n’a rien de fragile (ce qui n’est pas une raison pour les malmener hein)(quoi que... la romance SM est en vogue en ce moment)(Christian, si tu passes par là : Kaderin à les yeux gris et je sais que c’est un peu ta couleur fétiche. En plus elle est nettement moins conne qu’Ana et ne se mord pas les lèvres… J’ai pensé que ça pourrait t’intéresser)(et si non, je suis là moi)(A bon entendeur…)

« La Sans-Cœur était une tueuse parfaite et ce, depuis un millier d’années, la moitié de son interminable existence. »
(Note de l’auteur de ce billet : En 2000 ans d’existence elle en a vécu 1000 sans émotions, mais est-ce que les orgasmes sont des émotions ? Oui ? Oh-my-gode !! Ca c’est pas de bol!)
Elle a perdu son âme et ses émotions quand elle a perdu ses sœurs (tuées par un vampire) et « Se souvenir de ses sœurs c’est comme si on lui tirait du barbelé dans les veines » (j’avoue, cette métaphore fait tout son effet, on s’imagine bien que ça doit faire mal).
Enfin Kaderin (la cock-ine) a le goût du miel (une chance que Sebastian aime le miel d’ailleurs. Un cuni de Winny l’ourson, ça le ferait quand même beaucoup moins), et est… est… étroite bien sûr ! (Et c’est là que vous vous dites que ça doit faire mal si l’autre est imposant !)(Et bien, apparemment non)(mais je ne peux pas vous le confirmer : on ne m’a jamais dit que j’étais étroite). (Par contre on m’a dit que j’avais le goût de fraise)(je déconne).

Bref. Ce qu’il faut savoir :
Quand elle va rencontrer Sebastian, la miss va retrouver son âme et ses émotions (et dieu merci, ses orgasmes)(comment ça je fais un blocage sur les orgasmes ?)(ma foi, les orgasmes, y’a que ça de vrai dans la vie non ?)
Et ces orgasmes seront donnés par :
(vous apprécierez la transition ! merci).

 


Le héros
 :

Sebastian, surnommé Bastian, (et non  Seb, à mon grand désarroi, car je ne pourrai pas placer un « Seb, c’est bien ») est un vampire de 300 ans qui se déteste. Je dirais même plus : Sébastien « se dégoûtait lui-même depuis sa transformation ». (C’est quand même tragique ces héros canons mal dans leur peau…)(et ce qui est encore plus tragique c’est que ce n’est pas moi qui couche avec eux pour leur remonter le moral)(life is a bitch).
Il n’a jamais voulu être un vampire et vit seul, reclus dans son château abandonné (coquillage et crustacéééééé). Ce que vous devez savoir c’est que les vampires ne ressentent pas grand chose (par là, j’entends qu’ils ne peuvent pas bander)(oui c’est un peu un raccourci mais bon je vais à l’essentiel)(vu que mon billet est déjà super long) (et non je ne suis pas une obsédée)(mais bon si je lis de la romance paranormale ce n’est pas pour les couvertures même si celle de Minuit vaut son pesant de skittles, ni pour les méchants aux odeurs de talc, étrangement). Bref, ce que vous devez retenir c’est que les vampires ne bandent pas tant qu’ils n’ont pas trouvé leur âme sœur, leur fiancée.
Mais quand il voit Kaderin débarquer (pour le tuer)(rassurez-vous, elle ne le tue pas) son corps reprend vie (et par « Son corps » j’entends « son sexe »). Et son cœur aussi tiens, car il n’y a pas que le cul dans la vie. Il y a aussi l’amour. (ahahahah, elle est bien bonne celle-là).

Bref Sebastian quand il voit Katia, la fixe : « Jamais il n’avait fixé de femme, jamais il n’en avait désiré comme il fixait et désirait cette miniature aux seins opulents. » (quand je vous dis que les gros seins, y’a que ça de vrai dans la vie).
Sinon, il mesure 2m20 et a un visage grave et mince, aux arêtes dures. (Ca c’est de la description)(surtout les arêtes dures : on visualise tout de suite le truc)(Non ?).

Son sexe est énorme, (ah ! Là on visualise le truc !), rigide, massif, imposant (oui tout ça, et bien plus encore…) (chaque fois que je lis ces 3 derniers mots je chante la chanson de Denver, le dernier dinosaure dans ma tête)(si vous ne connaissez pas, c’est que vous êtes trop jeunes pour lire ce genre de livres) et est dur comme de l’acier (l’acier c’est quand même vraiment vraiment dur hein). 

 

Bon maintenant que vous cernez les personnages, de quoi parle ce livre ?! 


Quand Kaderin débarque dans un château à l’abandon pour y tuer son vampire de résident elle est loin d’imaginer que 2 minutes plus tard (et quand je dis deux minutes, je veux vraiment dire deux minutes) elle se retrouverait à jouer à frotti-frotta avec lui jusqu’à l’orgasme (heu ? Quelqu’un peu me rappeler comment on devient une valkyrie tueuse de vampire déjà ?).
Elle qui n’en a pas eu depuis 1000 ans (d’orgasmes) va avoir du mal à s’en remettre (ou pas en fait). En plus, Sebastian,  le vampire en question, la prend pour sa fiancée, son âme sœur. Ridicule. Et impossible : Sebastian est un vampire, et elle les déteste (à part pendant ce laps de temps où elle jouit)(mais il y a des situations où il faut savoir enterrer la hache de guerre)(et la jouissance en fait clairement partie).

Bref elle s’enfuit (non sans avoir pris préalablement son pied)(pas littéralement hein sinon ça serait un peu bizarre)(et elle courait à cloche pied), le laisse en vie, et part s’inscrire à la Quête : une sorte de chasse au trésor pour Immortels où Loups-garous, Valkyries, Fées, Sirènes, Sorcières et Démons s’affrontent pour accéder à un prix unique en son genre. La Quête n’a lieu que tous les 300 ans et cette fois, le prix est très convoité puisqu’il s’agit d’un moyen de revenir dans le passé. Tous les coups sont donc permis. Et Kaderin, réputée sans cœur, est bien décidée à gagner la Quête une fois de plus !
Sauf que voilà, les choses ne se passent pas comme prévues (en même temps elles se passent rarement comme prévues)(sinon Barrons serait réel, dans mon lit, je serais millionnaire et je passerais mon temps à bouquiner) vu que ce débile de vampire décide de s’y inscrire aussi et de la suivre partout (la nuit, tout du moins)(et vous savez ce qu’on dit ; la nuit, tous les chattes sont grises)(ok je sors)…
Je vous passe les détails mais en gros (enfin pas aussi gros que le sexe de Sebastian, n’exagérons pas) :
Il l’aide, elle l’envoie chier, il l’aide, elle lui fait sa première félation, ils couchent ensemble, se chauffent, se disputent, se réconcilient, jouent au docteur dans une grotte où ils sont enfermés avec un dragon (ils ont le sens des priorités)(en même temps, moi je dis, autant prendre son pied quand on est le point de mourir), jouissent, font l’amour dans un avion, risquent de se perdre, se disputent et finissent par tomber amoureux. (Non je ne vous dirai pas si ils gagnent la Quête même si je sais que c’est ce que vous mourrez d’envie de savoir).

 

Vous l’aurez compris, si on reprend ma liste de clichés « spécial romances », on peut cocher beaucoup de clichés dont le fameux « tu es étroite » qui est quand même un de mes préférés. Sauf que voilà, bizarrement, tout passe. (bon peut-être pas le goût de miel et le « étroite »). Mais sinon, je n’ai presque pas roulé des yeux (Christian Grey devra attendre pour me fesser) tout simplement car j’ai adoré.
Les points forts de ce livre sont clairement l’humour, le sarcasme et la dérision.

J’ai ri comme une baleine (spéciale dédicace pour Karen) et j’ai passé un excellent moment. Niveau sexe, on est servies (ça commence quand même dès la seconde page par une séance mythiquissime de frottage via pantalons), et c’est bien écrit : de quoi nous faire rosir (de plaisir) pendant notre lecture.
Niveau personnages, on est un peu dans la caricature (bon d’accord, beaucoup) mais c’est tellement dans la dérision que l’on en rit. Et puis Kaderin a du caractère, beaucoup, et elle a tout autant de réparties, ce qui fait qu’à aucun moment on ne se lasse de leurs caractères et de leur jeu de chat et de souris.
Enfin, niveau histoire, j’ai aussi adoré. On ne s’ennuie pas, on voyage, on va de mission en mission, de quête en quête, on rencontre des personnages secondaires au potentiel très intéressant (non je ne parle même pas que des hommes) et on tourne les pages sans s’arrêter tant on est pris par l’intrigue, tant on rit de leurs répliques et tant on s’attache à tous les personnages…

Bref, on ferme le livre en ayant passé un bon moment et on en veut encore. Merci Karen de m’avoir incitée à lire ces livres ♥

 

Quand à Lucindeya—Lorsque Kaderin l’avait dépassé, vers les trois cents mètres, la sirène l’avait insultée dans des langues considérées comme mortes par l’humanité.
- Je ne pensais pas que tu t’y mettrais si vite, espèce de salope foudroyante ! Maintenant OK, je sais que ça a commencé !

 

Les ombres de la nuit, tome 2 : La Valkyrie sans Coeur - Kreysley Cole
Editions J'ai Lu - 408 pages

 

 

Plus de lectures inavouables chez Stephie.

65408451 p

 

 

Je vous invite aussi à lire le Webzine très complet que le Boudoir Ecarlate a consacré à cette série... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Radicale 27/12/2012 14:52

Oui j'ai eu un reader à Noel ! Et j'ai déjà chargé ce titre dessus pour mes vacances de janvier ;-)

Cess 27/12/2012 15:04



Yes yes ! j'espère que ça te fera autant rire que moi :D



Laurie 06/12/2012 21:13

Réunir Winnie, Grey et un vampire généreusement pourvu par dame nature dans le même billet : chapeau bas. Et j'oubliais Denver !! D'ailleurs moi aussi j'ai la chanson dans la tête
maintenant....
Encore de beaux fous rires à la lecture de ton billet. MERCI !!
Et une question existentielle : l'auteur avait-elle prévue que les lectrices rient comme des baleines en lisant son livre ??? :-))

Cess 27/12/2012 14:33



Merci pour tes commentaires Laurie ♥
Oui je me suis lâchée niveau références dans ce billet !!
Sinon, moi je pense que l'auteur se veut décalé et dans l'auto dérision oui !?



Tam-Tam 06/12/2012 20:10

J'ai lu les premiers tomes (genre les 5 premiers un truc comme ca)
J'avais bien aimé, limite ca me faisait rire (meme si j'imagine qu'à la base ca ne se veut pas décalé ^^)
mais passé un certains stade, les histoires, ca sentais le réchauffé...du coup j'ai lâché l'affaire.
C'est la difficulté avec les séries. Ne pas perdre son lectorat (non addict et monomaniaque!)

Cess 27/12/2012 14:32



Oh si moi je pense que ça se veut décalé alors... tu penses pas ?



patacaisse 06/12/2012 19:22

Et bien, c'est tentant cette histoire. En tout cas, c'était drôle de lire ton article. Qu'elle ne tombe pas enceinte car les seins hauts perchés elle les aura plus (bienvenue dans la réalité ;-) ).

Cess 27/12/2012 14:31



LOOOOOL  tellement vrai !



l'or des chambres 05/12/2012 14:20

Ben moi aussi j'ai ri comme une baleine en te lisant, et c'est tout bénef. de rire au moins une fois dans la journée... Bref, passer chez toi c'est toujours l'assurance d'un très bon moment :0)
Merci !!

Cess 27/12/2012 14:27



Merci l'or des chambres ♥



en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg