Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 02:23

roulotte.jpg


Ca y est, je me lance ! La roulotte de 
Syl passe par chez moi.  

Sandy a arrêté l'histoire de Cathy en me laissant un choix crucial à faire. Merci Sandy, je te revaudrais ça ! :)

J'ai relu toute l'histoire depuis le début, pour être sûre de ne pas faire de contre sens, et j'ai tout simplement adorée ! Les filles, vous êtes trop fortes !
Je suis donc très très contente de continuer l'histoire de Cathy et d'y apporter ma touche... 

Sandy m'a imposée les mots suivants : Velours, étole, cervelle, cicatrice, chandelle que vous trouverez en gras dans mon texte... (re-merci Sandy). 
Alors c'est parti... 

 

Voyant tous les yeux tournés vers elle, Cathy comprit qu’ils attendaient vraiment qu’elle agisse comme une reine, qu’elle prenne des décisions et les départage. Il était temps qu’elle s’impose. Qu’elle s’affirme. Qu’elle décide une bonne fois pour toute de croire à toute cette histoire.


Mais comment choisir ? Comment décider du sort de cette femme qu’elle ne connaissait pas ?

Elle regarda tour à tour Dominique et Sylphide et finalement s’adressa au vieux monsieur dans l’ombre.
-  Qui êtes-vous ? Sortez de l’ombre que je vous vois et venez me parler en face si je représente votre reine.
Le silence s’installa et le vieux monsieur sorti de l’ombre. Son visage et ses traits lui rappelaient quelqu’un mais elle n’arrivait pas à savoir qui.
- Je suis Aaron, votre grand-père, Rose. Le père de votre mère.

Mon grand-père ? se dit Cathy sentant les larmes lui monter aux yeux et de la colère se répandre en elle. J’ai un grand-père et il n’a jamais cherché à me connaître ? Il a préféré me laisser dans un orphelinat ? Je ne représente donc rien pour lui ? Me déteste t-il car je suis à moitié arachnéenne ? Mais alors pourquoi… Ses pensées furent interrompues par Dominique :

- Nous n’avons pas le temps pour célébrer vos retrouvailles, Rose, vous devez choisir que faire d’Anne, vous ne pouvez pas la laisser seule devant cette porte. Elle est choquée et désemparée, et…

Avant que Sylphide ne puisse répliquer Cathy demanda à son grand-père :

- Que craignez-vous exactement ? Que cette personne ne soit plus Anne ? Qu’elle ait été mordue et transformée par les arachnéens ? Mais alors, pourrait-elle encore avoir l’apparence de … ?!

Le vieil homme lui répondit :

- Les arachnéens ont le pouvoir de prendre l’apparence de quelqu’un d’autre. Nous ne savons pas exactement de quoi Anne aurait l’air si elle a été transformée car de toute façon elle pourrait reprendre sa forme que nous lui connaissons. Ainsi, la personne devant la porte peut aussi bien être notre Anne, qu’une Anne transformée. Vous me suivez ?!
Oui Cathy comprenait. Elle comprenait aussi que cette fille qui était sa cousine était également la petite fille de cet homme. Mais elle sentit qu’elle pouvait lui faire confiance, au-delà de leur lien de sang, il lui semblait d’une grande sagesse…

- Quel est votre avis ?
 - Nous avons conçu une cellule qui n’a pas d’effet sur nos pouvoirs mais qui anéantit ceux des arachnéens. Le vieil homme s’interrompit et regarda tour à tour Dominique et Sylphide qui semblaient estomaqués. Cathy comprit qu’ils ne connaissaient pas l’existence de ce cachot. Si nous y enfermions Anne, reprit Aaron,  nous saurions rapidement qui elle est.
- Ainsi soit-il, déclara Cathy non sans avoir demandé à Dominique et Sylphide de rester avec elle car elle les sentait trop « à cran » pour pouvoir être d’une quelconque aide en bas.

Ainsi fut fait. Anne ne se débattit pas quand Gaston et trois autres personnes l’attrapèrent et l’emmenèrent dans les sous-sols de la forteresse.

 

Quelques minutes plus tard, Gaston revint dans la salle de surveillance.

Avant de se faire assaillir de questions il affirma qu’Anne n’avait pas changé. Elle était toujours Anne.

Cathy lut la gratitude et le soulagement dans les yeux de Dominique et son cœur se serra une fois de plus à l’idée qu’il en aimait une autre qu’elle.

Elle demanda à Aaron si cela voulait dire qu’Anne n’avait pas été transformée et celui ci répondit par l’affirmative :

- Oui, nous avons amené plusieurs arachnéens sous forme humaine dans cette cellule et chaque fois, leur vraie nature s’est révélée.

- Ce n’est PAS POSSIBLE ! S’écria Sylphide. Personne n’est jamais revenu de chez les arachnéens. Qu’est ce que c’est que cette histoire de cellule ? Pourquoi n’avons nous pas été mis au courant de son existence ? Anne est votre petite fille et vous l’aimez, vous ne pouvez pas accepter de la voir être transformée, vous n’êtes pas objectif, je ne crois pas que ce soit Anne. Ca ne peut…

Gaston l’interrompit :

- Ma reine, dit-il à Cathy, Anne vous demande. Elle ne veut parler qu’à vous. J’ai dans l’idée que l’on pourrait bien la menacer et la torturer, elle ne parlerait pas si ce n’est à vous. Elle dit qu’elle a des informations importantes qu’elle ne veut révéler qu’à la reine.


Cathy se retourna vers Dominique, Sylphide et Aaron et avant qu’aucun d’eux n’intervienne, elle demanda à Gaston de la guider vers la cellule de sa cousine.

Dominique lui bloqua le passage :
- Je vous accompagne.

- Vous retrouverez votre fiancée après Dominique, ne vous en faites pas, lui répondit froidement Cathy.

- Ce n’est pas pour elle que je m’inquiète en ce moment mais pour vous.

Cathy ne comprenait plus rien. Si Dominique avait peur, c’est qu’il n’était pas si persuadé que ça que sa bien aimée puisse être vraiment saine et sauve. Avant qu’elle ne puisse se demander si Dominique s’inquiétait pour elle, Cathy, ou pour la reine qu’elle représentait, elle emboîta le pas à Gaston et ferma la porte derrière elle, se coupant de la protection de Sylphide et de Dominique.

 

Gaston lui fit descendre des escaliers, prendre de nombreux couloirs que Cathy aurait été incapable de reprendre seule en sens inverse. Puis il ouvrit une porte qui donnait sur un petit couloir. Au bout une cellule. Elle demanda à Gaston de l’attendre dehors et tandis que la porte se refermait derrière elle, elle s’avança, avec une assurance qu’elle ne se connaissait pas.

 

Anne, avec sa robe en velours et son étole sur les épaules, se tenait droite dans sa cellule.

- Alors c’est vous Rose ? dit-elle en la toisant de haut en bas.
Elle n’avait plus rien de la jeune femme suppliante de tout à l’heure.

- Ecoutez-moi bien Rose, nous avons très peu de temps. Je ne suis pas Anne. Je vais me transformer pour vous laisser entrevoir ma vraie nature. Ne criez pas, ça ne sert à rien. J’ai jeté un charme avant d’être enfermé. Vous pourrez crier de tout votre soul, personne ne vous entendra. De plus, si vous ne voulez pas que j’éclate la cervelle de votre sou fifre quand je sortirai d’ici, car je sortirai, croyez-moi, vous avez intérêt à ne pas m’interrompre.

Sur ce, avant que Cathy n’ait eu le temps d’intégrer le fait qu’elle se trouvait face à un arachnéen, un homme magnifique se trouva à la place d’Anne.

 

L’homme avait une trentaine d’année. Il avait les cheveux noirs, des yeux noirs, sa peau était mate, et il avait une cicatrice qui partait de sa tempe et lui barrait le sourcil droit. Il était torse nu et Cathy n’avait jamais vu un torse si magnifique de sa vie. (En même temps elle n’avait vu que le torse de Dominique pendant sa transformation qui lui avait déjà paru comme la plus belle chose au monde). Elle remarqua que son avant bras était couvert d’un tatouage qu’elle ne pouvait déchiffrer.

Les yeux de l’inconnu brillaient comme des chandelles, même dans l’obscurité, et son regard l’envoûtait. Elle n’avait toujours rien dit et continuait de le dévisager quand il prit la parole, d’une voix grave et profonde :

- Et bien ma chère, je vois que vous savez apprécier les belles choses, dit-il un sourire au coin des lèvres.

J’avoue que vous n’êtes pas mal non plus et je peux déjà entrevoir la beauté que vous serez après votre transformation à vos 25 ans.

Je m’appelle Zlatan. Je suis le roi des arachnéens. C’est pour ça que votre cellule n’a pas eu d’effet sur moi et que j’ai pu garder l’apparence d’Anne. Mes pouvoirs sont supérieurs à ceux de mon peuple, comme les vôtres sont supérieurs à ceux de votre peuple.


Cathy voulu parler mais il l’interrompit d’un geste.

- Le temps nous est compté, vos gardes vont revenir si vous tardez trop à remonter.

Je suis comme vous Rose. J’ai du sang arachnéen et du sang de Lepidopteranus.
Vous avez hérité en majeure partie des pouvoirs des papillons car votre mère était leur reine. J’ai hérité pour ma part, en plus grande partie des pouvoirs de mon père qui était roi des arachnéens.
Votre père était le bras droit du mien et son meilleur ami également. Tous les deux étant tombés amoureux de papillons, ils pensaient pouvoir changer le monde. Changer le destin de nos peuples. Mais vous comme moi avons été élevé dans le monde des humains. Si ça fait depuis ma majorité, il y a 6 ans, que je suis de retour parmi les miens, on ne peut pas espérer que vous puissiez comprendre après quelques jours les enjeux de nos rôles. Ma partie arachnéenne est la plus forte mais je sais que j’ai du sang papillon, je le sens. Je ne peux pas renier qui je suis. Comme vous ne pouvez pas renier qui vous êtes. J’ai pris de gros risques en venant vous trouver mais je le devais, pour moi, pour mon peuple. A nous deux nous allons changer le cours des choses. J’ai entendu parler d’une prophétie. Pendant des années j’ai cherché à savoir où elle se trouvait, ce qu’elle prédisait. Maintenant que je l’ai lue, je suis convaincu qu’elle parle de nous.

La prophétie annonce que 10 personnes, guidées par un roi sombre et déterminé et une reine douce et sensible, devront chercher et trouver le parchemin qui les mènera tous à la paix. Ces 12 personnes auront un an jour pour jour, à partir du moment où le roi et la reine se trouveront, pour accomplir ce destin, sinon, leur monde sombrera dans le chaos le plus total et ils mourront.
Je crois en cette prophétie.

Même si notre chemin va être semé d’embûches, je suis sure que nous y arriverons Rose. Je veux y croire. Nos peuples peuvent cohabiter en harmonie. Vous et moi sommes pareils. A cela près que vous n’avez pas l’air bien téméraire pour le moment. Mais je suis sûr que nous nous comprendrons. J’ai envie d’y croire. Je vous apprendrai ce que vous devez savoir sur mon peuple et vous me direz tout sur le vôtre. Il faut que vous choisissiez vos 5 meilleurs hommes, des personnes de confiance, pour nous accompagner dans notre quête. Je ferai de même. C’est notre destiné, je le sens, nous allons trouver ce parchemin. Faites-moi confiance voulez-vous ? 

 

Cathy ne pouvait défaire son regard de celui de Zlatan. Oui elle avait envie d’y croire. Mais pourquoi ? Pourquoi avait-elle déjà confiance en cet inconnu, le roi de ses ennemis ? Et pourtant. Pourtant quelque chose dans son attitude et son regard avait su toucher son cœur et celui-ci lui dictait que l’homme qui se trouvait en face d’elle pourrait bien changer sa vie à jamais et celle de son peuple…

Elle se dit alors qu’elle n’avait jamais autant été troublée dans sa vie que ces derniers jours. D’abord par Dominique, maintenant par cet inconnu qui lui inspirait de la peur mais qui l’attirait comme un aimant... 

 

La semaine prochaine, la roulotte passera chez Vilvirt qui devra composer avec les mots suivants :
Tirelire, flèche, moisi, jalousie, larmes :)
Pour retrouver tous les épisodes précédents de la roulotte c'est chez Syl ICI !   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vilvirt 30/01/2011 15:48


Ça ne va pas être facile de reprendre la suite, maintenant ! Mais que d'hommes, que d'hommes, quand est-ce que ça s'arrêtera ?...


Cécile 31/01/2011 09:48



Oui je suis désolée j'ai arrêté à un mauvais moment mais je suis sûre que tu vas bien t'en sortir. J'ai hâte de lire la suite :)))



Pimpi 29/01/2011 23:08


hiiii, mais tu en as eu de l'imagination dis-moi! C'est super bon! Je ne m'attendais pas du tout à ça! Vous êtes toutes douées, les filles!!!


Cécile 31/01/2011 09:48



Merci! Faut dire que je savais pas quoi faire d'Anne et que je voulais un petit triangle amoureux:) Je lis trop de séries YA je crois:)



Mlle Pointillés 29/01/2011 22:43


Il faut VRAIMENT que je prenne le temps de lire tout ça depuis le début!


Cécile 31/01/2011 09:48



Franchement l'histoire est super sympa et prenante. Tu vas pas t'ennuyer!



Cess 29/01/2011 21:38


@ Bladelor et Lily: Merci!!!! :)


Sharon 29/01/2011 20:57


@Syl. Ce ne sont pas tant mes idées que celles de mes élèves (la bienséance m'interdit de révéler ce qu'ils ont écrit dans les dernières rédactions, ni la teneur des propos qu'ils échangent en
classe).
@ Cess : justement, j'attends la suite avec impatience, puisque l'apparence est trompeuse.


en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg