Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 00:00

fiavre10.jpg

J’avais adoré ce 5ème tome. A tel point que pendant un an, j’ai continué d’y penser.
Pourtant, je savais que je n’avais pas tout compris et qu’il me faudrait le relire en français.
C'est désormais chose faite. Et je peux vous dire j’ai encore plus savouré cette relecture…
 

Si le premier billet que j’ai fait ne contenait pas de spoilers, celui-ci, par contre en est plein. Donc si vous n’avez pas lu ce dernier tome, arrêtez-vous ici ! 

 

Comment vous parler de ce livre ?
Que dire ?
Par où commencer ?
 

Déjà par les premiers chapitres qui m’ont brisé le cœur. On y retrouve une Mac triste, affaiblie, seule au monde, pour qui plus rien ne compte.
Elle prend pleinement conscience de son amour pour Barrons et la perte de ce dernier la tue. Son désespoir est palpable.
Mon cœur a saigné pour elle. 

Excusez-moi, Barrons, d’avoir été trop jeune pour savoir ordonner mes priorités comme vous le faisiez ; je n'ai pas souffert l’enfer que vous avez enduré, quel qu'il soit. J’aurais du vous plaquer contre un mur, vous embrasser jusqu'à perdre haleine et faire tout ce dont j'ai eu envie le jour où je vous ai vu pour la première fois dans cette fichue libraire. Vous troubler comme vous me troubliez, vous obliger à me voir, à me désirer - moi la fille rose bonbon !


S’en suit l’alliance avec Darroc ! Je me souviens avoir détesté ces passages lors de ma première lecture. Je savais qu’elle manipulait Darroc mais cette alliance avec celui qui l’avait faite pri-ya m’avait dépassée.
Autant vous dire que j’ai mieux vécu ces passages lors de cette seconde lecture.
Le moment le plus touchant de cette période, pour moi, est celui où elle croise Dani :

- Il se passe quelque chose ici que j'ai pas capté, Mac ? demande-t-elle d'une voix tendue. Parce que tu vois, je suis là, en train de chercher une raison, n’importe laquelle, pour que tu embrasses ce salaud, mais j'en trouve aucune.
Elle me lance un coup d'oeil furieux.
- Je crois que c'est encore pire que de mater un film porno. Man.
Bon elle est furieuse. Elle vient de me dire man et n'a pas demandé pardon.
Je me raidis.
- Il se passe beaucoup de choses que tu ne captes pas, dis-je froidement.

Suivi de peu par le moment qui m’avait fait hurler de joie la première fois et qui m’a fait hurler de joie à nouveau :

Elle nest pas perdue dans le réseau des Miroirs, en détresse.
Elle se tient dans mon allée, en train d’embrasser ce salaud qui l’a violée et transformée en Pri-ya.
Non, soyons tout à fait précis. Elle se frotte contre lui en lui enfonçant sa langue dans la bouche jusqu’aux amygdales.
Le monste en moi secoue les barreaux de sa cage.
Violemment.

 

Dans ce tome, tous les personnages secondaires sont réunis.
Si j’ai aimé les MacKeyltar et leurs femmes imposantes, les parents de Mac (Barrons aime la tarte aux pommes ?!!!), si j’ai eu envie de connaître plus les 9 de Barrons (Ryodan, épouse-moi), il y a une personne que j’ai encore plus détesté cette fois-ci, en comprenant tout: j’ai nommé, Rowena (la salope).

- V’lane refusera de me donner la pierre répliquai-je. Il est impossible qu'il se contente de nous la confier sans contrepartie.
- Ouvre les cuisses un autre faë et fais ce qu'il faut pour qu’il te la procure, dit-elle platement. Ensuite tu nous les remettras. Tu n’as pas besoin d'assister au rituel.

  

Aussi, j’ai aimé suivre Mac qui ne cesse d’évoluer et de se poser des questions sur ce (ou qui) elle est. 
J’ai aimé l’accompagner dans ses réflexions qui la pousse à se remettre sans cesse en questions… J’ai eu le cœur serré devant ses incertitudes et ses doutes…

Il ne respirait plus. Il était mort. Une fois de plus. 
Je le regardai. 
Je regardai dans les ténèbres du Miroir.
Celui-ci ne m’avait pas tuée… mais il l’avait tué, lui.
Je n’aimais pas du tout ce que cela signifiait.
Cela voulait dire que j’étais effectivement la concubine.
Et aussi, que Jéricho n’était pas mon roi.

 

Mais Fièvre d’Ombres, ce n’est pas que des doutes et des trahisons.
C’est aussi ces moments entre Mac et de Barrons qui donnent le sourire… Je pense notamment à leurs dialogues muets qui ne manquent jamais de me faire rire…

- Je ne sais plus comment m’habiller alors j’ai essayé de tout concilier.
- Et nue ?
- Il fait encore un peu frais.
Nous nous dévisageâmes par-dessus la table basse. 
Ses yeux ne dirent pas « Je vous réchaufferai », et les miens ne répondirent pas « Qu’attendrez-vous ? » Et comme il refusa de s'écrier » Pas questions de faire le premier pas ! »  je m'abstins de répliquer « J’aimerais que vous le fassiez parce que je ne peux pas, parce que je suis »  et il ne m'interrompit pas en demandant « Trop orgueilleuse pour le faire ? »
- Comme si vous le n'étiez pas, vous !
- Pardon ?
- Vraiment, Barrons, dis-je  sèchement. Je ne suis pas seul à ne pas avoir eu cette conversation et vous le savez. 
Ses lèvres esquissèrent de nouveau ce petit sourire en coin.
- Vous êtes un sacré numéro, Mademoiselle Lane.
- Autant pour vous.



Et après plus de 700 pages, il y a enfin, enfin, (enfin !!!!!!) ce que j’attendais depuis le premier tome : 

- Tu es Mac, dit-il. Et je suis Jéricho. Et rien d'autre ne compte. Rien d'autre ne comptera jamais. Tu existes dans un endroit qui est au-delà de toutes les règles pour moi. Est-ce que tu comprends cela ?
Oui.
Jéricho Barrons vient juste de me dire qu’il m’aime.



Malheureusement pour nous, lectrices amoureuses de Barrons, cette parenthèse de « bonheur », ces quelques jours entre eux ne sont qu’une trêve. La chasse au Sinsar Duhb continue…
Dans cette dernière partie, Barrons apparaît différent. Il aime Mac, il a peur pour elle, et ça le rend différent. Moins arrogant. Plus vulnérable aussi.

- J’ai besoin de toi, dis-je simplement.
Un voile pourpre teinta ses iris. Il enfila un pull-over, faisant saillir ses muscles et rouler ses tatouages.
- Il n’est pas trop tard, dit-il d’un ton rude. Nous pouvons laisser le monde aller au diable. Il y en a d’autres. Plein d’autres. Nous pouvons même y emmener tes parents. Qui tu voudras.

 

Mais ce que je retiendrai de ce tome, bien sûr, c’est avant tout et surtout les twists et les révélations inattendues…  

A commencer par V’lane qui est Cruce…
Accepte-moi ou tue-moi, MacKayla, mais décide toi. Décide-toi, bon sang ! 

V’lane ! Un traitre ? V’lane et ses tentatives pour parler comme un humain ? V’lane et sa peau dorée ? V’lane et ses efforts pour conquérir Mac, le 4ème violeur ? Nooooooooon !!!

La tête de V’lane retomba et ses yeux s’ouvrirent.
sa réaction ne fut pas du tout ce que j’avais cru.
Ses lévres s’étirèrent en un sourire tranquille.
- Vous vous montrez enfin, vieil homme. Il était temps.
- Ah, dit le roi unseelie. Cruce.

 

Mais il n’y a pas que lui…
Il y a aussi Rowena qui s’avère en effet être une vraie salope, Mac qui est une partie du sinsar, le dreamy-eye boy qui est le roi, la concubine qui est la reine, et bien sûr Dani…
Dani que j’ai encore plus apprécié lors de cette relecture et à qui je ne peux pas en vouloir (que pouvait-elle faire ? Ella agissait sous les ordres de la vieille).
Dani, la bouffée d’oxygène de ce monde lugubre, avec ses Man et ses gros mots, Dani la superwomen, la future « proie » de Ryodan (hiiiiiiiiiiiii). … Dani, qui s’échappe pour ne pas revenir et dont nous ne savons rien au moment où l’on tourne la dernière page.

J'ai enfin eu ce que j'étais venu chercher à Dublin.
Je sais qui as tué ma sœur.
C'était celle que j'avais commencé à prendre pour une autre sœur.
Je me roule en boule sur le pavé glacé et je pleure.

 

Enfin, les dernières lignes. Cette fin qui nous convient mais qui promet des temps difficiles pour Mac et pour tous ces personnages auxquels on s’est attaché pendant cinq tomes…

Et des questions, toujours des questions…
Comment Barrons et les siens sont-ils devenus ce qu’ils sont ? Qui est la mère du fils de Barrons ? Pourquoi Fio n’avait-elle pas été tué quand elle était la maîtresse de Barrons ? Que va devenir Dani ? Qui est le petit copain dont elle parle dans ce tome ? Va t-il se passer quelque chose avec Ryodan ? Que vont demander le Roi Unseelie et la Dame Grise à Mac en échange des services rendus ?
Bref, vous l’aurez compris, si cette fin m’a satisfaite en un sens, elle me laisse bien frustrée également.

 

Mais qu’importe, ce tome a remplit toutes ses promesses :
Il a été riche en émotion et en révélation.
Il m’a fendu le cœur, m’a fait rire, m’a fait crier et hystériser.
Un tome qui a mis en avant une Mac 5.0 bien différente du premier tome, un Barrons sexy en diable, des personnages secondaires aussi attachants que détestables, un Sinsar-Dhub plus vicieux que jamais et une histoire toujours aussi complexe et riche.

 

Un dernier tome à la hauteur de cette série : parfait. Un coup de cœur, et bien plus encore…

Il me regarda. Je frissonnai. Je ne me lasse pas de lui. Je ne me lasserai jamais de lui.
Il vit.
Il respire.
Je le veux. Lui. Toujours.
Du feu sur la glace. De la glace sur ma fièvre


Les chroniques de MacKayla Lane, tome 5, Fièvre d'ombres - Karen Marie Moning
J'ai Lu, 887 pages.  



NB : Merci à Bella, Lily, Mlle Pointillés, Pimpi, Rose et Sandy pour tous les échanges de mails... Cette relecture avec vous, c'était génial ! Vivement la sortie de Iced et n'oubliez pas : Ryodan is mine !  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mypianocanta 25/05/2012 12:06

j'adore ton billet et pourtant je suis très loin de partager ton enthousiasme sur ce tome parce que je l'ai trouvé très long et très lent par endroits ... et puis j'aime pas quand ça finit pas
NANMEO !!
4 ans pour la suite pffff on verra à ce moment-là ;)

Cess 25/05/2012 13:19



snif snif que tu aies moins aimé... :) Moi j'ai tout adoré dans ce livre... :-)  (surtout Barrons) 



vilvirt 23/05/2012 21:12

“You want to be faster, stronger, smarter. Ask me to teach you.”

“I ain’t asking you for nothing. And you might be faster and stronger. For now. No way you’re smarter.”

“Your choice. But turn around because you’re not leaving. It’s night, and you know what that means.”

“Like, it’s dark?”

“You’re with me until dawn.”

“Why dawn? You a vamp or a zombie or something that can’t stand the light?”

He freeze-frames away, moves in on the scene. “I like sex for breakfast, kid. I eat early and often.”

Cess 23/05/2012 22:42



c'est SUR que c'est Ryo !!! ohhh mmmyyyyyyy !!!! :-) TROP BON !!!!!! 



vilvirt 23/05/2012 18:40

J'ai lu les teasers !! Ohh... C'est bon ça ! Y'a un passage surtout qui est vraiment alléchant... Et dire qu'il faut encore attendre...

Cess 23/05/2012 21:06



Lequel lequel ? 



Sara 23/05/2012 15:54

Si Jésus était encore sur Terre, il lirait probablement cette série après avoir lu un tel billet. (Et je suis sûre qu'il kifferait d'ailleurs...). Je ne l'ai toujours pas ouvert ce tome...Mais
c'est le prochain sur ma liste du coup !

Cess 23/05/2012 21:05



LOL j'adore ton commentaire...
BON MAINTENANT TU DOIS LIRE CE LIVRE !  

Mais tu as tout lu ? les passages en orange aussi ?? :) lol, et tous les spoilers ??  



Bella 23/05/2012 13:02

Ah ah ah... pour Ryo... ça va être la gueeeerrrrrrrre ! ;-)

Cess 23/05/2012 20:51



Un peu oui... :) mais trop tard, j'ai déjà dit qu'il était à moi ! :) 



en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg