Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 00:45

   HP1.JPG  HP2.JPG   HP3.JPG

 

Merci Sandy de m’avoir convaincue d’acheter ce manga ! Un vrai régal !

J’ai tout aimé. L’histoire, les dessins, l’humour, les personnages… bref tout.



Chiwa,  22 ans, employée de bureau, se voit contrainte de se marier avec Hokuto, qui lui propose en échange de régler les dettes de son père.

Elle accepte et se retrouve donc, sans dettes mais dans une situation on ne peut plus compliquée ! Surtout que son mari est bordélique et qu’il ne s’intéresse pas vraiment à elle. Pourquoi s’est-il d’ailleurs marié avec elle ?

J’ai dévoré les 3 tomes déjà parus en une soirée ! 

Ce manga est GE-NIAL !  


J’ai adoré suivre l’évolution de Chiwa (qui est une petite vierge effarouchée, un peu maladroite, et pas très sûre d'elle) et de Hokuto (beau gosse, chef d'entreprise, sur de lui), leurs sentiments grandissants, la possessivité de Hokuto, la naiveté de Chiwa, ses doutes…

J’ai eu envie de la secouer quelques fois, et elle m’a bien fait marrer à d’autres moments.
Certaines scènes on fait battre mon petit coeur de midinette...  

Et puis, comme je le disais plus haut, les dessins sont magnifiques. Vraiment. 
A noter que j'aime bien les mangas où les personnages ont soudain des têtes de débiles, quand ils sont à l'ouest, qu'ils disent des conneries ou qu'ils ne comprennent pas l'autre. Ca me fait toujours rire, et là ça a pas loupé !  

 

Bref, un coup de Coeur pour ce manga ! Vivement la suite !!! :) 

Repost 0
Published by Cécile - dans Mangas
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 08:00

Pas de top ten Tuesday pour moi cette semaine mais à la place, suite à un tag de Syl, 8 confessions / aveux :

Je vous préviens ce ne sont pas vraiment des vraies confessions : en tous cas pas du type “j’ai tué un homme hier” ou “Je dois donc vous avouer que j’aime Kholer mais que ne n’osais pas  l’admettre" (hop je l’ai casé Clarabel). Non non. Pas ce genre de confessions car je n’en ai pas 8 à faire.

Que voulez-vous : quand on est vertueuse et honnête, il ne peut rien nous arriver de mal dans la vie… ah ah ah…


Alors, 8 petites choses sur moi :


- Je me ronge les ongles, c’est moche je le sais, je ne peux pas le contrôler.

- Je dors sur le ventre ou sur le coté, jamais sur le dos : je crois que c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne dors pas dans les moyens de transports… Peut être aurais-je dû jouer et gagner au loto et m’offrir la business pour l’Argentine pour vérifier ma théorie ??

- Je suis cancer ascendant vierge : ce qui revient à dire : douce, sensible, famille, super méga drôle, pas du tout susceptible, grande, blonde, mince, à moyennement forte poitrine, sans défauts.
Non vraiment, on peut dire que j’ai eu de la chance avec mes planètes…

- J’aime le coca (c’est un euphémisme : j’en suis accroc) (et je dis bien coca tout court, pas light, pas zéro. Non je précise car quand je demande un coca sans glaçon avec une rondelle de citron, les serveurs me demandent quasi systématiquement : light ? Zéro ? Heu. Non. Je suis un peu ronde, soit, mais le normal SVP).  (Notez bien que je ne comprends pas que ce soit plus dur de trouver du coca normal dans les bars et resto que du coca light ou zéro) (Notez également que quand on demande un coca sans glaçon avec une rondelle de citron, on n’obtient rarement ce qu’on vient de commander. Faites le test. C’est marrant). Et en plus j’aime les bonbons. Donc, en gros, je bois et mange environ 50 sucres par jour. …

- Pffu c’est dur de trouver 8 trucs à dire….

- Je confesse qu’à l’heure où vous lisez mes 8 confessions je suis en train de profiter en Argentine, et que je ne suis pas forcément en train de penser à vous….

- Je déteste le poisson et j’adore le fromage. (oui je parle beaucoup de bouffe, et alors ??? ce n’est pourtant presque pas obsessionnel). Mon repas préféré : fromage, vin rouge, pain. (coca).

- Je pleure quand je ne dors pas assez. Et je suis de toutes façons d’une nature pleureuse. Ou peut-être suis-je continuellement fatiguée ? Qui est à l'origine : l’œuf ou la poule ?

- Ah j’ai trouvé une confessions rigolote et vraie, mais non j’ai trop honte, je peux pas la sortir sur mon blog…
Bon alors je vais vous en révéler une autre : j’ai du mal à jeter les baskets dans lesquelles je suis bien et que j’adore même si je les porte depuis des années et qu’elles sont déchirées de partout. C’est un crève cœur à chaque fois. Mais bon une fois jetées, j’arrive à passer à autre chose. Il faut savoir être forte parfois…

- (et je lis la fin des livres mais bon ça vous le saviez déjà !)

 

Voilà je taggue à mon tour toutes les personnes qui ont commenté le top ten Tuesday de la semaine passée : "les 10 plus belles histoires d'amour" et qui n’ont pas encore été taggué.  

Comment ça c’est nul comme façon de tagguer ??? :)

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 00:00



Et voilà, ça y est, on y est !
Aujourd’hui je décolle pour l’Argentine pour mon voyage de noce!

Des mois que je vous bassine avec ce voyage, et ça y est, j’y suis !

3 semaines de visites, de la Patagonie aux chutes d’Iguazu, en passant par le Chili.
3 semaines où je ne vais pas pouvoir vous suivre, où je ne vais pas noter 36 titres de livres par jour, où je ne vais pas Hiiii-er sur Barrons avec les copines :(.
3 semaines sans Top Ten (Kholer s’en remettra t-il ?)…
3 semaines où certaines auront commencé et fini Shadowfever (je veux des mails les filles) ou certaines auront tout juste commencé la série (je veux aussi des mails!), 3 semaines où le pire pourrait arriver à Cathy et Zlatan sans que j’en sois informée… Bref 3 semaines sans la blogosphère…

Et mine de rien, ça va me manquer ! :) (comment ça je fais dans le mélo drame ? Je vais pas vous manquer ?! :)

 

J’ai quand même programmé deux billets: à la place du  top ten de la semaine prochaine il y aura, pour répondre au tag de Syl, 8 confessions me concernant (tout à fait croustillantes, comme vous vous en doutez), puis sur le manga Happy Mariage… 


Voilà sinon, il y a les 2-3 challenges que l’on m’a donné à faire :

-  
Une photo avec un livre à 4000m d’altitude.
-   Une photo avec un livre, sur un cheval, au milieu de nul part…
-   Une en train de danser le tango (dur dur avec un livre :))
-   Une avec un cocktail et un livre

J’ai hâte de vous montrer les photos, car je tiens toujours mes challenges hein ?! :)

 

Sinon, ça fait un mois que j’angoisse : quels livres vais-je prendre pour 3 semaines ?
nous allons beaucoup visiter, on ne se pose jamais, pas le temps de lire… d’un autre côté il y a les 13h de vols aller-retour et je ne dors pas dans les moyens de transport. Je peux pas prendre trop de livres, car je ne veux pas me casser le dos. Mais d’un autre côté je ne veux pas manquer de livres. Il me faut pas des pavés mais si ils sont trop petits et que je les finis vite ?
Bon je vais prendre que des livres en anglais vu que je les lis plus lentement. Oui mais bon j’aurais peut-être envie de lire en français aussi…

Bref vous êtes comme moi non ? Vous m’avez comprise.

Alors pour finir, voici la liste des livres avec lesquels je pars :

- La communauté du Sud tome 1 pour le challenge des livres imposés.
- Some girls bite de Chloe Neill
- Immortels
- Going too far de Jennifer Echols
- Le baiser de Fer, tome 3 de Mercy Thompson (j'espère que baiser il y aura)
- Maintenant c'est ma vie de Meg Rosoff
- Rose Aimée de Bétrice Bottet. (dans l'avion pour les 13h!).
- Une étude en rouge : le premier Sherlock
- et celui que je lis en ce moment : The declaration.

 

Je crois que j’ai tout dit !

 

Je vous laisse en images :

Demain je serai là : 

buenos-aires.jpg

 

La semaine prochaine je serai par là :

patagonie.jpg


La semaine d’après ici :

ruta_salta_cafayate.jpg

 

Et dans 3 semaines là :

chute.jpg

 

Allez ! Je vous laisse ! Ciaoooooooooooooooooo ! 

Repost 0
Published by Cécile - dans Blabla
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 08:00

Quand bladelor nous a proposé de faire le SWAP au long cours, il fallait nous voir, Mlle pointillés et moi:  deux folles! 
"Et si on faisait ce thème là?, ah et j'ai pensé à celui là, et qu'est ce que tu penses de celui là, et tu as vu : Bladelor a dit que ce serait 3x cette année, mais on va en faire plus oui?, oui on n'a qu'à en faire 4 gros, énormes, gigantesques, et des petits en plus, ok parfait, et si on faisait un swap papeterie, ohhh ouiiii et si on y ajoutait des couleurs ?....

Bref vous avez compris... 2 gamines...

Aujourd'hui je vous présente donc mon premier colis pour ce SWAP au long cours, sachant que ce thème ne fait pas partie des 3 officiels de ce swap... c'est juste que Mai c'était trop long à attendre !

 

 logocleurs1.jpg

 

Pour commencer : je le savais déjà mais bon je me dois de le répêter : j'ai la MEILLEURE BINOMETTE DE TOUS LES TEMPS !!!!

Mlle pointillés m'a une fois de plus vraiment vraiment gâtée ! Je suis enchantée ! Son colis est PAR-FAIT ! J'étais comme une folle! Ma cousine de Londres est arrivée chez moi, j'étais en plein déballage / prise de photos... j'avais tous les cadeaux autour de moi, des papiers partout ! Elle m'a dit que je ressemblais à une gamine surexcitée devant ses cadeaux de noël ! 
C'est vrai que j'étais légèrement folle ! :) 

Merci mille fois Mlle Pointillés. Tu as assurée ! J'aime tout... TOUT TOUT TOUT ! :)

 

Avant de vous montrer le tout en détail, admirez ces merveilleux papier cadeaux de couleur ET si vous les voyez, les scotchs de couleurs utilisés pour coller les petits mots :) 

photo-32
Et maintenant place au contenu de mon super colis qui déchire tout : 

 

Au rayon PAPETERIE nous avons :

papeterie1.jpg papeterie2.jpg

papeterie3.jpgpapeterie4.jpg

papeterie5.jpgpapeterie6.jpg

photo-34.jpgpapeterie7

Des carnets (MAGNIFIQUES) pour agrandir ma collection, des post-its qui vont faire mourir d'envie mes collègues, des autocollants drôles et colorés, un marque page "normal" et ceux autour de "ma vie tout à fait fascinante" qui sont extras ! Des stylos: j'aime déjà écrire en rose, et les post-its qui sortent du stylo fluo : ça déchire... Et enfin, un album photos super mignon, (j'aime les dessins) pour mettre mes photos d'Argentine ! :)


Au rayon LIVRES :

livre.jpg  livres2.jpg livres3.jpg

 

The Declaration que Sandy et Clarabel ont adoré ! Déjà commencé :)
Vampire City et Immortels qui me tentaient vraiment beaucoup :)
Tu as visé très juste binomette : je sais quoi prendre pour les vacances !

 

 

Au rayon sucreries ça donne :

Bonbons1.jpgBonbons2.jpg

Bonbons3.jpg

Des Schoko-bons, des carambars, des bonbons Haribo, des smarties et un paquet de chips, MAIS ATTENTION ! Pas n'importe quelles chips ! Les meilleures chips du monde : les hula hoops, ramenées spécialement de Londres !!!! YEAH ! (sorry vous ne pourrez pas avoir de photos des chips, je les ai mangé rapidement.... :))

 

 

Le tout donnant  :

 tout.jpg

 

Voilà :) Merci Mlle Pointillés pour tous ces magnifiques cadeaux bien colorés ! Merci Bladelor d'avoir reconduit ce Swap ! Merci Aurélie d'avoir porté cet ENORME CARTON ! :)

Pour voir le colis que j'ai envoyé à Mlle pointillés c'est par !     

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 06:00

 

inconnu-cette-adresse-25161280

"Je n'ai jamais haï les Juifs en tant qu'individus - toi, par exemple, je t'ai toujours considéré comme mon ami-, mais sache que je parle en toute honnêteté quand j'ajoute que je t'ai sincèrement aimé non à cause de ta race, mais malgré elle. (...). Tout en t'écrivant, et en me laissant aller à l'enthousiasme suscité par ces visions si neuves, je me dis que tu ne comprendrais pas à quel point tout cela est nécessaire pour l'Allemagne.
Tu ne t'attacheras, je le sais, qu'aux ennuis de ton propre peuple. Tu refuseras de concevoir que quelques-uns doivent souffrir pour que des millions soient sauvés. Tu seras avant tout un Juif qui pleurniche sur son peuple. Cela, je l'admets. c'est conforme au caractère sémite."


C'est l'histoire d'une correspondance.

Une correspondance entre deux amis et associés. 
Max est resté aux USA, Martin est rentré en Allemagne. 
On assiste à la déchéance de cette relation. De cette amitié.
Nous sommes spectateurs du mal qu'ils se font l'un l'autre. De l'incrédibilité et des émotions qu'ils ressentent face aux choix et aux actes de l'autre. Du supposé Ami... Et nous aussi on est incrédules. Plus on lit les lettres, plus on est meurtri. 


Quel livre ! Incroyable. Je suis sortie patraque de cette lecture. 

En effet, si la première partie du livre est attendue, j'avoue que la seconde m'a beaucoup secouée. Quand j'ai réalisé ce qu'il se passait, je n'en revenais pas... 

Un livre court et pourtant très prenant: Oui, seulement 83 pages et beaucoup d'émotions.  Quand je pense que cette nouvelle a été écrite en 1938 je suis bluffée!

 

Je vous le conseille vivement ! 

 

 

Ce livre rentre dans le cadre du Challenge épistolaire. 


 challenge pistolaire2 (1) 3/5

Repost 0
Published by Cécile - dans Epistolaire
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 07:15

Top-10-Tuesday

Je suis une fois de plus le thème officiel ! :)
Et c'est parti pour le top 10 de mes plus belles histoires d'amour !

 

1- Entre chien et Loups: Callum et Sephy. Poignant.

2- Perfect Chemistry : Alex et Britanny. Le rebelle et la poupée Barbie.

3- Roméo et Juliette. Quand même. Cette fin. 

4- Rose et Dimitri. Parce que c'est compliqué. 

5- Elizabeth et Mr Darcy (Je m'excuse auprès de Lily et Mlle pointillés qui ne savent pas de qui je parle). 

6- Cat & Bones. Pour les répliques. 

7- Mac et Barrons. Car j'aime tout chez eux. 

8- Adélaïde et Nic dans "Le goût du bonheur". Car la vie n'est pas tendre avec eux :(

9- Tohru et Kyo dans le manga "Fruits Basket". Pour l'évolution de Kyo grâce à Tohru. 

10- Emmi et Léo de "Quand souffle le vent du Nord". Ahhh car cette correspondance m'a fait passer par pleins d'émotions. 

10'- Oh Boy. Pour l'amour entre tous les personnages. 

10''- Nikki et Alex de "J'ai failli te dire je t'aime". Puisque l'amour n'a pas d'âge... 

 

Pas de références à Kholer dans ce top Ten (sorry Clarabel), car je n'ai pas le livre sous la main, et que je ne me souviens plus du prénom de la fille ?! Je me souviens juste qu'il suintait quand elle approchait, et qu'elle écartait les cuisses quand lui approchait. 
Autant vous dire, que ce couple aurait eu la 10ème place. Tant de poésie et d'amour...

 

Le top ten des filles : Syl, Bladelor, Irrégulière, Azilys, Mlle pointillés, Touloulou, Virvit,Yuenyin. 

 

Repost 0
Published by Cécile - dans Top Ten Tuesday
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 22:18

La roulotte de Syl repasse par chez moi et je devais composer avec les mots suivants : post-apocalyptique, fougère, récipient, volupté et vigueur.  

roulotte

 

- Mais nous ne comptons pas discuter avec toi pour le moment Zlatan. Tu n’amadoueras pas notre reine si facilement. Pas tant que je serai vivante.

- Que de belles paroles… Tu n’es pas si fière quand il suffit de passer à d’autres sortes d’actions !

- ASSEZ j’ai dit !

Cette fois, tous se turent devant le ton majestueux qu’avait pris Cathy.

- Zlatan, je vous crois. Je sens que je peux vous faire confiance quant à cette prophétie.

Puis se tournant vers Sylphide :

- Non. Ne dites rien. J’ai besoin de votre confiance et de votre soutien. Sylphide, je sens que je dois le croire. Je pense à la liberté qu’il nous offre. Au risque qu’il a pris en venant ici. Faites-moi confiance. De toute façon, ma décision est prise, je partirai avec lui et 5 des nôtres. A vous de voir si vous voulez partir avec nous.

 

Sylphide serra ses points, ne dit rien mais Cathy sut qu’elle pourrait compter sur elle. Elle savait que cette guerrière lui serait indispensable. Elle se demanda d’où lui venait cette force de s’imposer… Pas plus d’une semaine était passée depuis la visite de Dominique à son appartement et déjà, elle acceptait le fait d’être la reine d’un peuple dont elle ne soupçonnait pas l’existence. Pire, elle venait de prendre une décision cruciale pour l’avenir des siens, et cette décision, elle le savait, était basée seulement sur l’instinct. Et si elle se trompait ?

 

- Zlatan, je veux que vous nous rendiez Anne ce soir. A 18h. C’est vous qui l’accompagnerez.

Demain matin nous nous retrouverons devant les murailles, vous et moi, chacun accompagné de 5 personnes. De là, vous nous expliquerez les prochaines étapes. Vous ne discuterez pas ces termes. Si vous n’acceptez pas, vous resterez ici. A vous de choisir.

- Et bien, je vois que ma présence vous donne la force de vous affirmer ma chère… Je me disais aussi qu’avec un père comme le vôtre, et ce que j’ai entendu sur votre mère, vous ne pouviez pas avoir le caractère faible que vous paraissiez avoir ! J’accepte vos conditions. J’amènerai Anne chez vous à 18h.

Je suis content de votre choix. Et soulagé.

Ahhh Rose ! Nous allons accomplir de belles choses…

J’espère simplement que vous n’allez pas tomber amoureuse de moi trop vite, je n’aimerais pas que vous ayez la tête ailleurs pendant notre périple. Ajouta-t-il avec un sourire en coin qui ôtait tout envie de le sermonner pour ces paroles.

 

Sylphide siffla entre ses dents, dit quelque chose dans une langue que Cathy ne comprenait pas et tourna le dos à la cage.

- Le sort est levé. Tu peux ouvrir la cellule Gaston. Cathy, suivez-moi. Nous devons annoncer ces merveilleuses nouvelles aux autres… Elle ne cachait pas sa froideur et son dédain. Cathy la suivit et laissa Gaston s’occuper de Zlatan…

 

Quand elles eurent fini de relater les évènements à Aaron et Dominique, un silence de plomb s’était abattu dans la salle.

Dominique avait réagit comme Sylphide jusqu’à ce qu’il apprenne qu’Anne allait être libérée.

Aaron quant à lui, avait eu les yeux scintillants pendant que Cathy parlait de la prophétie.

Il leur avoua qu’il en avait aussi entendu parler – cet homme savait-il tout sur tout ?- mais qu’il ne s’était jamais résolu à la chercher…

 

Il fut décidé, non sans difficultés, que Dominique, Sylphide, Gaston malgré la souffrance qu’il ressentait face à la perte de son frère, tué par les personnes même avec qui il devait désormais s’allier, l’accompagneraient. Livia une femme que Cathy ne connaissait pas encore, semblait un atout pour cette aventure. Elle lui fut présentée et Cathy l’apprécia immédiatement. Grande, rousse, les yeux couleur noisette, des taches de rousseur constellant sa peau, elle sourit d’emblée à sa reine, révélant une fossette qui la rendait encore plus sympathique. Elle avait cette aura et cette brillance émanant de sa peau qui indiquait qu’elle avait déjà été transformée. Aaron lui avait expliqué que la plus grande force de Livia était sa malice. Elle était rusée et intelligente. Ce n’était pas une guerrière comme Sylphide, mais elle était toujours joviale et posée, ne cédant pas facilement à la panique. Elle était à coup sûr très importante dans cette quête et les aiderait à réfléchir et à les sortir de situations délicates quand il le faudrait.

Aaron, pour toutes ces connaissances, fut également choisi malgré son grand âge. Sa sagesse, sa connaissance des pouvoirs de leur peuple seraient des précieux atouts. On pouvait voir dans ses yeux à quel point cette aventure l’excitait…

 

Anne fut bien amenée par Zlatan. Elle fut placée dans la cellule pendant une heure, et ne changeant pas d’apparence, on la monta dans une chambre…

Elle était épuisée et assura qu’ils ne lui avaient fait aucun mal.

Dominique lui apprit qu’il allait partir quelques temps… Cette nouvelle la terrassa bien plus que sa captivité chez les arachnéens.

Au bord de l’épuisement, après avoir supplié Dominique de ne pas y aller, et devant la détermination de celui-ci, lui expliquant que son devoir allait à sa reine, elle finit par se résoudre, et s’endormit, angoissée, le cœur meurtri…

Dominique la veilla toute la nuit. Il regardait cette femme qu’il aimait et qu’il allait abandonner pendant presque un an…

Un an… Il ne savait pas ce qu’ils allaient chercher. Ou les mènerait cette quête. Pouvait-il croire à cette paix si improbable ? Qu’allaient-ils devoir affronter ? Reviendrait-il indemne ? Et si oui, serait-il le même ou différent ? Et sa douce Anne ?

Il se surprit à penser à Cathy. Il savait, tout comme Zlatan, à quel point sa beauté serait parfaite et intense, après sa transformation…

Il la trouvait déjà tellement belle, tellement attirante, avant la mutation… Son cœur resterait-il fidèle à Anne pendant cet éloignement ?

C’était la première fois qu’il se permettait de réfléchir à ces sentiments contradictoires qu’il refoulait depuis une semaine…

 

Il s’endormit sur sa chaise, près d’Anne tout en pensant à Cathy timide, si réservée, si faible, qui n’attendait que de s’épanouir et s’affirmer.

 

Le lendemain matin, tous préparèrent leur matériel. Chacun aurait sur lui une arme. Couteaux, arcs, pistolets. Ils prirent des vivres, 2-3 tenues amples dans lesquels ils pourraient se mouvoir facilement –qu’ils nettoieraient aussi souvent que possible- un sac de couchage et des pulls…


Une fois les préparatifs terminés, les 2 clans ennemis se retrouvèrent à l’aube devant la forteresse.

Cathy, Aaron, Sylphide, Gaston, Dominique et Livia d’un côté.

Zlatan, Marat, Elena, Jade, Eydan et Alex de l’autre. Ils avaient tous des traits fermes, durs, la peau plus mate. Mais tous, sans exception, étaient d’une beauté à couper le souffle.

L’air autour de ces douze personnes était électrique. Il est évident que les arachnéens avaient eux aussi du mal à se savoir aussi proche de l’ennemi et l’idée de passer du temps ensemble ne les enchantait guère.

 

Zlatan pris la parole et expliqua le début de la prophétie.

Ils devront se rendre au cœur de la forêt des Monts Oubliés et trouver la montagne aux deux pics. Là-bas, ils se trouveront devant une porte que seuls le roi et la reine, leurs pouvoirs réunis, pourront ouvrir…

A l’intérieur, ils trouveront l’épée magique qui leur sera nécessaire pour poursuivre leur aventure et mener à bien leur mission.

La prochaine étape de leur quête devrait se trouver, sur un manuscrit, à ce même endroit…

 

Dans une unité, tous les papillons déjà transformés se concentrèrent sur la forêt des Monts Oubliés, qu’aucun ne connaissait par ailleurs. Quand ils ouvrirent les yeux, ils étaient au milieu de nul part. Dans une forêt sombre, calme, angoissante. Outre des arbres et des fougères de partout, il régnait dans cet endroit un silence post-apocalyptique. Au loin, à des centaines de kilomètres, leur  apparaissent des chaînes de montagnes…

 

 Sylphide se retourna vers Zlatan.

- Et bien, alors ? Quel est le plan maintenant ?

 Gaston prit la parole.

- Je vais essayer de me téléporter à la montagne aux deux pics et explorer ce qui nous attend là bas avant que nous nous y rendions tous. 

Quand rien ne se produisit, c’est Aaron qui prit la parole.

- J’ai senti l’électricité dans l’air. Nos pouvoirs sont plus faibles ici. Nous allons devoir avancer à pieds vers la chaîne de montagne.

- Mais cela risque de prendre des semaines ! Nous n’avons pas suffisamment de provisions. Je t’avais dit que c’était de la folie, Zlatan. Nous voilà en compagnie de ces insectes, avec nos pouvoirs également diminués, et ce pour des semaines… Marat avait parlé pour la première fois. Sa voix était chargée de menace…

- Marat, je t’ai averti, si tu es là maintenant, ce n’est sûrement pas pour t’entendre dire que je suis dans l’erreur. Ouvre la marche avec Sylphide.
 

Avant que celle ci ne puisse ouvrir la bouche, un cri transperça l’air. Un cri à glacer le sang.
Tous se retournèrent vers Cathy qui haletait, hurlait, et qui gisait par terre…

- J’ai l’impression qu’on m’arrache la peau, je ne peux plus respirer, je vais mourir…

Zlatan et Dominique furent sur elle en un éclair.
Zlatan perdit son masque d’impassibilité.

- Que lui arrive t-il ? Qu’est ce qu’il se passe ? Ne me dites pas qu’elle se transforme ?

Livia toucha le front brûlant de Cathy qui était agitée de spasmes.

- Comment est-ce possible ? Elle n’est pas préparée. C’est impossible, elle n’a pas 25 ans. Personne ne se transforme avant ses 25ans.

- Sauf qu’ici nos pouvoirs ne sont pas les mêmes. Il semblerait que ce lieu puisse aussi bien amoindrir nos pouvoirs que les révéler.

La voix d’Aaron était froide. Il parlait comme s’il était en transe. La peur de perdre sa petite fille et leur seul espoir le tétanisait.

Livia respira calmement.

- Ca ne sert à rien de paniquer. C’est la reine. Elle va s’en sortir. Nous devons lui trouver un coin à l’ombre. Sortez vos bouteilles et remplissez un récipient d’eau fraîche. Avec de la chance la transformation ne durera que quelques heures et cette nuit elle sera définitivement une des nôtres. La plus puissante d’entre nous. Pleine de force, de vigueur et de volupté.

 

Alors que Dominique et Gaston s’apprêtaient à porter une Cathy évanouie, et toujours secouée de spasmes, ils entendirent des bruits, faibles au début puis de plus en plus fort.

 

Alors que leur reine était en pleine transformation, tous réalisèrent qu’ils n’étaient pas seuls.

Des dizaines, des centaines, voire des milliers d’hommes mi-humains- mi-chauve-souris les encerclaient. Devant eux, derrière eux, dans les arbres. Ils étaient partout. Leurs arcs prêts à lancer des flèches au moindre de leurs mouvements…  

 

Comment vont-ils s’en sortir face à cette nouvelle espèce ?

Ennemis ou alliés ?

Cathy survivra-t-elle à sa transformation ?

Quels seront ses pouvoirs ?

Arriveront-ils à la Montagne aux deux pics ?

 

La suite au prochain épisode... Chez Sharon qui devra placer les mots suivants : peur, liberté, beauté, dieu, pluie diluvienne.

 

Pour voir le résumé des autres épisodes : c'est chez Syl... 

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 12:10

delirium.JPG

 

Merci de sortir vos petits carnets et de mettre un grand V comme victoire à la date d’hier.

Date à laquelle j’ai fini un livre sans avoir lu la fin au préalable. Incroyable. Mais vrai.

Bon ça ne m’est pas venu comme ça hein ? C’est Clarabel qui m’a challengé.

Et quelle fin !! Elle n’a pas choisit n’importe quel livre pour me challenger la coquine…

 

Imaginez un monde où l’amour est considéré comme une maladie mortelle.

Un monde où tout est mis en œuvre pour que personne ne puisse contracter ce mal.
Filles et garçons séparés, couvre feux imposés, et surtout, à 18 ans, une opération qui vous guérit à jamais.
Plus d’amour. Plus de sentiments forts. Plus d’amitié sincère. Tout est programmé. Votre futur en tous cas.

 

C’est dans ce monde que vit Lena. Elle n’a qu’une hâte : subir son opération qui a lieu dans moins de 3 mois.
3 mois au cours desquels elle va rencontrer Alex.
Sa vie va changer. Ses certitudes aussi.

 

Coup de cœur pour Lily et Clarabel, qu’en est-il pour moi ?!
Et bien, j’ai beaucoup aimé également.
Ce n’est pas un coup de cœur car j’ai trouvé que ce livre ressemblait beaucoup à Uglies, que j’avais particulièrement aimé.

Beaucoup de similitudes entre ces deux livres qui ne m’ont pas empêché pour autant d’apprécier et de passer un très bon moment. Sauf que je n’ai pas eu l’effet de nouveauté, de surprise.

 

Le monde décrit est angoissant et réaliste. On s’y croirait tant on se l’imagine parfaitement. On rentre dans cet univers très facilement, comme si nous y étions.
Les personnages sont attachants, Lena, surtout, qui a ses certitudes et qui n’est pas prête à les abandonner facilement. Ce n’est pas l’héroïne battante et rebelle qui s’impose comme tel depuis le début.

Alex est vrai, sincère, beau :  son histoire et son passé m’ont beaucoup touché.

Hana, la meilleure amie parfaite, celle qui délire, c’est elle, la rebelle de l’histoire. Je l’ai vraiment beaucoup aimé. Mon personnage préféré peut-être…

Enfin, il y a les personnages secondaires, ceux qui sont guéris, et qui sont simplement flippants tant ils sont lobotomisés.

 

On suit les doutes et les peurs de Lena. On suit petit à petit son évolution. On sent la cassure arriver, on est présent quand son monde et ses certitudes volent en éclat.

Nous ressentons ses émotions comme si nous les vivions.  

En cela, un excellent livre. C’est intense. C’est prenant.

Et cette fin. Ahhh  quelle fin ! Mon cœur a saigné, rien de moins… Mais pourquoi ? Pourquoi l’auteure s’est-elle arrêtée là ? Et pourquoi n’écrit-elle pas plus vite ? 2012 c’est trop loin. Beaucoup trop loin. C’est tout simplement cruel de nous laisser sur une telle fin… Et nos petits cœurs, elle y a pensé ? 

 

 

 Les avis on ne peut plus enthousiastes de Clarabel (link) et Lily (link). 


dystopie
 

 

Repost 0
Published by Cécile - dans Dystopie
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:00

Top-10-Tuesday-copie-1

Alors, c'est une grande première les amis, je reprends le sujet officiel de ce top ten !!! Clap clap clap. Ca mérite des applaudissements ! 
Par contre, comme d'habitude, je fais un petit mix et je change un peu les règles du jeu car bon, pas évident de trouver 10 prénoms !

 

Prénoms de personnages que j'ai adoré en les lisant et que je pourrais - vraiment- donner à mes enfants :

1- Solal : Dans Belle du seigneur d'Albert Cohen. Car le prénom est beau mais aussi car Solal a du caractère, c'est un joueur, un passionné, car il est beau.

2- Mia de "Si je reste" de Gayle Forman, car elle joue très bien d'un instrument, qu'elle est forte, que le prénom me plait.

3- Adam : aussi de "si je reste" qui a su me toucher, car il est doux, sensible...  

4- Katniss: de Hunger Games, car elle c'est une battante. (ce prénom pourrait aussi aller dans la 2ème catégorie...)

 

Personnages dont j'aurais voulu donner le prénom à mes enfants si le prénom en question avait été différent :

4- Jericho, parce que Barrons tout simplement. (à noter que j'aime bien Jericho mais que ça ne passerait pas du tout auprès du mari)

6- Fitzwilliam (de Fitzwilliam Darcy : Lily et Mlle pointillés :vous pouvez pas comprendre !)...
Je vois bien mon fils se présenter avec ce prénom à ses petits copains de classe:
- "Salut moi c'est Hugo et toi?"
- "moi c'est Fitzwilliam, mais tu peux m'appeler Fitz si tu veux"

7- MacKayla : Heu celui là pourrait aussi être difficile à  porter...
- "Salut, c'est marrant ton nom, c'est de quel origine?"
- "ben en fait c'est ma mère qui a lu un livre sur des Faes, mais pas des fées clochettes hein, des monstres horribles qui suçaient l'âme des gens et bref l'héroine de ce livre s'appelle MacKayla, et comme ma mère l'adorait et bien..." 

8- Gale de Hunger Games. Prononcé à la française, ça doit pas être drôle tous les jours...
- "Gale au tableau."
- "heu non madame, ça se prononce Gèèiiile"... 

 

Les prénoms qui sont durs à porter et que je n'aurais de toutes façons pas donner car je n'aime pas trop les personnages :

9- Peeta... "heu, vous la voudrez à quoi votre pita ?!" (Je l'ai cherché loin celle là)

10-  Je vous laisse deviner quel est le prénom qui mérite cette 10ème place très convoitée. Et vous fait même un choix multiple pour vous faciliter la tâche :
a- Rhage, de L'amant ténébreux
b- Kholer, de L'amant ténébreux
c- Dick, de l'amant ténébreux 

(oui Kholer apparaît bien à tous mes top 10. Et alors ?)... 

 

Allons voir ce qu'en dise Karine :), Fashion, Azylis, Syl, Touloulou, Yueyin

 

NB : J'ai oublié Jeremiah dans la première liste !!!!!!!  

Repost 0
Published by Cécile - dans Top Ten Tuesday
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 12:21

elu.JPG  je-m-appelle.JPG

 

Je viens de finir l’Elu, qui n’est pas sans me rappeler, par certains aspects, « je m’appelle Asher Lev » du même auteur. J’ai lu ce dernier il y a maintenant bien 5 ans et j’en garde un excellent souvenir. C’est pourquoi je vais vous présenter ces 2 livres aujourd’hui… D’où la longueur de ce billet…

 

L’Elu parle de 2 petits garçons, Reuven et Danny, juifs tous les 2 et habitant à 5 blocs l’un de l’autre, à Brooklyn.

Ils ne se sont jamais rencontrés, et pour cause : Danny vient d’une famille de Hassidiks, des gens très pieux, vêtus de noir sur des chemises blanches, aux papillotes de cheveux à la rabbi Jacob enroulées autour des oreilles. Les personnes de cette communauté restent entre eux et ne se mélangent pas aux autres communautés juives qu’ils méprisent d’une certaine manière. Danny est le fils du Rabbin de cette communauté, l’homme le plus important. Son avenir est tracé : il lui succédera, comme c’est le cas depuis des générations dans cette famille de Rabbis.
Reuven, le narrateur de l’histoire, appartient quant à lui à une communauté juive plus ouverte même si très pratiquante. Pas de codes vestimentaires, pas d’interdictions d’écouter la radio ou de lire des livres autres que la torah ou le talmud. Son père est aussi un sage, un homme qui sait beaucoup de chose et croit en la religion tout en restant ouvert.

Sur fond de seconde guerre mondiale, ces garçons qui n’auraient jamais dû se rencontrer, se retrouvent à disputer un match de baseball l’un contre l’autre. Danny envoie la balle droit au visage de Reuven qui se retrouve à l’hôpital pendant une semaine sans savoir si il va perdre un œil ou pas… Quand Danny lui rend visite, ce qui avait commencé par une haine sans nom va se transformer en une forte amitié.

 

J’ai beaucoup aimé ce livre. Cette amitié entre ces 2 garçons si différents et dont les pères ne partagent pas les même avis, est très touchante. Tout comme les relations pères/fils : Danny et son père, qui ne se parlent jamais à pars quand ils étudient le Talmud. Reuven, lui, parle de tout avec son père, qui est toujours là pour l’écouter, le conseiller… Danny est un génie, qui aimerait être psychologue mais qui doit devenir Rabbin. Reuven, doué pour les maths et que son père pousse à être prof, veut devenir Rabbin.

Les relations sont compliquées, les questionnements omniprésents, l’amour, la peur, les silences, la croyance d’avoir raison et les autres tort, l’incompréhension, le savoir… autant d’éléments qui font que l’on ne peut qu’apprécier ce live…

 

Je m’appelle Asher Lev, parle d’Asher, petit garçon juif hassidique qui développe un don artistique fabuleux dès l'âge de 4 ans. Il aime peindre, il voit le monde à travers ses yeux d’artiste. Mais voilà, peindre et tout ce qui touche à cet art, est une abomination pour le père d’Asher. Il n’aura pas le droit de dessiner.

Ce livre parle de chemin chaotique, de son déchirement entre la peinture et la tradition, du dilemme d'Asher, qui ne sait pas trouver sa place entre sa religion/sa culture, et son don/ sa passion…

 

Ah, que ce livre est beau. Touchant. Incroyablement bien décrit et écrit. On comprend le bouleversement de ce garçon, on l’accompagne, on le soutient, on a envie de l’aider à s’imposer face à son père, face à sa communauté. Et puis on a de la peine également pour ses parents qui ne comprennent pas. Et comment comprendraient-ils ? ce n’est pas comme ça qu’ils ont été élevés, ce n’est pas ce qu’on leur appris, c’est tout ce qu’ils n’ont jamais vu, connu. Pourquoi leur enfant est-il différent ?

 

 

Ces deux livres se ressemblent : dans les deux on suit des enfants qui sont élevés d’une certaine manière, avec des règles strictes, mais qui au fond d’eux ne se retrouvent que partiellement dans leur monde, dans leur éducation.

Dans les 2 livres on suit l’évolution de ces enfants et de leurs façons de pensées. Leur peur d’assumer ce que leurs proches rejettent. La peur d’accepter leur différence au risque de devoir renier une partie d’eux-mêmes, car ils savent que faire un choix, c’est perdre une partie de qui ils sont, de leurs identités…

Les deux fois, on est touché de voir ces parents qui sont sûrs d’avoir raison, et on se surprend à ne pas leur en vouloir, à les comprendre, même si on n’adhère pas à leur façon de voir les choses. Car finalement, ils aiment leurs enfants. Ils sont persuadés d’agir pour le mieux et dans l’intérêt de leurs fils.

 

Il y a des ressemblances dans la thématique, mais j’ai été plus touchée par « je m’appelle Asher Lev » qui dépeint beaucoup plus les émotions de l’enfant et des parents.
Si la plume de Chaim Potok est magnifique dans ces 2 livres, si j’ai eu le cœur serré aussi bien à la lecture de l’un que de l’autre, et que des larmes ont coulé les deux fois, je crois que j’ai été plus bouleversé par l’histoire d’Asher.

L’Elu était par moments très intéressants, mais moins touchantes, comme ces chapitres sur l’étude du Talmud, où des paragraphes sont décortiqués et analysés par les fidèles, qui ont atteint un certain niveau pour pouvoir comprendre ces écrits. Ce livre nous plonge encore plus que le premier dans la vie de ces communautés, dans leur quotidien, dans leur façon de pensée, limitées.

 

C’est intéressant, très, mais d’une certaine manière on s’identifie moins et on se sent un peu plus étrangers à ce monde…

 

En bref, j’ai passé un très bon moment en lisant l’Elu mais ce n’est pas un coup de cœur comme mon premier livre de cet auteur, que je ne serais que trop vous conseiller.

Quelle que soit votre croyance ou votre absence de croyance d’ailleurs, vous ne pourrez qu’être touchés par ces livres, qui soulèvent des questions profondes et touchantes et universelles.

 

Un auteur que je vous somme de découvrir en tous cas, quel que soit le livre par lequel vous commencerez !
 

 

A noter qu'il y a une suite à "je m'appelle Asher Lev" qui est "le don d'Asher Lev" : tout aussi bien d'ailleurs ! 

 

 

Repost 0

en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg