Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:39

fievre-fatale-copie-1.jpg

Est ce que vous vous rendez compte que la série Fever est ma préférée avec VA et que je n’ai toujours pas publié de billets dessus ?

Est ce que vous vous rendez compte que je n’ai pas encore écrit "Barrrrrrrrooooooooonnnnnssss" sur mon blog ?

Heureusement que Lily a organisé une LC sur le dernier tome, Fièvre Fatale, pour que je puisse remédier à tout ça…

Que vous dire ? Je crois que les personnes qui suivent ce blog connaissent déjà mon hystérie concernant cette série … Mais je me dois de vous expliquer le pourquoi d’une telle dévotion pour cette série (oui rien de moins que de la dévotion… je suis comme ça moi…)


Un très rapide résumé de la série :

MacKayla Lane, (Mac pour les intimes) est une américaine de 22 ans, qui ressemble à une poupée barbie et qui passe ses journées à bronzer au bord de sa piscine quand elle reçoit un coup de fil de la police Irlandaise qui lui annonce que sa sœur, sa moitié, a été assassinée.

Quand elle découvre, avec quelques jours de retard, un message vocal de sa sœur qui, en panique, lui déclare qu’elles ne sont pas ce qu’elles croient et que Mac doit se rendre à Dublin pour trouver le Sinsar Dubh, cette dernière décide de sauter dans le premier avion et de découvrir ce qui se cache derrière le mystérieux message de sa soeur…

Arrivée là bas, les ennuis commencent quand Mac découvre qu’elle est une Sidhe Seer, à savoir qu’elle est capable de voir des Faes (divisés en Seelies et Unseelies), « monstres » aux apparences humaines. Commence alors un course contre la vie et une aventure dont Mac ne sortira pas indemne… 


Même si je fais ma midinette en parlant tout le temps de Barrons, nom que je donne à la série d’ailleurs (tu as lu Barrons ?), je dois avouer que ce n’est pas (que) grâce à lui que j’affectionne particulièrement cette série.
 

En effet, ce qui me tient en haleine c’est surtout le mystère, omniprésent dans ces livres.


A la fin du 4ème tome on se pose toujours autant de questions sur les personnages principaux, sur ceux qui tiennent une place plus secondaire (à priori du moins), sur le monde des Faes, des Seelies et des Unseelies, sur les motivations des uns et des autres, sur le rôle à jouer de Mac, sur l’avenir de l’univers…


Le mystère est donc intelligemment distillé par Karen Marie Moning, partout, sur tout le monde et sur tous les sujets. On ne cesse de se poser des questions et d’élaborer des théories, pour les réduire à néant juste après et en inventer des nouvelles…


Ces livres sont aussi très bien rythmés, on ne s’ennuie pas une seconde, on ne peut poser le livre avant de l’avoir terminé. On en ressort frustré, sous tension, on a souvent envie de hurler tout au long de notre lecture même si il nous arrive également de sourire, voire même de rire, surtout lors des rencontres entre Mac et V’lan et les échanges entre celle-ci et Barrons.


Pour moi ce livre est avant tout un roman d’aventure. N’espérez pas trouver rapidement, malgré deux énormes potentiels masculins, de scène d’amour pour ado en manque. Non, ici vous aurez le droit à des piques, à des répliques, à de la sensualité, mais pour déceler une once de sentiments, il va falloir vous accrocher et attendre longtemps… (mais cela vaut le coup d’attendre… soupirs de midinette…)


Venons en à Barrons. Il est LE mystère du livre. Qui est-il ? que veut-il ? Qu’a t-il fait ? Est-il attaché à Mac ou se sert-il uniquement d’elle comme elle le croit ? Que ou qui cache t-il dans sa cave ? Peut-on lui faire confiance ? Rien n’est moins sûr…

On ne sait rien sur lui, à pars qu’il est beau, sombre, sérieux, qu’il est craint de beaucoup de monde, de beaucoup de monstres, qu’il a des pouvoirs et que, ben c’est une bête (hé hé hé)…


Venons-en au reste, à toutes les autres questions : Qui est Mac ? Qui est la mère de Mac ? Dans quelles circonstances exactes sa sœur est-elle morte ? D’ailleurs, est-elle vraiment morte ? Le Haut Seigneur peut-il la ramener à la vie ? Qui est Vlan ? Pourquoi se détestent-ils avec Barrons ? Quel sombre passé les unis ? Quels rôles vont jouer Dany et Christian, personnages secondaires arrivés sur le tard, qui ont pris de l’importance dans ces derniers tomes ? Mac peut-elle avoir confiance en quelqu’un et si oui en qui ?! Comment tout çela va t-il se finir ? qui est le roi des unseelies ? Qui est la Haut Seigneur ? Comment trouver le livre maléfique ? Comment se l’approprier et, surtout, à qui le remettre ?


Pour ceux et celles qui n’ont pas encore lu cette série, ces questions ne vous parlent pas pour le moment, mais vous y reviendrez  et les comprendrez dès la fin du tome 1 car oui, déjà alors, on se pose beaucoup de questions.


Je peux vous assurer que c’est toujours pareil à la fin du tome 4… Et qu’est ce que c’est bon !


Que c’est bon de ne pas être face à une série dont on peut prévoir le dénouement, l’évolution des intrigues et des personnages ainsi que leurs réactions.


Comme c’est bon d’avoir une héroïne qui évolue, qui se fortifie, qui passe de la fille superficielle, tout de rose vêtue, à la Mac version 4.0, plus forte, plus combative et plus mûre que jamais.


Que c’est bon de ne faire confiance en personne, de tout remettre en question, d’avoir peur, de stresser, et d’espérer…


Que cette série est prenante !


Et quel supplice de devoir attendre Janvier pour avoir le dernier tome entre les mains !!!


Les avis de mes co-lectrices, toutes fans me semble t-il :

Azilys, Azariel87, Camille FantasmeChou:)Mariiine, Mlle pointillés, Mlle Lily et Sandy

 

-------------------------------------------------------------------


Et enfin je termine en beauté avec
LE logo TANT ATTENDU : celui du B&B&D FOREVER.

 

Logo40.jpg 

Une petite explication sur la réalisation de ce logo…. Le 1er paragraphe vient de moi, celui en violet de Mlle pointillés, et le dernier, en bleu vient de Lily !
 

"Ce n'est un secret pour personne, je suis folle de Bones, Barrons et Dimitri...
Souvent je parlais de créer le fan club de ces 3 potentiels masculins. le "B&B&D Forever".
Et puis un jour, je ne sais plus sur quel billet de Lily (sûrement sur Barrons ou Bones ?), on parlait de nos tops 3...
J'ai bien sûr ressorti les 3 cités ci-dessus et Mlle pointillés et Mlle Lily se sont empressées de confirmer ce choix.
(il y en a d'autres qui préfèrent les outsiders comme Vlan ou Adrian... On ne citera pas de noms... No comment). 
Le lendemain, je reçois un mail de Mlle pointillés : "à propos de notre top 3, je pense qu'il faut faire ce logo. tu as des idées pour les photos ? J'aime beaucoup le choix de Lily sur Barrons et Dimitri (Lily ayant fait son propre casting de potentiels masculins) mais il nous manque un Bones)"... Et voilà, c'était parti.... Une journée à chercher sur internet des beaux bruns ténébreux... Et pour Mlle pointillés, le début de nombreux nombreux logos à créer...

"Ce jour là, j'avais envie de faire des montages photos dans tous les sens, d'exploiter et de progresser dans ma gestion de Picasa, tout en me marrant et il se trouve que moi aussi mon top 3, mon must du must, c'est Barrons (encore plus depuis ce tome 4...^^), Dimitri ("Roza") et Bones ("Chaton")...(on se refait pas et dès qu'un de ces trois-là apparaît, mon cœur chavire....)
C'est donc dans ce but que j'ai proposé à Cécile de nous jeter à l'eau et d'enfin créer LE logo B&B&D....
L'avantage, c'est qu'en choisissant Cécile en partenaire créatif, j'ai progressé à fond les manettes ("Et si on mettait sur fond noir plutôt que blanc?", "Et si on faisait un mini cadre blanc autour de chaque photo puis le tout sur fond noir?", "Et si on faisait exactement l'inverse de ce que tu viens de mettre 3 heures à faire?"....;P)
Et qu'est ce qu'on a rigolé!! Après plus de 60 mails échangés, nous avions mis au point pas moins de 30 logos différents!!
Et là...Difficile de choisir, voyez.....Il a fallu faire appel à une pro...Alors qui de mieux que Lily pouvait nous aider dans cette tâche? ^^"

« J'ai donc forcément accepté cette mission de la plus haute importance ! * j'exagère à peine !^^ *
Depuis le temps que l'on faisait les portes paroles sur ce top 3, et puis 3 potentiels, 3 hommes, 3 séries ça ne se refuse pas  * ah ah, surtout pour Bones, Barrons & Dimitri !* J'ai donc fait un premier choix parmi les nombreux logos, j'avais pour directive d'en choisir 3 * non il n'y a pas de fixette sur ce chiffre ^^ * Après un bref débat, nous voilà donc avec ces 3 logos, et au grand drame de Mlle Pointillés, j'y apporte moi aussi des modifications !
Les logos modifiés, Cécile nous glisse l'idée des marques pages * parce que voyez vous Cécile adooooooore sa plastifieuse ( oui oui elle se la pète un peu :D ) * et nous voilà en plein travail de redimensionnement * et c'était pas gagné ! * et finalement nous y sommes parvenues et nous affichons avec choix nos couleurs en trimbalant les marque pages partout !  et en exposant forcément * c'est tellement évident :D * dès aujourd'hui nos logos sur nos blogs ! * si ça c'est pas une fin à la Disney :D * »

 

Bien entendu chers *futurs* membres du B&B&D club, nous vous autorisons à prêcher la bonne parole autour de vous !

Car vous le savez toutes et tous, Barrons, Bones & Dimitri n'attendent pas ! "

 

MIDINETTE 

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 14:51

oscar-pill1.jpg  OP3COUV.jpg couvop3.jpg

 

Bienvenue dans un monde magique où les livres peuvent écrire, où les arbres vous comprennent, où les portraits de personnes disparus vous observent.

Bienvenue dans un monde où des personnes peuvent rentrer dans le corps humain pour le soigner : le monde des Médicus.

Bienvenue dans un monde où des personnes rentrent dans le corps  humain dans le but de le détruire : le monde des Pathologus

 

Bienvenue dans le monde merveilleux d’Oscar Pill !

 

Oscar Pill a 12 ans dans le tome 1 lorsqu’il apprend qu’il est un Médicus et qu’il a le pouvoir de voyager dans le corps humain.

Pour devenir un Médicus accompli il doit rapporter des trophées de chacun des 5 mondes qui composent le corps humain.

 

Je viens de terminer le tome 3 et j’adore toujours autant cette série.

 

Après avoir voyager dans l’univers d’Hépatolia  (tube digestif, estomac…) avec ses plaines, ses montagnes et ses rivières, puis dans le Royaume des Souffles et Pompée (poumons et cœurs) avec ses cités sous la mer, ses canyons et ses cheminées, c’est une fois de plus avec grand plaisir que je suis entrée dans un nouvel univers, celui d’Embrye : celui du sexe. Féminin d’abord, avec sa brume, son temple Au-Vert, ses plaines de la fertilité et sa sphère Ô-Wul et Masculin ensuite avec sa fusée Pen Is et le père Matos Zoide…

 

Dès le premier tome on s’attache à certains personnages comme Valentine et Lawrence, les amis un peu particuliers d’Oscar, Violette, sa sœur complètement à l’ouest (même si elle n’a commencé à me paraître vraiment intéressante que dans ce dernier tome), ses amis d’école : Ayden le garçon faible, Jeremy et Barth : les frères O’Maley qui sont toujours là pour rendre service et faire rire la galerie… Et puis il y a ceux que l’on déteste depuis le début : Moss l’ennemi juré d’Oscar, Fletcher Worm un membre influant des Médicus dont Moss est le protégé et qui déteste Oscar sans qu’on sache pourquoi…

Et puis il y ceux dont on ne sait s’il faut leur faire confiance ou s’il faut s’en méfier. Je pense notamment à Mr Brave, à la tête des Médicus que je ne suis toujours pas arrivée à cerner…

 

 

Ainsi dès le début j’ai accroché non seulement à l’univers mais également aux personnages qui s’étoffent au fur et à mesure, et qui sont plein de contradictions,  ce qui les rend plus vrais, plus attachants et pour certains plus énervants ! Je fais ici référence à notre héros qui n’a de cesse de m’épater par son courage mais qui m’énerve au plus haut point également quand il n’écoute personne, et qu’il fonce tête baissée dans ce qui lui semble le mieux. Ce héros est donc légèrement agaçant, surtout dans ce dernier tome où il ne sait pas comment gérer ses sentiments pour cette peste (pimbêche et égoïste) de Tilla…

 

Mais il n’y a pas que les personnages qui s’étoffent au fur et à mesure des tomes : la menace des Pathologus est de plus en plus réelle, leur envie de détruire l’humanité et les Medicus est plus forte que jamais.

Ainsi Oscar doit jongler entre ses premiers émois amoureux, la découverte de nouveaux univers, lutter contre les Pathologus tout en essayant, toujours, de percer le mystère qui entoure la mort de son  père…

 

On ne s’ennuie pas une seconde, on tourne les pages sans s’arrêter. On voyage des USA à Paris. De la tour Eiffel à Euro Disney et on s’interroge : que veut Fletcher Worm?  Appartient-il vraiment à l’ordre des Médicus ? Pourquoi déteste t-il autant Oscar ? Quel secret Mr Brave cache t-il à Oscar ? Comment ce dernier peut-il être aussi aveugle quand ça concerne Tilla ? Pourquoi Violette est-elle tant dans la lune ? A t-elle tout de même des pouvoirs ? Est ce que Skarsdale, le maître des Pathologus, va arriver à ses fins et détruire l’humanité ? Par quelles images l’auteur va t-il nous décrire les univers intérieurs du corps humain ?

 

En bref une série coup de cœur pour moi.

 

Je vous propose donc de vous la faire découvrir à partir de demain matin en vous faisant gagner les 3 tomes, séparement (ils peuvent se lire de manière individuelle)…

 

Je vous invite à découvrir le slog de l’auteur.

Ainsi que le site internet d’Oscar Pill.

 

-----------------------------------------------------------------------------


EDIT DU SAMEDI 30 : 

CONCOURS OSCAR PILL :


3 questions, une par tome. Vous pouvez bien sûr répondre à toutes les questions pour essayer de gagner les 3 tomes.

Vous avez jusqu'au Mardi 2 Novembre 18h pour m'envoyer un mail à : leslecturesdececile@gmail.com avec vos réponses.

Je procéderai au tirage au sort le mercredi 3 Novembre.



Pour gagner le tome 1
: Comment se prénomme la mère d'Oscar ?

Pour gagner le tome 2 : Comment s'appellent les univers intérieurs 4 et 5 ?

Pour gagner le tome 3 : Dans le second tome "les 2  royaumes" : quel est l'objet censé pouvoir ramener le père d'Oscar à la vie" ?

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 10:53

Voilà, ma collègue a procédé au tirage au sort (ce sont ses mains sur les photos :)) !

 

La gagnante est Fée !

Bravo, ça ne fera qu'un livre de plus sur ta PAL ! (il me faut ton adresse :))

 

La preuve en image !

 

Tirage1.JPG

 

Tirage2.JPG

 

Tirage3-copie-1.JPG


Et ce soir je fais mon billet sur Oscar pill dont je ferai gagner les tomes demain :)

 

 

Repost 0
Published by Cécile - dans Blabla
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 22:40

 

57191603_p.jpg

 

Je me suis inscrite à un partenariat sur Livraddict pour gagner un livre et finalement on m'en a attribué un autre, Obsession de Catherine Kalengula, que j'avais malheureusement déjà en ma possession.

 

L'ayant reçu aujourd'hui, je le fais donc gagner !

Il vous suffit de laisser un commentaire à ce billet jusqu'à Mercredi 27 Octobre à 22h (aucune logique sur la date et l'heure, ne cherchez pas).

Tirage au sort, mercredi après 22h ou jeudi... je ne sais pas encore... :)

 

Bonne chance ! 

NB : Bientôt je fais gagner les 3 tomes d'Oscar Pill 

Repost 0
Published by Cécile - dans Blabla
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 23:20

Et un passage obligé chez Gibert Jeune...

Ce qui nous donne :

 

photoboothpic-2

 

- Fièvre fatale (no comments)...

- Hex Hall ! Merci à toutes les tentatrices qui se reconnaîtront !

- Le souffle d'émeraude car il fallait bien que je connaisses la suite de Valek, non ? 

- La consolante : merci à l'Attrape rêves qui me l'a offert !!! :) 

- Et deux livre de M.A.Murail car j'adore ses livres ! "Simple" et "qui veut la peau de Maori Cannell"

 

Voilà une PAL qui augmente donc de 6 livres... Gloups. Bladelor, je ne veux même pas lire ton commentaire :) 

 

 

Repost 0
Published by Cécile - dans PAL - LAL
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 09:36

Il y a environ 2 semaines, je suis passée faire un tour chez Dounzzz et j'ai laissé un petit commentaire sur un de ses billets.

Jusque là, rien d'exceptionnel.

Ce qui l'est, en revanche, c'est le mail que je reçois quelques heures plus tard :

 

"Bonjour Cécile !

Je te contacte suite à ton commentaire sur mon blog.
J'avais lancé il y a quelques jours un petit concours : celui qui postait le 50ème commentaire gagnait un petit envoi surprise de ma part. Et ce fameux commentaire, c'est le tien ! (et je t'en remercie).
Peux-tu me communiquer ton adresse postale stp? Ainsi tu recevras dans les jours à venir une petite surprise.
Au plaisir ;) Dounzzz"

 

Rhooooo J'A-DORE ce genre de mail !!!!! Vous pensez bien que j'étais toute excitée !!!

 

Je lui ai donné l'adresse de ma copine en France qui m'a remis en mains propres un petit colis mercredi soir, autour d'une fondue. (miam miam).

 

Bien sûr je n'ai pas pu attendre d'être chez moi pour ouvrir mon colis, du coup vous n'aurez pas le droit à une photo des cadeaux emballés (mais ils étaient très bien emballés, soit dit en passant).

 

Comment vous dire ?!!!


Je suis aux anges ! J'adore tout mon colis ! Chaque fois que je déballais un cadeau j'étais là : "wooooW" "oooooo c'est trop sympa !!!!" "hiiiiiiiiiiiiii le marque page à mon nom :  j'adore"  "aahhhhhhhhhhhhhh ce livre me tentait trooopppp" "RHOOOOO elle est vraiment trop sympa hein?" "vraiment Hein???".

(oui je sais, j'utilise beaucoup le mot TROP quand je suis un peu excitée, même si mon papa me repète souvent que quelque chose ne peut pas être TROP, et que ce n'est pas français : oui mais là j'étais TROP contente).

 

Bon allez, voici le contenu en images, vous comprendrez mieux pourquoi j'étais en mode "couinement" au resto...

 

Dounzzz-copie-1.JPG

 

Des bonbons (j'adore les bonbons, dois-je encore le préciser ?), un marque page à mon nom (je serais exigeante avec moi-même et  du coup avec les autres ??? Ah bon????), une jolie carte avec un joli mot, un porte photo super mignon, et un calepin pour mettre pleins de LAL et de notes ! J'adore les calepins, ça tombe bien. Et enfin le livre Alchimie que je voulais m'acheter car j'en ai lu beaucoup de bien et que j'avais adoré le premier livre de cet auteur.

 

Bref un super colis pour un simple commentaire : j'adore !!! Qui veut organiser encore des petits concours comme ça ??? (Shanaa : je compte bien être ton 500ème commentaire ET ton 501ème commentaire ! Oui maintenant je n'écrirai des commentaires sur ton blog que par 3 !)

 

Dounzzzz : Merci beaucoup pour ce superbe colis et pour ton super concours !

 

 

Repost 0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:26

ladamedesmac.jpg 

 

Tout d'abord je tiens à remercier Acsylé d'avoir fait  voyager ce livre et de me l'avoir envoyé...

 

4ème de couverture :

1461. La guerre des Rpses dévaste l'Angleterre et menace l'Ecosse. Ingram, le nouceau seigneur du clan MacEnnen, rencontre Enneline, archange devenue fée sur Terre. Leurs destins basculent, et l'ordre établi, qui devait guider des générations à venir, s'en trouve bouleversé. Batailles spectaculaires, complots, secousses de l'Histoire, le monde va tournoyer autour de ce couple interdit. Préparez-vous à une immersion vertigineuse dans l'Ecosse médiévale, jusqu'à ouïr le chant des cornemuses et le fracas des épées.  

 

En lisant la 4ème de couverture je m'attendais à un roman historique romancé, ou à une histoire d'amour sur fond historique.

 

Mais finalement point de romance ici. On a l'impression que les protagonistes ne sont qu'une excuse, un prétexte pour relater une période de l'histoire. Comme si l'auteur s'était dit "tiens j'aime bien cette guerre, j'aimerais écrire un livre dessus. Bon pour que ça marche il me faudrait une histoire d'amour… Et Hum les anges sont à la mode, pourquoi ne pas en mettre un." Donc voilà "une" ange chassée par dieu du paradis pour ne pas avoir choisi son camp quand L'ange Lucifer s'est rebellé, envoyée sur terre pour "prendre possession" d'un lac et qui tombe amoureuse d'un guerrier. 

 

Ca aurait pu être une jolie histoire si ce n'est qu'il n'y a point d'analyse des sentiments et que la guerre est racontée de manière abrupte et extrêmement factuelle.

 

Guerre très intéressante au demeurant, là n'est pas la question. La question pour moi est qu'ici, le résumé, la 4ème de couverture, ne reflète pas le véritable contenu du livre : une guerre qui oppose l'Angleterre et l'Ecosse et dont la France se mêle de temps à autre, point barre. Car le monde ne tournoie pas autour de ce couple interdit, comme le suggère le résumé, il tournoie, c'est tout.  

 

Enneline et Ingram ne sont pas du tout attachants car finalement leur histoire n'est pas mise en avant. Enneline est froide, elle nous raconte son histoire sans nous faire passer d'émotions, on ne s'attache pas à elle, et on ne ressent rien quand elle est triste, quand elle est énervée, quand il lui arrive malheur. Finalement son sort, ou son bonheur nous importe peu. 

Le point positif que j'ai trouvé à ce livre est qu'il m'a donné envie d'en connaître plus sur Marguerite d'Anjou, femme de Henry VI et personnage qui m'a le plus interpellé de par sa détermination et son fort caractère... 

 

En somme, si vous avez envie de lire une page d'histoire intéressante, la guerre des Roses, racontée de façon un (tout petit) peu plus romancée qu'un bouquin de classe de seconde, allez-y, mais n'y courez pas pour une love-story que vous chercherez - en vain - jusqu'à la dernière page et qui n'humanise en rien le récit.

Repost 0
Published by Cécile - dans Histoire
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 21:58

 portes-secret-tome-1-poison-ecarlate-L-1

Présentation de l'éditeur :

Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote...

Enfermée dans les cachots du château d'Ixia et condamnée à mort pour le meurtre de l'homme qui l'a violée, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c'est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d'Ixia, qui vient de l'arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu'elle goûtera. Pour être certain qu'elle ne s'enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l'antidote dont seul Valek connaît la formule... 

Alors qu'autour d'elle complots et trahisons se multiplient, Elena reçoit l'aide de la mystérieuse Irys, qui lui révèle ses pouvoirs de magicienne. 
Des pouvoirs qui, tenus cachés, pourraient lui permettre de s'échapper d'Ixia, mais aussi de se soustraire à Valek, cet homme au charme vénéneux, et à la menace du poison écarlate.

 

J'ai mis le résumé de l'éditeur car je le trouve bon...
J'adore surtout le "cet homme au charme vénéneux" ! Quelle jolie expression pour parler de ce cher Valek ! Mais nous y reviendrons... Je garde le meilleur pour la fin !  Yeahhh ;)

J'ai bien aimé ce livre.
J'ai trouvé les personnages bien construits et pas caricaturaux, (faut dire qu'après l'amant ténébreux rien ne pouvait me paraître caricatural). Elena a du caractère, elle est vive et intelligente et surtout elle a un bon instinct de survie. Tant mieux, car après avoir vécu la torture, le viol, la vie dans un cachot pour finalement devenir goûteur et risquer de mourir empoisonnée tous les jours de sa vie, il vaut mieux avoir un bon instinct de survie. (bon oui, dis comme ça, sous le coup de l'énumération, ça peut paraître un poil cliché mais je vous assure que ça ne l'est pas). Elena est donc une héroine à laquelle je me suis attachée.
 

L'histoire est intéressante, et bien amenée. Pas de faux mystères, on trouve dans ce premier tome des réponses à nos questions : pourquoi le pays est-il divisé en deux ? Pourquoi et comment le commandant est arrivé au pouvoir? Pourquoi interdit-il les pouvoirs magiques dans son domaine ? Ce dictateur est-il pire que l'ancien roi ? Pourquoi Valek lui est si fidèle ?
 

Il y a également beaucoup d'intrigues et de complots qui font que le livre est bien rythmé et qu'on se s'ennuie pas. Tentatives d'empoisonnements, d'assassinats, des faux amis, une traque, la recherche de l'antidote, l'inexplicable changement d'attitude du commandant... 
 

Ainsi on tourne les pages et on s'interroge : Qui veut la mort d'Elena et pourquoi ? qui est la mystérieuse magicienne qui rentre en contact avec elle ? Sur qui peut compter notre héroïne ? Peut-elle faire confiance à Valek qui l'a empoisonné ? et surtout : qu'a t-elle vécu avant d'être enfermée? pourquoi a t-elle tué son bienfaiteur ? 
 

Et puis, malgré la couverture "harlequin", point de mièvrerie, point de drague, ni de sexe (je le précise car pour moi ça a été un soulagement après l'amant ténébreux).
Bon OK je mens... 
Franchement, il ne se passe pas assez rapidement quelque chose entre Valek et Elena ! Ahhh la midinette que je suis avait envie de les secouer ! On s'accroche aux moindres petites remarques où l'on décèle de l'affection et de l'amour... 
Car oui on  le sent, on le sait, ils vont s'aimer... mais c'est sacrément long à arriver.


Et quelques part, tant mieux, car ce n'est pas pour leur histoire d'amour que ce livre se lit vite et qu'il est prenant !

Non ce n'est pas pour l'histoire d'amour mais c'est quand même en partie pour Valek. Ahhh Valek. Je suis sous le charme. Fort, mystérieux, ce qu'il faut de sarcasme, tueur professionnel, musclé, des boucles brunes (moi les boucles brunes ont suffit à me charmer), un regard perçant et surtout : c'est un grand manipulateur. Ce qui fait de lui un goujat comme on les aime. Non non je vous vois venir Mlle pointillés et Lily : il ne détrône pas Barrons, ni Dimitri, ni Bones, mais franchement il est bien placé dans le top des potentiels masculins...


Un bon livre donc que je recommande car on passe un bon moment ! Pas non plus un indispensable à lire dans la minute mais un livre qu'il est bon d'avoir dans sa PAL quand on veut se changer les idées...  

 


MIDINETTE

 

Repost 0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 21:40

L'AMAN~1

J’ai ouvert une nouvelle catégorie pour ce livre.
Bit-lit ou Harlequin ?

Parce que certes, c’est de la bit-lit, mais voyez-vous, j’ai trouvé beaucoup de points communs avec le Harlequin que j’ai lu il y a peu…

Je vous propose donc de relever quelques similitudes…

L’amant ténébreux VS Frisson interdit (je vous fait grâce d'un commentaire sur les titres).

 

Souvenez vous : je commençais mon billet de Frisson interdit en vous disant que j’étais éblouie par tant de clichés et de non limite dans l’imagination de l'auteur. Et bien. Je n’avais rien vu…

J.R Ward coiffe Lisa Kleypas au poteau pour ce qui est de « tout se permettre même si ce n’est pas du tout crédible ».

Je vous fait un rapide pitch.

Oui rapide car ici ce n’est pas l’histoire qui compte vu qu’elle est inexistante, enfin du moins jusqu’à la page 359 où j’ai lâchement abandonné ma lecture.


Donc l’histoire 
:

La société des éradiqueurs a pour but d’éradiquer… les vampires. Pour protéger ces derniers, 6 d’entre eux sont devenus des guerriers et forment « la confrérie de la dague noire ». Kholer est leur chef.

Quand un de ses guerriers meurt, il laisse derrière lui une magnifique jeune fille de 25 ans, mi-humaine, mi-vampire mais qui ne s’est pas encore transformée.

Cette phase de transition est très difficile et peut être mortelle. Il lui faudra de l’aide, et devinez qui va se porter volontaire ??? J 


Passons aux personnages, c’est là que les ressemblances avec Frisson interdit sont les plus parlantes :
 

Beth : est une bombe. 2m de jambes, cheveux noirs. Elle est drôle (ce qui ne gâte rien) et.. elle n’a pas couché avec un mec depuis des siècles. (au point que ses potes flics se demandent si elle est lesbiennes) (Croyez moi, dès la première scène de cul on comprend qu’elle est hétéro).

Signe particulier : Elle a un goût de pêche. De la chair soyeuse sur les lèvres et la langue quand on la lèche. Douce et sucrée dans la gorge lorsqu’on avale. (Je me marre encore toute seule en recopiant ces mots !).

Point commun avec Holly (de Frisson interdit) ? les 2 n’ont pas couché depuis une éternité. Les 2 sont belles et très convoitées. Les 2 ont leur premier orgasme dans le livre. Les 2 sont un peu bêtes.


Kholer : est immense, plus de 2 mètres.  Il ne s’habille qu’en cuir noir.  (je m’interroge sur les fantasmes de l’auteur). Il a une très mauvaise vue (du coup on doit lui couper son steak en morceau car sinon il coupe l'assiette). Heureusement pour lui, pas besoin d’avoir 10/10 aux yeux pour trouver le point G de Beth…

Kholer porte des boxers. Noirs. XXL… (Yeaaahhh baby !! Bon en même temps ça aurait été ballot de faire 2m10 et d’avoir un tout petit sexe. (comme les pandas ! : je vous donne plus de détails en commentaire si vous voulez. C’est super drôle).


Signe particulier 
: Le sens des priorités. Quand un flic l’arrête, et lui passe les menottes, si Beth passe non loin, et qu’il la sent : il a une érection.

Signe particulier numéro 2: « il n’était pas seul. Ne l’avait jamais été. La vengeance lui tenait compagnie. »

Signe particulier numéro 3: il est très fort : « Il releva sa jupe et déchira sa culotte avec une brutale (tu m’étonnes) impatience. Il réserva le même traitement à son chemisier et à son soutien-gorge. »…

(Mon dieu ! quelle force ! Messieurs si vous arrivez à déchirer la culotte, le soutif et le chemisier de votre partenaire en une seconde, et sans vous ridiculiser, faites-moi signe, vous m’intéressez).


Signe particulier numéro 4
: Kholer chuinte beaucoup. Il chuinte quand  Beth « se penche en avant, qu’elle entrouvre les lèvres, qu’elle prend le fruit entier (une fraise) dans sa bouche et que le jus de fruit coule le long de son menton. » Oui là le coup de jus le fait chuinter. Mais il émet aussi un chuintement « quand elle plaque son corps contre lui… »

Point commun avec Zac  (de Frisson interdit)? « Khloler se nourissait de ce qu’il récupérait dans les poubelles, toujours à 2 doigts de mourir de faim, avant de finir comme valet d’écurie ». Certes Zac n’a pas « nettoyé les sabots jusqu’à en avoir les mains craquelées » mais lui aussi a fait les poubelles.


Butch : un de mes personnages préférés. Il est flic. Il est costaud. Il picole pas mal. 

Surnom : dur  à cuire. (non je n’invente rien)

Choix de métier : Il ne s’est jamais remis du viol et du meurtre de sa sœur, 20 ans auparavant, dont le corps a été retrouvé dans un bois (l’auteur m’a écrit pour me dire qu’elle avait hésité avec laisser le corps dans une baignoire). Du coup il est devenu flic. (Pour se venger de tous ces salauds de violeurs je pense).

Point commun avec Lord Ravenhill de Frisson interdit : Ils sont lucides : ils savent quand ça ne peut pas marcher. Butch, après avoir (enfin !) embrassé Beth lui dit : « ca le fait pas, pour toi, pas vrai » ? (comprenez : tu ne ressens rien pour moi n'est-ce pas ? Ce baiser le confirme ?)

 

Pour ce qui est des frères guerriers de Kholer, je les ai pas tous en tête mais :

- Rhage a la particularité de se transformer en bête quand il ressent une trop grosse émotion (les femmes qui sont assez sympas pour lui donner un peu de plaisir finissent donc en pâté pour chien).

- Viszs voit les événements futurs.

- Audazs est surnommé D. (car dans le livre en VO son nom commence par D et que la traductrice avait la flemme de changer l’abréviation en A).

- Zadiste : il se tape des putes et a une énorme cicatrice sur le visage qui fait peur aux femmes. (Et vu que la peur qu’il lit dans leurs yeux excite Zadiste,  il prend plutôt bien le fait de foutre les boules).


Et puis il y a 
Dick : je me souviens plus de qui il est et ce qu'il fait. Juste de son nom que la traductrice a eu l’intelligence de ne pas traduire. (Lily me souffle à l'oreillette que c'est la patron de Beth) (patron un peu harceleur sur les bords car même si il est secondaire, Dick a le droit à son cliché aussi !).
 

Enfin, il y le méchant qui s’appelle ?

- M.X :

Si ça c’est pas un vrai nom de méchant, hein ?! J.R Ward: ton imagination me laisse sans voix.

Bref M.X est à la tête des éradiqueurs.

Signe particulieril ne bande plus (comme tous les éradiqueurs mais je sais plus pourquoi : il y a de quoi devenir aigri je vous l'accorde).

Signe particulier numéro 2: C’est un vrai de vrai méchant. Il a des instruments de torture, « des outils qui brillent de tout leur éclat : une roulette de dentiste, des couteaux de différentes tailles, un marteau, un burin, une scie. » Et, le meilleur pour la fin, ladies and gentleman :  « une cuiller à melon. Pour les yeux… » Rhoooo j'espère que vous arriverez à dormir ce soir… 

 

 Hum je me rends compte que je ne vous l’ai pas encore dit clairement : je n’ai pas aimé ce livre! J
 

- Il ne se passe rien à pars des scènes de cul.

- Tous les personnages sont des clichés ambulants.

- C’est vulgaire :

« Bordel », « putain », « fils de pute », « bouge ton cul » sont présents à toutes les pages.

Sinon il y  a eu aussi, très classe :  « ils chient dans leur froc ». Et puis, pour parler de sa douce et tendre : « pourrait-il le supporter si un de ses guerriers se la faisait ? »… Amis de la poésie, bonsoir !


- Mais le pire pour moi, là où j’ai eu le plus de mal, c’est l’absence total de négation. De « ne ».

« Tu la touches pas. Tu la regardes même pas ». Ou mieux encore « Me fais pas confiance. M'aime pas. Je m'en tape. Mais me mens jamais. » C'est du lourd quand même non ?  M'aime pas ?!! Bon ben faut vous imaginer que c’est comme ça à chaque négation du livre…


Du coup j’ai abandonné. Non sans demander à l’Attrape rêves un petit résumé des 150 dernières pages. Que dire ? je (ne) regrette pas de (ne) pas l’avoir lu : surtout l’histoire de la vierge qui ressuscite les morts… (tiens Holy aussi voit la mort et revient à la vie).

 

Franchement, quitte à faire dans le cliché, j’ai préféré le harlequin : Moins vulgaire, moins de cul (moui bon il aurait pu y en avoir un peu plus) et mieux traduit.


2 petits extraits qui valent leur pesant de cacahouètes :

« Non. Cette blessure n’est rien. C’est quand on doit se servir du gros intestin comme garrot qu’on sait que c’est du sérieux ! » (j’ai du la relire une fois pour me familiariser à l'image). 

« Il se raidit. Tout comme sa queue, simplement en l’entendant parler… » (la classe je vous dis)

 

L'avis de Mlle Lily (qui le lit encore), l'Attrape Rêves (qui comme moi n'a pas aimé), Mariiine qui a beaucoup aimé, Bladelor qui a déjà dévoré le second tome et Azilis  dont l'avis est assez mitigé.      

 

Repost 0
Published by Cécile - dans Paranormal Romance
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 12:29

J’ai lu ce livre en Février dans le cadre d’une LC alors que je n’avais pas encore de blog et j’avais écrit ce billet à propos de ce livre…

 

rouge-et-noir-copie-1.jpg

 

Après une série de livres pour ado / jeunesse, on peut dire que la lecture du rouge et le noir change !

Que Julien Sorel diffère des Gale, Peeta, Barrons, Bones, Chace, et autres héros des séries que je lis depuis des mois ! (Je ne connaissais pas Dimitri à l'époque )

 

L’histoire nous conte la vie de Julien Sorel, fils d’un charpentier, doté d’une excellente mémoire et d’une grande intelligence, et qui devient précepteur chez le maire de sa ville : Mr de Rênal. Là bas, Julien tombe amoureux de Mme de Rênal : amour partagé, qui quand il va être connu de tous, poussera Julien à quitter sa ville natale.

Après une courte période dans un séminaire à Besançon, Julien part pour Paris et devient  secrétaire de Mr de la Mole, grand homme de la société.

Là, il connaîtra Mathilde, la fille de son patron, et une nouvelle histoire d’amour, compliquée (bien sûr), va bientôt s’installer entre eux.

La fin que je ne divulguerai pas, est pour moi, la partie la plus intéressante du roman.

 

En bref, pour moi, le Rouge et le Noir, c’est 500 pages qui parlent d’un héros méprisant, hypocrite, pleins de préjugés et orgueilleux, qui tour à tour, aime, joue, déteste, et qui se voit une fois comme le futur de la France, et la fois d’après, le plus nul des hommes sur terre.

 

Ce personnage est changeant, versatile, et au final, pour moi, assez agaçant : Il est passionné par Mme de Renal, mais le lendemain il est attiré par une serveuse de café et hop, oubliée Mme de Rênal. Il aime ensuite passionnément Mathilde, mais la minute d’après, quand il revoit Mme de Rênal il pense n’avoir jamais aimé vraiment Mathilde…

 

Non Julien Sorel ne m’a pas fait rêver, je ne me suis pas du tout attachée à ce personnage. (je ne pense d’ailleurs pas que c’était le but, pour Stendhal, de faire aimer son héros).

 

Quant aux femmes de ce livre, je crois que ma préférée reste Mme de Rênal. Elle est peut être naïve, mais au moins elle est vraie.

J’aimais beaucoup Mathilde au début mais ses changements d’humeurs ont eu raison de mon attrait pour elle.

 

L’histoire est pleine de rebondissement, elle nous décrit des âmes torturées, nous fait voyager et nous apprend beaucoup sur la société bourgeoise du 19ème siècle.

 

Le style n’est pas difficile à lire, mais je pense que quelques chapitres de moins auraient rendu cette lecture plus rythmée et quelques fois, moins ennuyeuse.

 

Si l’histoire m’a plu, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que c’est la plus belle histoire d’amour de tous les temps.

 

En d’autres termes, je suis contente d’avoir enfin lu ce « classique » mais je ne suis pas mécontente de l’avoir terminé !

 

 

 

Repost 0
Published by Cécile - dans Classique
commenter cet article

en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg