Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 08:00

year.png
Je ne peux pas croire que ça fasse déjà un an que je ne suis pas devenue une meilleure personne. 

 

Cette année, mon bilan se fera sous forme de questionnaire. 
Les questions m'ont été posées par Mlle Pointillés à qui j'ai également posé des questions (certaines sont les mêmes mais la plupart sont différentes)(mais je ne doute pas que nos réponses vont être semblables). 
C'est parti pour le bilan 2012 ! 


2012, une année de lectures....
1) Quelle lecture de cette année a le plus retourné ton cœur de midinette?

Je pense que ce sont les mêmes que les tiennes.
Et oui je parle au pluriel car il y en a 3 et que comme ce n’est pas beaucoup, je peux toutes les citer. (oui oui c’est moi qui décide !)

Il y a eu d’abord Easy de Tammara Webber, pour Lucas, ses tatouages, ses petits boulots, sa tendresse…

Puis ICED de Karen Marie Moning, pour Ryo qui est bossy et sexy en diable et que j’aimerais entendre rire, pour Dani qui est naïve, touchante et forte, pour l’histoire qui m’a tenue en haleine, pour Christian qui est plus « freak » que jamais, pour tous les couinements et mails échangés, et pour l’écriture de KMM…

Et enfin, le dernier coup de cœur de cette année : The Sea of Tranquility (billet à venir) de Katja Millay car j’ai vibré, été touché, souri, eu le cœur serré. J’ai tout aimé, le style, l’histoire, les personnages, la part de mystère (que je ne m’étais même pas spoilée)… pour le fait que ce livre me hantait dès que je devais le reposer…


Et bon petite pensée aussi pour la série Lux de Jennifer Armantrout avec un Daemon craquant et arrogant comme on les aime !

 

2) Pendant combien de temps (en jours) (minutes?) as-tu réellement cru que tu finirais de lire Anna Karenine cette année?

Ah ah ah ça, c’est un coup bas madame mais je suis morte de rire.. Alors, pour être tout à fait franche, j’ai du vraiment y croire les 5 jours où je l’ai lu avant de le reposer…

Mais ceci dit, j’y crois vraiment pour l’année prochaine. Si si.



3) Si pour une journée, tu pouvais être une héroïne d'un de tes livres de 2012, qui choisirais-tu et pourquoi?

Je dois en choisir qu’une ? Bon comme de toutes façons, une fois que mes réponses seront publiées sur mon blog, tu ne pourras pas me dire « oui qu’une », je vais dire que :
J’aurais aimé être :
- Mac (oui j’ai relu les Fever cette année donc ça compte comme 2012) pour Barrons essentiellement et pour la librairie aussi (bon d’accord, who am I killing ? C’est juste pour Barrons !)
- Dani pour ses superpouvoirs (je veux freez framer moi aussi !)( et puis, accessoirement pour avoir Ryo et Christian prêts à s’étriper pour moi…).
- Jacqueline pour rencontrer un Lucas moi aussi.
- Enfin, même si j’aurais bien aimé passer un peu de temps avec Josh, dans son garage, je crois que je n’aurais pas aimé être à la place de Nasty pour ce qu’elle a vécu.

Mais si je devais vraiment choisir une seule héroïne, ce serait Mac, forcément.

 

4) C'est la fin du monde, tu peux sauver quelqu'un mais tu n'as le droit de choisir qu'une seule personne parmi les suivantes: Ilona Andrews, John Green ou Jennifer L. Armentrout? (j'ai pas mis KMM je savais que ce serait forcément elle, elle est hors jeu) (réfléchis bien...)

Arffff, joker ??? Oh my, c’est vraiment dur ça… Je dirai John Green. Ses livres me touchent vraiment, ils sont aussi plus réels que les autres et contiennent plus d’humour… Mais bon ne pas pouvoir sauver Curran ou Daemon, c’est vache…

 


5) Ta citation préférée d'une de tes lectures de l'année?

J’hésite entre:

**Celle-ci de "Easy de Tamarra Webber" **

“Jacqueline ? ” 
I blinked. “Yes ? ”.
“The night we met – I’m not like that guy ”. His jaw was rigid. 
I know tha-” He place a finger  over my lips, his expression softening. 
“So I don’t want you to feel pressured. Or overpowered. But I do, absolutely, want to kiss you right now. Badly.”  


**Celle-ci de "Kate Daniels de Ilona Andrews" **

Sa majesté a besoin d’une fille « puis-je ». Ce n’est pas moi.
- Une fille « puis-je » ?
Je m’enfonçai dans mon siège.
- Puis-je t’apporter à manger, Ta Majesté ? Puis-je te dire à quel point tu es fort et puissant, Ta Majesté ? Puis-je t’épouiller, Ta Majesté ? Puis-je te lécher le cul, Ta Majesté ? Puis-je…
Je me rendis compte que Raphaël était particulièrement immobile. Pétrifié, comme une statue. Son regard était rivé sur un point derrière ma tête.
- Il est juste derrière moi, n’est-ce pas ?
Andrea hocha lentement la tête.
- Techniquement, ça devrait être « pourrais-je » dit Curran d’une voix plus profonde que ce dont je me souvenais. Puisque tu demandes la permission.

 

**Celle-ci de : "The sea of Tranquility de Katja Millay" **

« Just so you know, » I inform him, « one day, I’m going to get tired of sharing your affection with that coffee table and I’m going to make you choose. »
« Just so you know, » he mimics me, « I would chop that table up and use it for firewood before I would ever choose anything over you. »

 

** Ou celle-là de : "Shadowfever de Karen Marie Moning" **

"- Dès l’instant où j'ai posé les yeux sur toi, j'ai compris que tu créerais des problèmes.
- J'en ai autant à ton service.
- J'ai eu envie de t’attirer entre les rayonnages, de te baiser jusqu'à t'en faire perdre la raison et de te renvoyer chez toi.
- Si tu avais fait cela, je ne serai jamais parti.
- De toute façon, tu es toujours là.
- Tu n'es pas obligé de dire de le dire sur un ton si désobligeant.
- Tu as mis ma vie sens dessus dessous.
- Très bien je m'en vais.
- Essaye et je t'enchaîne."

 

Mais je crois que si je ne devais retenir qu’un passage, de tous les livres lus ces deux dernières années, ce serait celui-là qui m’a touchée plus que je ne saurais l’expliquer. (On sent tellement la panique dans la voix de Barrons…) :

 

** Shadowfever de Karen Marie Moning **

"- Bon sang, Mac, que s'est-il passé ? Que s’est-il passé nom de nom ? répète-t-il en boucle.
Il a le regard fou, le visage livide, les lèvres serrées.
- Que vous a-t-il pris d'aller là-bas sans moi ? Je vous y aurais emmenée, si j'avais pensé que vous seriez aussi stupide. Ne me faites pas cela ! Bon sang, vous n’avez  pas le droit de me faire cela !
(…)
J'aurais dû faire l'amour à cet homme. J'avais toujours peur de me montrer tendre. Je suis effarée par ma propre stupidité
Il tressaille.
- Ne vous imaginez pas une seule fichue minute que vous pouvez mettre tout cela dans votre regard, et mourir. Ce sont des foutaises. Je ne recommencerai pas."

 


6) La lecture qui t'a fait le plus hurler? (de plaisir, d'horreur, de désir...au choix)

Comme je vais pas re-citer les livres cités pour la première question qui m’ont fait couiner, je dirais Beautiful Disaster de Jamie McGuire avec son héroïne que j’aurais voulu gifler une bonne partie du livre et son héros complètement tordu qui peut tabasser des élèves et ne jamais être puni pour cela.
Et puis bon, pigeon, really ??


7) Combien de livres achetés en VO as-tu finalement lu en VF? (cette question, c'est vraiment la grosse honte....)

LOL, heu, joker ?
Pfffu, alors je dirais, Divergent 2, Sans Honte, Bloodlines (pas lu en VF mais déjà sorti), The fault in our star, Les vampires de Chicago 5 ... et d'autres, sûrement, mais je ne m'en souviens plus là... 

 

8) Combien de fois as tu rêvé de Barrons nu?
Beaucoup de fois :-)

 

9) Si tu ne devais retenir qu'une seule romance, laquelle choisirais-tu?

C’est vrai que cette année j’ai lu mes premières « vraies » romances héhé (merci à un certain groupe facebook).

Alors je dirais la série des Bridgertons de Julia Quinn car c’est celle qui m’a fait aimer le genre et que maintenant je prends beaucoup de plaisir à me changer les idées avec des romances historiques. 

En romance du genre YA/New Adult ce serait quand même Easy. 

 

10) Le livre qui t'a fait le plus rire cette année? Et celui qui t'a tiré les larmes...?

En drôle il y a toujours les Spellmans de Lisa Lutz  et la série "boys" de Cabot qui me font hurler de rire mais je dirais que ma plus belle découverte niveau humour c’est Charley Davidson de Darynda Jones.

Et dans une toute autre catégorie, le fou rire de cette année est quand même celui de l’écaille dans le I Fucked the swamp creature que j’ai lu avec toi, en live, par whatsapp interposés, depuis mon bureau… Mon dieu ce fou rire, il restera dans les annales…

Tiré le plus de larmes ? Je crois qu’il n’y en a pas eu…
Je les ai bien évités cette année il faut dire. Je voulais des happy-end avant tout…

 

11) De combien de livres a augmenté ta PAL cette année? (ne mens pas, je sais qu'elle n'a pas diminué) (et oui, les ebooks comptent.)

Depuis quand les ebooks comptent, sérieusement ?

En papier je dirais qu’elle est toujours à 300 (mais je ne me souviens plus à combien elle était l’année passée), et je dois avoir 150 ebooks… (oui j’ai conscience de ne pas répondre précisément à ta question qui se voulait être un chiffre plus ou moins précis, mais bon, c’est quoi ton but là ? Me déprimer ?

En tout cas, vu que je lis une centaine de livres par an, on peut dire que j’ai déjà de quoi lire pour les 4 années à venir si je n’achète plus jamais de livres.

Bon ça y est, je suis déprimée. Merci hein, merci.

 

 

12) Sincèrement, si tu regardes au fond de ton coeur, avec l'honnête espoir d'y trouver la vérité, penses tu vraiment que nous lirons Bloodlines un jour?

J’ai tellement éclatée de rire en lisant cette question… Je me marre encore en la relisant pour la 5ème fois d’ailleurs. Franchement alors?
Non.

 

13) Combien de classiques as tu lus cette année? (L.O.L.)
5 ¼ (ou le ¼ est pour Anna Karénine)(non non, ne dis rien), et toi, combien déjà ? Un ou deux ? Attends, bouge pas, je vérifie mon billet récap de ce challenge….

 

14) Combien de hérissons as tu engloutis au cours de l'année écoulée?
Beaucoup trop. Et on se demande pourquoi je n’ai pas encore récupéré ma ligne d’avant grossesse hein…



15) De quelle lecture as-tu le plus honte en 2012?

Honte, moi ? Ja-mais, allons. Je ne me cache jamais derrière mon kindle.
Mais si je devais avoir honte d’une lecture, tu penses bien que je n’irai pas m’en venter ici…


16) Christian Grey a-t-il réussi à te convaincre d'acheter des menottes?
Nan, j’étais trop occupée à vouloir tuer la déesse intérieure d’Ana pour me focaliser sur les deux malheureuses fois où on entraperçoit des menottes. Par contre, si Christian veut me montrer ce que je rate, je veux bien rouler des yeux, me mordre les lèvres et jouer la débile pour l’occasion.

 

17) Comment vis-tu le fait d'être maintenant une fan de La Confrérie de la Dague noire? Et si on t'avait dit il y a un an que tu finirais fan, l'aurais-tu cru?

Si j’y aurais cru ? Non. Mon dieu, non. On parle de la confrérie là. De Kholer et de ses steaks qu’il ne peut pas couper tout seul. Merde, les héros de cette série ne portent même pas de sous-vêtements sous leurs pantalons en cuir alors qu’ils transpirent dedans !!

Mais bon, il y a des moments dans la vie où tu sais que tu atteins un point de non retour. Ce moment où il faut arrêter de mentir aux autres, et surtout, à soi-même. Alors, j’ai fais mon coming-out, qui a été long et douloureux (merci de me forcer à revivre ce  traumatisme d’ailleurs) mais maintenant je crois que j’assume plus ou moins bien le fait d’aimer la confrérie. J’irai même plus loin, je crois que je le vis assez bien.

Bon sérieusement ? Tu parles d’être fan et crois-moi, je sais comment les fans de cette série sont, et je peux te dire que je ne me considère pas du tout comme fan. J’aime bien cette série, et je me réjouis même de lire le tome 11 mais ce n’est quand même pas la série Iced, Fever, Kate Daniels, ou Lux, hein…

 

18) Ton Top 5 des Lectures de l'Année 2012?

 Bon là je vais me répéter, forcément mais voilà :
* ICED de Karen Marie Moning
* Easy de Tammara Webber
* The sea of tranquility de Katjya Millay
* La série Kate Daniels de Ilona Andrews (tome 1, tome 2, tome 3, tome 4)
* Le théorême des Katherine et Will & Will de John Green
* La série lux de Jennifer Armantrout

 

19) Un mot pour décrire cette année de lecture? (un seul.)
Bonne. (comment ça c’est nul comme mot ?)(tu as de ses questions aussi… :D)


Mais aussi une année de rires, de blogging, de whatsapping, de gourmandises, de swaps, d'amour, de voyages, de vie familiale, d'amitié...

20) Qu'est ce que ton blog t'a apporté cette année (un moment qu'il t'a permis de vivre, une rencontre...)?

Je dirais des nouvelles rencontres… Aussi bien physiquement que virtuellement.

Je suis contente d’avoir rencontré des filles au salon du livre mais aussi d’avoir connu certaines personnes comme les deux filles qu’on a « imitées » dans une photo avec nos hérissons lors de ton passage éclair chez moi qui sont la gentillesse et la tentation incarnées, ou celles qui m’ont (nous ont) gentiment invitées à rejoindre leurs groupes privés FB. 

Il y a également toutes ces LC qui ont été de supers moments (celles des "I fucked", celle de "Iced", celles du "groupe de LC"...) 

Et le blog m’a permis à deux reprises de pouvoir dire ce que je pense de la blogosphère littéraire, et ça, ça n’a pas de prix…

  

21) Combien de whatsapps échangés avec ta parfaite binomette trop sympa sur des sujets de fond au cours de l'année écoulée? (et combien sur BG?) (et combien sur l'expression "faire crac crac"?)

Une tonne mais j’ai aimé chacun de ces échanges. Whatsapp c’est la vie. (Pour ce qui est de BG il y en a clairement eu beaucoup trop vu la finalité de la chose… )(Pour crac-crac, c’est surtout sur FB que c’est parti en live…)

 

22) Si on te privait de Coca pendant 3 jours, que serais-tu prête à faire?
Je serais prête à te prêter John Green, Barrons, Ryo et Curran un soir...

 

23) Les moments de 2012 dont tu te rappelleras toute ta vie? <3
Les premières fois de Solal je pense.

 

24) Barrons ou Ryo? (et ne me réponds pas les 2!!!!)
Barrons, sans aucun doute. Mais je ne peux pas affirmer que je te donnerai la même réponse dans deux ans.

 

25) Un mot pour décrire cette année 2012?
Riche (en émotions)(en calories)(en rire)(en fatigue)(en whatsapp)(en rencontre)(en Solal)(en swap)(en hérissons)...

 

26) Un rêve, un espoir fou, une bonne résolution pour 2013? (et pleaaase, ne mets pas lire plus de classiques...^^)

Si madame, je pourrais te dire « lire plus de classiques », et je pourrais même aussi dire « faire baisser ma PAL » mais comme je suis une fille honnête, je dois bien reconnaître que si ce sont des souhaits réalisables en théorie ils ne le sont pas en pratique en ce qui me concerne.

Je pourrais aussi dire « pouvoir manger des bonbons, du fromage, du gras, boire du vin et ne jamais grossir » mais là je partirai carrément dans le « non réalisable, même en théorie ».

Du coup je dirais : «être heureuse, que tous ceux que j’aime aient la santé et essayer de profiter du moment présent ».

Ah, tu voulais moins bateau ?
Rencontrer Bradley Cooper et voir ses petites rides au coin des yeux ?

Quoi, ça va pas non plus ?
Bon alors : que KMM écrivent les deux prochains tomes de ICED et qu’ils sortent en 2013.  C’est mon dernier mot Jean Pierre.

 

27) Et enfin, la question que je ne t'ai pas posée mais à laquelle tu souhaiterais répondre?

Je dirais « quelles sont tes plus belles découvertes (auxquelles je ne m’attendais pas) et plus grande déceptions livresques de cette année » ?
Ce à quoi je répondrai :
En découverte : Kate Daniels de Ilona Andrews que j’ai commencé à reculons et que j’ai adoré, la série des Ombres de la nuit de Kresley Cole qui me fait vraiment rire et celle de Maeve Regan de Marika Gallman car autant l’auteure que l’héroine me font marrer… 
En déception : Beautiful Desaster de Jamie Mc Guire qui je le sais d’avancer va faire un carton quand il sera traduit en français (ça me soule d’avance de le voir partout !), Wanderlove de Kirsten Hubbard qui ne m’avait pas donné les papillons attendus, Le monde de Charlie de Stephen Chbosky dont j’attendais tellement plus et Sans Honte qui m’a ennuyée même si il m’a fait rire et Hors Limite de Katy McGarry pour ses nymphes qui m'ont tapé sur le système. 


Ah oui, je sais aussi ce que tu aurais pu me demander également: « quelles sont les sorties que j’attends le plus en 2013 ? »
Et je dirai, le tome sur Qhuinn et Blay de la confrérie (je ne veux aucun commentaire de ta part là dessus), la suite d’Opal, la suite de ICED, la suite de Saba, le prochain livre de Stephanie Perkins et les prochains livres de John Green.

Enfin, tu aurais pu me demander ce que ça fait d'avoir une binomette qui a une frange et qui est IN, quand est-ce que je vais enfin me décider à changer ma photo de commentaires (je sais pas comment on dit) de Caliméro et enfin quand est-ce que je compte mettre le "en passant" de mon blog à jour (j'y parle de l'anniversaire de Solal qui est le 15 Novembre)... Mais bon, comme tu ne me les as pas posé et que les gens en ont marre de me lire...  

  

What else ?
J’ai adoré ce questionnaire « bilan 2012 » et j’ai hâte de lire les réponses que tu as donné à mes questions ! :-) (surtout celle sur le cactus...)
Merci d’être une binomette si géniale.

 

 

Aussi, cette année, pas de résolutions que je ne tiendrai pas ! 
La seule résolution que je vais prendre : Ne pas me prendre la tête et profiter ! 

resolutions.png
Ma résolution de cette année et d'arrêter de trainer avec des personnes qui me demandent qu'elles sont mes résolution de l'année.  

  

Enfin, je vous souhaite une très bonne année 2013 à tous. Qu'elle soit pleine de bonheur, de réussite, de coups de coeur livresques, d'amitié, d'échanges, de joie, d'amour et de tout ce que vous souhaitez. 

 

 
Repost 0
Published by Cess - dans Blabla
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 01:43

amourd10.jpg


Holly ne connaît rien aux immortels et pour cause elle ne sait pas qu’elle en est une (malgré son regard qui « oscille entre l’argent et le violet intense »)(oui intense le violet, s’il vous plait)(car un violet fade, ça le fait nettement moins, vous en conviendrez)(croyez-moi, si j’avais eu les yeux violets ou argentés je me serais posée des questions)(mais Holly ne lit peut-être pas autant de romances paranormales que moi, et je ne peux pas l’en blâmer).
Holly est « absolument exquise. La natation avait parfaitement sculpté son corps. (Marrant, la natation n’a jamais sculpté le mien)(comment ça il faudrait que j’y aille plus de 3x par an ?). Ses bras et ses jambes étaient fermes, mais avaient gardé de la rondeur (C’est vrai, Cadeon ? Tu aimes les filles rondes ? Car je connais quelqu’un qui serait très intéressé par toucher tes cornes, juste pour les voir se dresser, et justement, cette personne est un peu ronde). Enfin les hanches d’Holly « s'épanouissaient sous sa taille étroite »…
Mais là où Holly aurait du se douter qu’elle était une immortelle ou du moins une héroïne de roman, c’est quand Cadeon l’informe qu’il n’y a pas que sa taille qui est étroite… (comment ça, à ce moment là, elle sait déjà qu’elle est une valkyrie ?)(oui bon, peut-être mais je tenais à placer subtilement (oui, subtilité is my middle name) le fait qu’Holly est « si étroite, si serrée » vu que je mets un point d’honneur à relever cette phrase dans mes livres.)

Mais voilà, être étroite, ronde et ferme à la fois, n’est pas ce qui caractérise Holly. Non ce qui la définie, c’est surtout que c’est une fille pleine de TOC, super intelligente, très prude et surtout très coincée.

 

En gros, tout l’inverse de Cadeon qui est  « frustre, arrogant, macho et fier de l’être. »

Cadeon est un démon dont l’espèce a besoin de s’accoupler 3 ou 4 fois par jour en moyenne. (Et vu que chaque «rapport» donne environ 3 orgasmes à la femme, cela revient quand même à 12 orgasmes par jour pour l’éternité)(non je n’ai pas compté, allons !)(Rappelez-moi comment on devient immortel et comment on séduit un démon ?). (Ah oui, le corps parfaitement sculpté, la taille et le vagins étroits, et des hanches épanouies. Life is a bitch).

Cadeon, donc, en a connu des femmes, mais voilà, il faut bien une particularité pour que ce soit différent avec son âme sœur. Et après les vampires qui ne bandent pour la première fois que devant leur âme sœur nous avons les démons qui peuvent avoir des orgasmes mais qui ne peuvent pas éjaculer avant d’avoir fait l’amour avec leur promise (Pas sûre de comprendre le concept)(mais oui, je ne suis pas une héroïne de romances paranormales, pas la peine d’en rajouter, merci).

Enfin, Cadeon a des cornes… Et devinez ce qui excite les démons au plus haut point? Oui, qu’on les leur touche… Cornes qui d’ailleurs se dressent quand ils sont excités. (Si c’est pas subtile tout ça, je veux bien arrêter de boire du coca et manger des bonbons pendant 24h)(n’y voyez aucun rapport avec mes rondeurs…)

 

Bref, donc, si vous prenez Cadeon le dragueur misogyne dévergondé qui jure et qui se fout de tout et que vous faites en sorte qu’il reconnaisse en Holly, une mathématicienne geek pleine de TOC (à mourir de rire) son âme sœur, vous obtiendrez des dialogues très sympas et des situations très drôles, le tout sous fond de road trip semé d’embûches et de surprises ...

 

 

Et quand je dis que les dialogues sont succulents (à l’instar du goût du sexe d’Holly, n’en doutez pas un instant)(comment ça vous vous seriez passé de cette dernière parenthèse ?) je peux même vous le prouver avec quelques citations :

 

 

« - Comment faites-vous pour bouger, avec toutes ces balles dans le corps ?

- Je serre les dents, parce que ça fait un putain de mal de chien, Holly.

Elle étouffa un petit cri d'effarement. Un tel langage lui faisait l'effet d'un ongle crissant sur un tableau noir. »
 

 

« - J'y ai rencontré les démons quelquefois. En tant que représentant de ma race.

- Vous avez... fraternisé avec ces animaux? Est-ce que votre race a kidnappé des femmes aussi?

- Kidnapper des femmes ? Déjà qu'elles me lâchent pas la grappe, les donzelles, j'ai pas besoin de ça, ma poule.

- Donzelles? Poule? Vous avez grandi au XIXe siècle ou vous essayez juste d'être misogyne ?

- Je viens des temps médiévaux, et je n'ai jamais eu à essayer d'être misogyne. C’est naturel, chez moi. Un don, en quelque sorte. »
 

 

« - Vous... vous n'allez tout de même pas...

- Fais-moi confiance

- Cet être lui avait sauvé la vie, avait pris des balles à sa place, et pourtant, quelque chose chez lui ne lui inspirait pas, mais alors pas du tout confiance...

Avec un sourire gêné qui découvrait à peine ses crocs, il la regarda et dit:

- Quoique... Si t'es du style à faire tes prières, le moment me paraît assez bien choisi... »
 

 

« - Elles sont comment, les Valkyries ?

- Elles sont puissantes et rapides, avec des sens très affûtés. Mais elles sont aussi très dociles et toujours contentes d'obéir à un homme, ne put s'empêcher d'ajouter Cadeon. »
(loooooool, je l’adore Cadeon, je vous l’ai déjà dit ?) 

 

 

« - Guerrière ? Bataille ? Je croyais que les Valkyries étaient des êtres paisibles.

Nix éclata de rire.

- C'est le démon qui t'a raconté ça ? Tss tss... Cadeon Woede, tu n'as pas honte ?

- Si on ne peut plus s'amuser... »
 

 

« - Je vais réagir, c'est forcé, dit Cadeon. Même si tu n'es pas mon type habituel.

- Type habituel ? Ah oui, je vois. Votre genre, c'est plutôt les bimbos avec plus de poitrine que de cerveau?

Il haussa ses larges épaules.

- Nous, les démons, on préfère les filles un peu pétasses, et bien en chair, pour qu'elles puissent supporter nos élans.

Holly resta bouche bée.

- Des pétasses ? Mon Dieu, vous êtes l'homme le plus misogyne que j'aie jamais rencontré. Je parie que vos pétasses, en plus, vous les préférez pieds nus et enceintes.

- Nan. Je les préfère pieds nus, sous pilule, et toujours disponibles. »

 

 

« - Vous jurez comme un charretier, vous dénigrez les femmes, et par-dessus le marché, vous conduisez en état d'ivresse. Et vite, en plus, ajouta-t-elle après un coup d’œil en direction du compteur.

- Vrai, vrai et vrai. Et toi, tu ne profites pas de la vie, tu ne te lâches jamais, et tu ne sais pas t'amuser.

- Bien sûr que si, je sais m'amuser!

- On ne doit pas avoir la même définition du mot, alors.

Elle releva le menton.

- Vous me prenez pour une petite fille modèle qui croit tout faire mieux que les autres.

- J'allais dire une emmerdeuse coincée donneuse de leçons, mais bon. Il y a un côté vertueux dans « petite fille modèle » qui te convient bien. »


 

 

Un très bon moment, je vous dis ! :D 
 

Les ombres de la nuit, tome 5 : Amour démoniaque - Kreysley Cole
Editions J'ai Lu - 407 pages

 

 

Plus de lectures inavouables chez Stephie.

65408451 p

 

 

Je vous invite aussi à lire le Webzine très complet que le Boudoir Ecarlate a consacré à cette série... 

 

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 00:00

 

D’après l'idée originale de Moka qui a inventé le RDV :

Moi-apres-mois-pola 


Voici les petits moments, les pensées, les envies, les coups de gueule et autres instants, seule ou à plusieurs, de mon mois de...

 

image-39.png


Une autre très bonne nouvelle / Un week-end à NYC / Ses odeurs, ses buildings / le manque de déco de noël / Adorer son séjour / Mesurer sa chance / Solal qui se tire les cheveux après notre retour/ Un questionnaire-bilan avec binomette / Benir l'étouffe chrétien / John is mine / Un week-end à Paris pour rencontrer des copines et aller au salon du livre / Y rester 20 minutes / Une arrivée à Paris épique et surtout tardive / 3 bouchées de MacFish avant le théâtre / Une pièce très sympa avec un coiffeur hilarant / Binomette peut barrer une ligne de sa to-do list d'avant 30 ans /  Un déjeuner sympa entre blogueuse / mais trop rapide / Un café avec d'autres / Une soirée décalée / Des nouvelles de quelqu'un qui me manque / Penser à cette personne, souvent /  Un neveu qui ne dort pas / Un brunch et d'autres rencontres / Trouver un appartement à louer dans l'immeuble de sa meilleure amie / Un déménagement dans un mois à prévoir / Quand on voit toutes les merdes accumulées / Ca me fatigue d'avance / Mais il y aura une chambre pour les copines / S'allonger dans l'avion / Une fin d'Opal horrible / un futur saut en parachute avec Mlle P ? / Solal qui a 40 de fièvre / Ma Sarah qui va se marier <3 / Décue par "le monde de Charlie" / Une semaine de maladie et une semaine d'arrêt aussi / Solal qui ne mange rien / Mais vraiment rien / Il monte les escaliers / se lève / Marche à 4 pattes / Une nouvelle combi rouge / Vouloir un nouveau moyen de garde / Bibou fait de la luge / Un week-end à Strasboutg annulé / Des beignets de reblochon / Manger du fromage tous les soirs /  Des moon boots / Faire son plein de romances pour la fin 2012 / Un coup de coeur inattendu pour The sea of tranquility / "tiens" / "maman" Rentrer dans son pantalon de ski contrairement à l'année passée / refaire du ski après 3 ans / Adorer / Pause coca, café, kindle en terrasse et ça repart / sentir ses cuisses / Solal qui veut marcher comme un grand et avec la fourchette SVP /  Chanter des comptines / Beaucoup / Il faudrait que je les apprenne au delà de la première phrase / Aimer "Legend" / Avoir lu 97 livres cette année / La finir avec une partie de sa famille / Repenser à 2012 / Etre contente de cette année  / Etre prête pour 2013 / Espérer qu'elle sera belle.

 

image-40.jpg 

image-42

image-43.jpg

image-44.jpg

 

Je vous souhaite un bon mois de Janvier et une très belle année 2013. 

 

 

Repost 0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 12:00

 

 

Ca y est, le challenge "Un classique par mois" est officiellement terminé (enfin, en vrai, il vous reste encore 2 jours pour ajouter vos billets!). 
Merci à toutes pour vos participations !  
 
Si j'ai lamentablement échoué ce challenge avec 5 livres lus et 4 chroniqués, nous pouvons saluer la performance de Cryssilda qui finit avec 25 classiques lus cette année !!  

Bon je me console en me disant que grâce à tous vos billets, je vais avoir pleins d'idées pour l'année prochaine. 

Car si je ne renouvelle pas ce challenge en 2013, il sera toutefois reconduit par Stephie ! Merci à elle de reprendre le flambeau ! :-)
 
Et vu que tous vos les liens  ne rentraient pas dans ce billet (il y avait trop de caractères), voici le lien vers le billet récapitulatif de tous vos billets. 
 
 
 

 

Encore Merci et Bonne fêtes à tous !

 

classique final2  Classique final 3  Classique final 4  Classique final 1

 


Repost 0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 11:59

 

Classique final 4 

Et voici donc les billets pour ce challenge (n'hésitez pas à me laisser un commentaire si j'ai oublié un de vos liens : je le rajouterai)

 

A-little-bit-dramatic (12): Persuasion - Jane AustenLe Cid - CorneilleArria Marcella et autres nouvelles - T.Gautier - P.Mérimée - E.A.PoeManon Lescaut - Abbé Prévost d'ExilesNotre dame de Paris - Victor HugoLady Suzan - Jane AustenLais - Marie de FranceThérèse Raquin - ZolaLettres à Fanny - John KeatsRaison et Sentiments - Jane AustenLes Dames Galantes -BrantômeLes Contes - Perrault.

AlterVorace (4) : Le journal d'une femme de chambre - Octave MirbeauLa mégère apprivoisée - ShakespeareL'amant de Lady Chatterley - D.H LawrenceUne Vie - Maupassant 

Anlore (1) : Un soupson légitime - Stefan Zweig,


Bladelor (3) : La place royale - Pierre CorneilleCranford - Elizabeth GaskellLes confessions de Mr Harrisson - Elizabeth Gaskell


Cess (4) : Lady Susan - Jane Austen, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme - Zweig,

 Chinouk (6): Le grillon du foyer - Charles DickensQuinze jours dans le désert - Alexis de TocquevilleLa gloire de mon père - Marcel PagnolVisions de Gerard - Jack KerouacLe poney rouge - SteinbeckSatori à Paris - Jack Kerouac


Choukette 
(2)Orgueil et Préjugés - Jane AustenCharlie et la chocolaterie - Roald Dahl,

 
Christine (6) : Une page d'amour - Emile ZolaPot bouillie - ZolaLa joie de vivre de Zola,Germinal - ZolaL'oeuvre - ZolaLa terre - Zola
        
Cryssilda (25) : Le mystère d'Edwin Drood - Charles Dickens, Rebecca - Daphné de Maurier,Profondeurs glacées - Wilkie CollinsLady Susan - Jane AustenMme Muir et son fantôme - R.A DickLes chroniques de Mudfog - Charles DickensLe cousin Henry - Anthony TrollopeCandide - VoltaireLe procès - KafkaLes 39 marches - John BuchanAnna Karénine - TolstoiLe grillon du foyer - Charles DickensThe happy prince and happy stories - Oscar WildeLa métamorphose - KafkaLettre au père - KafkaVoyage en âne dans les Cevennes - Robert Louis Stevenson,      La maison Tellier - Maupassantles mystères D'East Lynne - Mrs Henry WoodDon Quichotte tome 1 et 2 - CarvantesAlexis Zorba - Nikos KazantzakiNaïs Micoulin - Zola
A Tourist Guide to Ireland - Liam O'FlahertyThe Great God Pan - Arthur MachenUn royaume de femmes - Anton TchékhovJeunesse - Joseph Conrad

Cynthia (10) : 
Ethan Frome - Edith Whartonla troisième Miss Symons - Flora M. MayorLa séquestrée - Charlotte Perkins GilmanXingu - Edith WhartonLe fusil de chasse - Yasushi InouéRien n'est trop beau - Rona Jaffe
 Un amour bleu d'Edith PiafL'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis StevensonIda d'Irène NémirovskyUne affaire de charme d'Edith Wharton 

Enigma (8) : Jane Eyre - Charlotte BronteFahrenheit 451 - BradburyLettre d'une inconnue - ZweigCandide - VoltaireLe portrait de Dorian Gray - Oscar WildeOrgueil et préjugés - AustenCyrano de Bergerac - Rostand,  Les 10 petits nègres - Agatha Christie,  

Estellecalim (2) : Miss MacKenzie - Anthony TrollopeUn orage immobile - Françoise Sagan, 

George (8): La princesse de Montpensier - Mme de LafayetteLe colonel Chabert - BalzacLa fortune des Rougon - ZolaLe temps de l'innoncence - Edith WhartonSupplément au voyage de Bougainville - DiderotLes braises - Sandor Marai,  Armance de StendhalFlavie de George Sand, 

Giny (3) : L'alchimiste - Paulo CoelhoLes trois mousquetaires - DumasDracula - Bram Stocker

Hadrienne (1) : Lady Chatterley's lover - D.H Lawrence,

Heclea (4) : Une étude en rouge - Arthur Conan DoyleJane Eyre - BronteLe songe d'une nuit d'été - ShakespeareAlice's adventures in Wonderland,

Hélène Choco (1) : Lady Susan - Jane Austen,  Fanny Hill, fille de joie de John Cleland.   

Karine:) (9) : Oliver Twist - Charles DickensThe murder at the vicarage (l'affaire Protheroe) - Agatha ChristieMadame Bovary - Gustave Flaubert, Destruction d'un coeur - ZweigLes 10 petits nègres - ChristieQuelle époque ! - Anthony TrollopeDorothée danseuse de corde - Maurice LeblancLa reine Margot - DumasLe meurtre de l'Orient Express - Christie,
 

Lili (12) : La terre - Emile ZolaJane Eyre - Charlotte BrontePoirot quitte la scène - Agatha Christie1984 - G.OrwellOrlando - Virgina WoolfMélusine ou le roman de Lusignan - Jean d'ArrasMartin Eden - Jack LondonPension Vanilos - Agatha ChristieLe ventre de Paris de ZolaAntigone de Jean AnouilhJournal d'un fou de Gogol

Liliba (1) : Le bourgeois gentilhomme de Molière

Mar
iiine (1) : Persuasion - Jane Austen,

Mascha (3) : Poil de carotte - Jules Renard, Des souris et des hommes - John SteinbeckUn bébé pour Rosemary - Ira Levin


Métaphore (12) : Le chien des Baskerville - Arthur Conan DoyleLe lys dans la vallée - Balzac,David Copperfield - DickensLa petite chose - Alphonse DaudetLe dernier jour d'un condamné - Victor Hugo
Jane Eyre de Charlotte Bronte, Le petit prince d’Antoine de St ExuperyAnna Karenine de Leon TolstoiAgnes Grey d’Anne BrontePaul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, Bel Ami Guy de MaupassantLa Dame aux camellias – Alexandre Dumas.

Missbouquinaix (5) : 
Secret absolu - Wilkie Collinsl'agence Barnett et Co - Maurice Leblancle temps de l'innocence - Edith WartonAdolphe - Benjamin Constantl'ingénue libertine - Colette,

Miss Culture (1) : Vol de nuit - St-Exupéry,

Mlle Pointillés (1) : 
24h de la vie d’une femme de Zweig

Mrs Figg (6) : Claude Gueux - Victor Hugo, Arria Marcella de Théophile GautierLe bal de sceaux - BalzacQuatrevingt-treize - Victor HugoPêcheurs d'Islande - Pierre LotiLa Maison aux Sept Pignons de Nathaniel Hawthorne    

 
Mypianocanta (4): Orgueil et préjugés - Jane AustenAu bonheur des dames - ZolaRaisons et sentiments - AustenBilbo le Hobbit - Tolkien


Nadael (4) : Le chant du monde - Jean GionoAnna Karénine - TolstoïLa naissance du jour - ColetteConte du jour et de la nuit - Maupassant,  

Nakata (1) : The four-pools mystery - Jean Webster

NoémieW (10) Le père Goriot d'Honoré de BalzacJacques le fataliste et son maître - Denis DiderotRaison et sentiments - Jane Austen, Histoire de la princesse de Montpensier - Lafayette,Vingt-quatre heures de la vie d'une femme - ZweigLes mots de JP SartrePaul et Virginie - Bernadin de Saint-Pierre,  La fortune des rougon de ZolaLa chartreuse de Parme de StendhalDu côté de chez Swann de Marcel Proust    


Patacaisse (2) : L'école des femmes - MolièreLe dindon de Feydeau,

Philisine Cave (7) :
 Les fourberies de Scapin - Molière, Les précieuses ridicules - MolèreLes femmes savantes - MolièreLe Cid - CorneilleVingt-quatre heures de la vie d'une femme - ZweigLa perle - John SteinbeckLady Susan - Jane Austen,   Des souris et des hommes - John SteinbeckLe voyage imaginaire - Léo Cassil
  

PtitMog (4) : La peau de chagrin - BalzacLe songe d'une nuit d'été - William ShakespeareLes liaisons dangereuses - Laclos,  Othello de William Shakespeare  


Rebecca@DevenirEcrivain (1) : Le Cid - Corneille,
Sandy (10) : Lady Susan - Jane AustenAffinités - Sarah WatersLes Hauts de Hurle-Vents - Emily BronteL'étalon - D.H LawrenceMaurice - E.M ForsterNuit et Jour - Virginia Woolf,  Une vie - MaupassantAgnes Grey - Anne BronteLe bal - Irene NemirovskyAnna Karenine - Tolstoi

Sara (2) : Là bas - HuysmansUne vie - Maupassant,

Sharon (10) : Le sicilien ou l'amour peintre - MolièreLa mégère apprivoisée - William ShakespeareLes bijoux indiscrets - Denis DiderotLe songe d'une nuit d'été - ShakespeareLe marchand de venise - ShakespeareDavid Copperfield - Charles DickensFive on a treasure island - Enid BlytonFantasio - MussetFantasio - Alfred de MussetLa belle et la bête - Madame Leprince de Beaumont.


Stories-of-books (1) : Les fleurs du mal - Baudelaire,

Syl (7): Le crime du golf - Agatha ChristieNorthanger Abbey - Jane AustenPauline - George SandPersuasion - Jane Austen24h de la vie d'une femmeVoyage en France - Henry James
Nord et sud - Elizabeth Gaskell,
 

Valou (7) : Orgeuil et préjugés - Jane AustenToute passion abolis - Vita Sackville-WestLa couleur pourpre - Alice WakerMikael - Herman BangLe portrait de Dorian Gray - Oscar Wilde,Jane Eyre - Charlotte BronteLa ferme africaine - Karen Blixen

Yueyin (2) : Le maître et Marguerite - BoulgakovAnna Karenine - Tolstoi



Repost 0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 00:00

 

Attention, ce billet contient des spoilers. Surtout après l'arrivée de BigCock, quand je parle de l'histoire.

Audiences-TV-Questions-pour-un-champion-semaine-record-pour

En coulisse, avant l’émission de la nouvelle finale de question pour un champion spéciale romance paranormale :
Julien Lepers à Cécile, la réalisatrice de l’émission : Putain j’y crois pas, c’est encore ShowDasse et HardDick ?! Je te préviens, s’ils sont encore aussi cons que d’habitude, c’est la dernière fois que je fais cette émission.

Et tu as intérêt à avoir préparé des meilleures questions que la dernière fois.
Cécile (un peu effrayée et essayant de noyer le poisson): … je me suis toujours demandé Julien : tu es gay ?


Quelques minutes plus tard, Julien Lepers affiche son plus beau sourire devant la caméra :
Bienvenue à la finale de question pour un champion spéciale romance paranormale.
à notre droite, celle que vous commencez à connaître : ShowDasse, et à ma gauche son compagnon HardDick. 

Sans plus attendre, commençons cette émission : 

 

Top. Je suis un mâle aux cheveux bruns coupés court et j’ai un visage d’une beauté classique. Au début du tome qui m’est consacré la femelle que j’aime est retenue prisonnière par mon pire ennemi et mes yeux bleus sont donc « sans vie, ne reflétant rien de plus qu’une vielle plaque de bitume »
(Est ce qu’on dit à JR Ward que certaines plaques de bitumes reflètent beaucoup la lumière ?)(Non ?)(Bon d’accord, désolée, je vous importunerais plus avec mes réflexions).

Top. Avec ses cheveux noirs coupés à ras, les traits de son visage paraissaient plus austères que beaux. (Je sais que j’ai promis de ne plus intervenir mais toute à l’heure ses cheveux étaient bruns et maintenant ils sont noirs: personne ne veut proposer à JR Ward de faire des fiches sur ses personnages ?)
Julien Lepers, (clairement agacé, et reprenant comme si l’auteure de ce billet n’était pas en train de l’interrompre avec ses parenthèses débiles toutes les deux minutes) (excusez-le, il est sur les nerfs) Top : « La vie ne m’a pas épargné mais au lieu de me faire plier, chaque coup, chaque attaque m’a rendu plus fort, plus résistant, plus déterminé. »

 

Biiiiiip:
ShowDasse : Woooooow que c’est beauuuuu… Soupirs…
Julien Lepers : Vous avez un nom à nous proposer ?
ShowDasse : Heu, non ?!
Julien Lepers : Alors on se passe de vos commentaires merci.
Top. Je dégage une odeur typiquement masculine : un mélange de savon et de transpiration.
HardDick : Ca fait kiffer les meufs l’odeur de transpiration ?
Julien Lepers  : Faut croire…
HardDick : (Pensif) Ok je mettrai plus de déo alors mais bon si je veux sentir le savon et la transpiration faudrait que je me savonne partout sauf sous les bras quoi. 
Julien Lepers  (après s’être retourné vers Cécile et lui mimant le geste de « je vais te trancher la gorge ») : merci pour ce commentaire hautement intéressant HardDick, vous nous direz si vous avez ramené des filles avec ça. 
Top. Né dans les toilettes d’une gare routière, j’ai été placé dans un orphelinat…

 

Biiiiiip:

ShowDasse : Remi ?
Julien Lepers  : Remi ?
Showdasse : je m’appelle Remi, je suis sans amiiiiiiiis, vous connaissez quoi, à moins que, vous êtes trop vieux pour avoir vu le club Dorothée ?….
Julien Lepers  : (essayant mais n’arrivant pas trop à contenir son énervement) Est-ce que REMI BAISE????? Est ce que Remi et son chien portent du putain de cuir et se battent contre des trous du culs qui sentent le talc ? Est-ce que Remi se transforme en tyrannosaure quand il n’est pas content ? Est ce que Remi est amoureux de son meilleur pote et se marie à un fantôme ? Est-ce que Remi était esclave sexuel et ne s’est jamais touché en 600 ans ? HEIN ?
Showdasse : (Un peu intimidée et se demandant si, après tout, elle n’a pas sorti une connerie et n’aurait pas mieux fait de se taire) Heu, non ?!
Julien Lepers  : Alors NON ce n’est pas Remi. Réfléchissez, putain…
(Cécile fait mine qu’elle doit aller aux toilettes de peur que Julien Lepers la regarde à nouveau tandis que ShowDasse répond à voix basse : « facile à dire hein, mais bon c’est pas donné à tout le monde de réfléchir hein… »)

Top. Mon orphelinat nous amenait une fois par an dans un parc sauf que je ne pouvais pas jouer avec les autres enfants car je me prenais des coups de soleil trop fort…

 

Biiiiiip:

Julien Lepers  : Non, ne parlez pas. Je pense que si, ils ont essayé la crème solaire et l’écran total et non je ne sais pas pourquoi ça ne marchait pas. Et je ne sais pas non plus pourquoi il ne mettait tout simplement pas des manches longues et une casquette. Je n’en sais rien, et je m’en fous. Il restait dans son coin, seul et sans ami, oui comme Remi mais ne le dites pas non plus ShowDasse, et c’est tout ce qui compte. Il faut que vous ayez de la pitié pour lui, c’est tout ce qu’on vous demande.
ShowDasse : … 
HardDick  : …
Julien Lepers  : Top. Après l’orphelinat j’ai habité un appart miteux où je me suis fais violer dans la cage d’escalier… (ShowDasse pousse un petit cri horrifié et se met la main devant la bouche. Julien Lepers ne s’interrompt pas pour autant )
… Après ça j’ai trouvé les Frères de la confrérie, et je me suis transformé en un vampire aussi musclé que les types bodybuildés auxquels je rêvais de ressembler ado. 
Mon sexe est immense et quand enfin, après avoir attendu longtemps vu que ma femelle s’est aussi fait violer lors de son kidnapping, je finis par bénir son étouffe chrétien…


Biiiiiip:

ShowDasse : Bénir quoi ? il va se confesser ?
Julien Lepers  : Non je crois que c’est une métaphore pour dire coucher, faire crac-crac quoi …
ShowDasse : Mais qui dit ça ? Jamais entendu cette expression, et je peux vous dire que j’en connais, des phrases pour parler de baise…
Julien Lepers  : Je sais pas, je crois que la réalisatrice de cette émission a fait un pari avec des copines comme quoi elle arriverait à placer cette expression dans son prochain billet.*
Showdasse : Ah ok. On s’amuse comme on peut hein. Moi par exemple, je préfère jouer avec un sex toy que faire des paris débiles mais chacun son truc hein…
Julien Lepers  : OK OK. Donc, quand je couche avec ma femme  je la remplis complètement. Complètement et divinement. (nouveau cri de SD mais pas horrifié cette fois-ci, plutôt du genre frustré …) et quand elle me sourit, mon cœur se fend, littéralement.

Biiiiiip:


HardDick : littéralement ?
Julien Lepers  : Oui.
HardDick : donc son cœur se fend vraiment en deux dans le livre ? Et il meurt pas ?
Julien Lepers  : ben je pense que c’est une métaphore.
HardDick : mais alors c’est pas littéralement.
Julien Lepers  : bordel on s’en tape, il aime quand sa meuf lui sourit, c’est tout.
HardDick : hé mec, calme-toi hein.  
Julien Lepers  : (L’ignorant) : Top. Ma femelle est un peu masculine, aime le combat, porte des silices pour inhiber son côté symphathe et elle avale.

 

Biiiiiip:


Showdasse : elle avale quoi ?
Julien Lepers  : (de plus en plus nerveux) je pense qu’on parle de sperme.
Showdasse : (écarquillant les yeux) mais heu, on peut ne pas avaler ? puis, se tournant vers HardDick : Mais, MAIS ? Tu m’as toujours dit que… 
Julien Lepers  : (la coupant) : J’ai un nom composé, ma femelle s’appelle Xhex et je suis muet, mais par chance ma femelle et tous mes amis ont appris le langage des signes en moins de temps qu’il n’en faut à Kholer pour bander dans son pantalon en cuir… je suis, je suis….


Biiiiiiiiiippppppp !
John Matthew bien sûr, vous êtes vraiment nuls hein, pour des fans de romances paranormales…


Je reprends :
Top. Je suis l’ami de John et j’ai un regard de tueur, mes yeux sont de deux couleurs différentes et je baise tout ce qui bouge, fille ou mec. J’aime mon meilleur pote mais je ne pense pas le mériter ce qui frustre bon nombre de mes lectrices.
Mon meilleur pote est roux et a une gueule d’ange et quand celui-ci se touche sous la douche « c’est aussi plaisant qu’une part de pizza froide, pas mauvais, mais rien à voir avec un vrai repas. »


HardDick :  (mort de rire) alors celle là, je la ressortirai, elle est vraiment pas mal.

 

Julien Lepers: continuant : Je suis en permanence collé à John car je suis embauché pour le défendre et le protéger. Je me tape donc tout ce qui bouge, même quand mes potes ne sont pas loin et je parle comme je pense, sans me censurer. Par exemple, dans un magasin de tatouage, alors que John est sur le point de se faire tatouer et que je veux me taper la petite assistante du tatoueur, voilà mon dialogue avec John :
- Ca te dérange si je fais un peu d’exercice derrière le rideau ?
- Pas du tout, signa John. Fais-toi plaisir.
- Je serai là si tu as besoin de moi. Même si je dois sortir la bite à l’air.


Biiiiiip:


ShowDasse : oh c’est tellement classe comme il parle. J’adore. Il existe vraiment ? Vous pouvez lui filer mon numéro ? J’adorerais le rencontrer.
Julien Lepers: (Se retournant vers Cécile en articulant silencieusement : la prochaine réflexion comme ça, je me tire.) Puis, revenant vers ShowDasse : 
Non, je ne le connais pas mais de toute façon il préfère son pote aux femmes. Quand il couche avec elles c’est à lui qu’il pense. 
ShowDasse : Ca ne me dérange pas, je suis pas jalouse. 
Julien Lepers : Top. mon meilleur pote est super intelligent et il sort avec mon cousin ce qui me brise le cœur dans ce tome, mais je ne le lui dis pas… Je suis, je suis… 

Allez quoi… Ca commence par V, ça finit par F et il y a un I au milieu…
HardDick : V… I… F ? Mais qu’est ce que ça peut bien vouloir dire ??? **
Julien Lepers : V. I. F mais allez ! bordel de merde quoi !

 

Biiiiiiiiiippppppp !

Julien Lepers, pétant un plomb, jetant ses fiches par terre et quittant le plateau ! J’abandonne, j’abandonne, je peux pas. Sont trop cons. Je peux pas je me tire…
 

Cécile, un peu en panique aussi, envoie l’assistant lumière reprendre sa place…

  

Le nouveau :
- Bonjour, je m’appelle BigCock et heu, je vais remplacer Julien pour la dernière question.
ShowDasse : Clignant des yeux : salut mon chou en sucre d’orge, tu sais que tu as un beau prénom ?
BigCock : rougissant comme un prétrans : merci, t’es assez bonne aussi dans ton genre.
HardDick : (menaçant) : je vous dérange pas là ?
BigCock : Un peu intimidé : Heu, je vais vous poser la dernière question qui va être déterminante.

 

On cherche le titre d’un tome de la Confrérie :

Top. niveau histoire, le héros recherche sa femelle qui est retenue prisonnière par un méchant dont la chair se décompose durant ce tome mais qui est arrivé à violer l’héroïne. Quand elle annonce à notre héros muet qu’elle a été violée, la température chute d’un coup et il ouvre la bouche et pousse un cri qui arrive à casser toutes les vitres de la pièce : « les vitres de la chambre se brisèrent, les carreaux explosant en milliers d’éclats projetés dans la nuit, s’écrasant sur les dalles d’ardoise et capturant la lumière comme des gouttes de pluie… ou comme des larmes. »

ShowDasse : oh woaaw. C’est tellement beau ces métaphores. Il devait être triste le pauvre. Et de pouvoir casser des vitres en poussant un cri alors qu’on est muet, ça doit être magnifique.
BigCock : Heu oui. Ou pas hein. Bref,
Top. Finalement ils finissent par coucher ensemble et c’est merveilleux. En parallèle, on suit 4 histoires dont certaines pas franchement intéressantes… On parle de l’enfance de Xhex, de sa mère et du père de John dont il ne serait peut être pas le fils mais la réincarnation.

Biiiiiip:

HardDick : Mais je comprends pas. Il est la réincarnation de son père ?  
BigCock : Oui ben c’est pas très clair mais je crois que l’auteur elle-même ne sait pas trop du coup elle reste vague et comme ça ne dérange pas ses lecteurs elle ne se prend pas la tête…
Donc, on suit cette histoire et aussi celle d’un présentateur TV qui présente une émission sur les fantômes et qui en tourne une dans un château qui serait hanté. Quand son assistante se fait prendre (pas dans les bras, si vous voyez ce que je veux dire) par un fantôme il réalise qu’il l’aime et qu’elle est intelligente et ils finissent ensemble et on se rend compte à la fin que le fantôme est en fait l’ex de l’héroïne du livre et que ce n’est pas un fantôme.


Biiiiiip:
Showdasse : heu, j’ai rien compris. Vous pouvez répéter la question ?

BigCock : non c’est pas important, je crois que ça fait partie des histoires chiantes, avec celle de Payne la sœur de Vishous qui se fracasse le dos (littéralement, pour le coup) contre un mur à la fin du tome et que Kholer amène dans le vrai monde pour qu’elle se fasse soigner.

HardDick : elle est bonne Payne ? Elle aime se faire fouetter et avoir de la peine ?

BigCock : elle est un peu facile celle là Dick…
Je reprends : Top.  les histoires parallèles sont donc très bof et finalement, en 600 pages il ne se passe pas toujours grand chose, nos héros couchent, Vhif est dégoûté que son meilleur pote ait arrêté de l’attendre comme un con, le méchant se décompose, et Xhex et John décident de s’unir.
A la fin, l’homme qui considère John comme son fils amène une robe de marié à Xhex et lui explique que sa défunte épouse l’a porté ainsi que Beth, la reine.

 

Biiiiiip:
ShowDasse : Quoi mais elles ont toutes la même taille ces filles ? Et le même corps ?

BigCock : Heu, non je crois pas car Xhex a la stature assez masculine.
ShowDasse : Alors comment elles ont pu porter la même robe sans retouches hein ? Elles se sont crues dans un putain de remake de « 4 filles et un jeans » là ?

BigCock : (ne sachant que répondre, enchaîne :) et la mère de Xhex revient, bref ça finit super bien et elle se fait tatouer le nom de John sur le dos.
Ce tome, même si on ne dirait pas comme ça, Cécile l’a beaucoup apprécié et même si elle continue de penser qu’il y a des chapitres en trop, a trouvé que c’était le meilleur qu’elle ait lu pour le moment. Elle n’a pas trop relevé de métaphores, à son grand dam, et a été assez touchée par certains passages. 

Ce tome s’appelle …

… Allez, je vous montre la couverture pour vous aider :

(cachant le titre et montrant le haut du livre).
Alors ?

couv59228560.jpg 

 

Biiiiiip:

ShowDasse : Pourquoi y'a Céline Dion sur la couverture ???
BigCock : Ne sachant que dire, décide donc de regarder à nouveau la couverture et finit aussi par trouver la ressemblance frappante …

ShowDasse : En tout cas, elle a l’air de prendre plus son pied qu’avec René.

 

Biiiiiiiiiippppppp !

BigCock : ah ben cette émission touche à sa fin. C’était « l’amant réincarné ! ».
Je suis désolé mais il n’y a pas de gagnant. Nous nous retrouverons donc une prochaine fois pour vous départager…

Merci pour votre participation et à bientôt.

ShowDasse : Merci à toi, mon chou. (Clin d’œil). (Et lui glissant un papier dans son slip) : « Tiens mon numéro de téléphone »

 

N’oublions pas pour finir, le best-of de ce livre…

« Il n’avait encore jamais pensé à ça auparavant, mais dès le premier battement de cœur d’un être vivant, une cloche sonnait et les aiguilles de l’horloge commençaient à tourner. Les dés étaient lancés, qu’on le veuille ou non, et le destin tenait toutes les cartes en main. Au fil des minutes, des heures, des jours, des mois et des années, l’histoire se déroulait, le temps pressait puis, soudain, le dernier battement de cœur signalait la fin de la partie. L’heure était venue de comptabiliser ses gains et ses pertes. »
à Elle a oublié « les siècles », non ?

 

 

« De l’autre côté de la pièce, Lassiter laissa échapper un soupir à fendre l’âme, un peu comme si quelqu’un venait de lui trancher la jambe et qu’il n’y avait aucun médecin en vue. »
à je peux vous dire que Lassiter et moi ne réagirions pas de la même manière si on nous tranchait la jambe. Perso, je crois pas que ce serait un soupir que je pousserai.

 

 

« - Mauvaise réponse, désolé.
- Je me sens bien… 
Cet enfoiré de fils de pute de sale connard de trou du cul se pencha alors vers lui et, agrippant des deux mains sa jambe blessée, pressa l’endroit où la balle avait élu domicile. »
à je crois que même moi, je serais pas arrivée à placer autant de gros mot dans une phrase. Et pourtant, croyez-moi, je sais jurer.

 

  

* C’est vrai.
Si vous prenez John Green, un mariage éventuel, une expression que ma binomette trouve ringarde (même qu’elle se moque quand je l’utilise dans mes billets), mêlez à la discussion BeV, Marika Gallman, Mlle P et une autre copine, et vous obtenez un pari, dans lequel je dois placer « bénir l’étouffe chrétien » dans mon prochain billet. Vous êtes donc tous témoins que j’ai relevé haut la main ce pari.
Johninou cheri, say Hi to Mlle P and tell her how glad you are to be mine :-)

** Toute ressemblance avec le film « La cité de la peur » est fortuite. Ou pas. 



La confrérie de la dague noire, tome 8 : L'Amant Réincarné - JR Ward
Editions Bragelonne - 590 pages

 

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 00:00

charmes.jpg  ame-damnee.jpg

J’ai tellement aimé la Valkyrie Sans cœur, tome 2 de la série « Les ombres de la nuit » de Kresley Cole que je n’ai pas mis longtemps à lire les deux tomes suivants « Charmes » et « Âme Damnée ».
Aujourd’hui je vous en parle sous forme de match !
Alors ? Prêtes ?

 

Premier round : c’est parti !
A notre droite vous avez Bowen le loup-garou, à notre gauche Conrad le vampire…


Bowen est un loup-garou qui a perdu sa promise il y a de ça 200 ans et qui depuis, n’a plus touché une autre femme. (Sachant que si Bowen était loin d’être puceau, il n’a pas couché avec sa promise non plus donc ça fait un bail qu’il n’a pas fait crac crac). Ses yeux sont de la couleur riche et dorée de l’ambre et brillent pourtant d’une lueur mélancolique (pauvre sucre d’orge en pâte à modeler, viens ici que je te console). Parfois ses yeux sont aussi « bleu glacial » (Oui je suis aussi d’avis que l’auteur se fasse des fiches pour se rappeler les caractéristiques de ses personnages car entre bleu glacial et ambre y’a quand un même une légère différence).
Il fait 2m10, est Ecossais (mais il ne porte pas de kilt)(sinon les femmes passeraient leur temps à trébucher malencontreusement et à tomber à ses pieds)(et oui, par « les femmes » je parle en fait de moi)(car il paraît qu’il y en aurait des choses à voir sous ce kilt)(mais je m’égare déjà, excusez-moi). Il est donc Ecossais (miam miam graou graou)(oui moi aussi je deviens un peu primitive à la lecture de ces livres), possessif, il a 1200 ans (et de l’expérience !) et a un membre massif que Mariketa ne peut pas prendre en entier (en elle)(mais dans la bouche non plus j’imagine) tant il est gros. Son érection est monumentale (ah, je vous sens tout de suite intéressée tout à coup)(bande de coquinettes au beurre). 
Il a également très mauvais caractère et a de la réparti (tout ce que j’aime en somme).

 

Conrad, quant à lui, s’est fait transformer il y a quelques centaines d’années et, comme tous les vampires tant qu’ils n’ont pas rencontré leurs âmes sœurs, ne peut pas bander (oui je vous l’accorde, ça casse un peu le mythe). Il n’a jamais accepté son statut de vampire et est devenu tueur à gage.  « Depuis des siècles il vivait seul, sans amis » (mais ne s’appelle pas Remy)(OK je sors) et il est victime d’hallucinations qui sont en fait les souvenirs de ses victimes dont il a bu le sang.
Ses yeux sont rouges (car c’est un méchant vampire qui boit le sang des humains)(J’en connais un qui ne sera jamais adopté par les Cullen)(et tant mieux pour lui j’ai envie de dire), sa poitrine elle, est large à la musculature puissante (à l’instar de son érection, quand elle daignera se manifester) et il a une mâchoire masculine (heureusement qu’elle n’est pas féminine sa mâchoire car déjà qu’il ne bande pas, ça ferait quand mêm beaucoup…), un nez fort et aristocrate. Il mesure plus de 2m, et sa carrure semblait faire toute la largeur du lit (c’est pas un poil exagéré ça ?)(même sur un lit une place ça ferait déjà des épaules très larges non ?).
 « Ses hanches étroites et ses épaules carrées semblaient faites pour qu’une femme puisse s’y agripper pendant l’amour » (moi aussi, dès que je vois les épaules de Marat Safin je me dis « tiens, je m’y agripperais bien pendant l’amour »)(et vous ? A quelle partie de l’anatomie d’un homme songez-vous à vous agripper pendant l’amour ?) et « il n’était que virilité, avec toutes ces cicatrices qui marquaient sa chair » (les hommes aux cicatrices, un must)(manque plus que le tatouage). Mais voilà, ce n’est pas parce que « même au repos, il affichait une taille impressionnante » (et par il j’entends sexe), et que ses lèvres sont charnues et larges, qu’il a de l’expérience pour autant, car malgré tout, « cet homme, avec ce corps incroyable fait pour satisfaire et protéger une femme, était puceau.  Il n’avait jamais embrassé une fille. » (Amis de la crédibilité bonjour et bienvenue dans le monde merveilleux où les femmes sont plus expérimentées que les homme)(ceci dit, je ne me plains pas, j’adore le concept).
Son sexe est, accrochez-vous bien car vous ne vous en sauriez pas douté, énorme.  A tel point qu’elle éprouve de l’inquiétude devant sa taille. (Jamais eu peur de ça moi, life is a bitch).

Bon alors…
Un loup-garou écossais, grand, expérimenté, fidèle, qui a du répondant, des yeux ambres et un membre massif et un vampire, grand, très large, puceau, aux yeux rouges, qui hallucine souvent et dont le sexe est si grand qu’il en est effrayant ?
Mon cœur balance mais ce round est remporté par : Bowen. (Viens me faire un cuni calin pour me remercier !)

 

 

Passons au second round qui oppose Mariketa la jeune sorcière et Néomie le fantôme !


Mariketa :
Est une sorcière qui est en phase de devenir immortelle (période durant laquelle les besoins sexuels décuplent.)
Elle a les cheveux roux bouclés, les fesses rebondies, une poitrine généreuse, les cuisses élancées, la taille fine et elle est sexuellement libérée. (A part qu’elle est rousse, on pourrait presque croire qu’elle est parfaite non ?)(Je plaisante).
Ses yeux sont d’un gris intense d’un ciel d’orage (à ne pas confondre avec le gris intense d’un ciel pluvieux), et ses oreilles sont pointues.

Aussi, Mariketa a des sextoys dans son sac. Sac que Bowen ne se gêne pas de fouiller :

« Son estomac se noua. Mari avait des choses privées, là dedans. Privées de chez privées. Comme un tube de rouge à lèvres qui n’en avait que le nom ». (j’adore cette scène). De plus, elle aime la technologie, a de l’humour, est sarcastique, maladroite, et joue à Zelda (<3).
Bon, par contre, elle est étroite, mais bon, on ne peut pas tout avoir hein (en même temps, un rouge à lèvre, c’est pas très large, ahem)…

Néomie (et non Noémie comme je l’ai appelé pendant tout le livre) est un fantôme. Elle a vécu début du siècle et était une grande danseuse avant de se faire assassiner par un homme dans son propre manoir.
De son vivant, elle a mené une vie rythmée par la danse, les rires et les fêtes. Elle est toujours positive, rit facilement, et sait jouir… de chaque instant.
Physiquement, elle est assez petite mais sa poitrine est généreuse (ouf). Elle a de grands yeux bleus, son nez est fin, un peu retroussé, et sa peau est lisse. Ses lèvres sont pâles mais charnues, en particulier celle du bas (détail de la plus haute importance s’il en est).
Pendant un an elle a été strip-teaseuse, avant de devenir danseuse étoile célèbre. Son petit péché mignon est de voler certains objets des personnes qui s’installent dans son manoir…
Personne ne peut la voir sauf, Ô que le hasard fait bien les choses, Conrad…
Niveau odeur, elle sent si bon le bois, le vin et la femme (un Michoko pour celle qui peut me décrire précisément l’odeur de « la femme » ?).
En outre j’aurais tendance à penser qu’elle est étroite : « Tu es étroite » puis, un peu plus loin « Tu es tellement étroite » puis encore un peu plus loin « - Tu es sexy… murmura-t-il. Et si étroite. ». Voilà, je crois pouvoir affirmer sans me tromper que Néomie est un fantôme doté d’une poitrine généreuse et d’un vagin étroit, très étroit, si étroit.

 


Alors ?! Une fille libérée sexuellement, aux gros seins et étroite, qui aime jouer (toute seule et) à Zelda et qui est très drôle vs un fantôme qui ne peut pas être touché (mais ça s’arrange ne vous en faites pas), aux gros seins et étroite aussi (ça s’annule donc), qui est toujours de bonne humeur et qui est un peu clépto sur les bords ??!

Mon choix va à Mariketa dont certaines répliques m’ont fait hurler de rire (et oui, je hurle de rire pendant que d’autres hurlent durant leurs orgasmes)(life is a bitch bis).

 

Niveau histoire :

Nous avons d’un côté Mariketa et Bowen qui se retrouvent dès les premières pages enfermés dans une sorte de grotte, alors qu’ils participent tous les deux à la Quête, une chasse au trésor pour Immortels, et qui commencent à jouer à froti frota dès la page 5.
Puis Bowen se reprend, enferme Mariketa dans la grotte et ne viendra la rechercher que quelques semaines plus tard. Autant vous dire que la petite sorcière n’est pas super contente…
Bowen est lui aussi affaibli et ils vont devoir traverser une jungle avant de pouvoir rentrer chez eux…
Dans ce livre on a le droit à des allusions sexuelles, à des scènes chaudes, à un sex toy, à des démons, à une pleine lune et un Bowen légèrement effrayant, à un mâle qui ne se pose pas 36 questions quand il doit pénétrer son âme sœur, à une erreur de nom dont résulte un mot très drôle, à un aperçu d’une meilleure amie qui a l’air super marrante et qui m’a donné un bon fou rire, à des miroirs, à une héroïne qui se moque et appelle son loup-garou « le vieux, l’antiquité et Mathusalem », à une revenante, à une sorcière puissante, à des répartis très marrantes et à un loup-garou qui est quand même Ecossais…

Et de l’autre nous avons : un vampire puceau qui en veut à ses frères et qui se fait enlever par eux, à une femme qui est un fantôme que personne ne peut toucher, à des personnages secondaires pas très présents, à un miracle qui tombe bien, à beaucoup d’attente avant de passer à l’acte, à beaucoup de « jouis pour moi, de toutes tes forces » que j’apprécie tant, d’un vampire qui a un sexe si imposant qu’il hésite encore à passer à l’acte alors qu’on attend ça depuis bien trop longtemps «  Tu es si étroite, souffla-t-il. Je ne veux pas te faire mal. Je dois être sûr que tu es prête » (mais elle est prête, put***, vas-y !!)(oups, pardon, je voulais pas m’énerver), à des yeux rouges, à un peu de Nyx <3, à une tombe, et à une happy end.

 

Vous l’aurez sûrement déjà compris : ce sera un sans faute pour « Charmes » qui gagne également ce troisième et dernier round.

Mais je n’ai pour autant pas boudé mon plaisir avec « Âme Damnée » que j’ai dévoré…. C’est juste qu’il y a moins de tension sexuelle, moins de personnages secondaires, moins d’humour et que tout se passe dans un seul lieu…

Mais quoi qu’il en soit, je ne peux que vous conseiller ces livres. Un bon moment assuré.

Quelques citations pour finir ?

Extraits de Charmes :

« - Donc tu préfères que je t’appelle Bowen ou Bowe, pour faire plus court ?
- Mes amis m’appellent Bowe. Alors, tu as intérêt à trouver autre chose.
Quel con, ce type…
- Pas de problème. J’ai deux, trois idées de petits noms qui t’iraient à merveille. Dont un qui finit en « ard » »

 

« - Peu importe. Nous sommes trop différents, c’est tout. J’ai besoin d’un mec qui s’entendra avec mes copines – mes copines sorcières, qui sera suffisamment branché pour faire la différence entre l’emo rock et la jangle pop, et qui m’aidera à traverser le monde de glace dans Zelda.
Ce dernier point plongea MacRieve dans un abîme de réflexion. Que pouvait bien être cette dimension glaciaire dans ce mystérieux pays de Zelda ? »

à Lol j’adore. Bowen est un peu old school :-) 


Je vous invite aussi à lire le Webzine très complet que le Boudoir Ecarlate a consacré à cette série... 



Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 09:46

broadway2

 


Les odeurs, dans la rue, omniprésentes et assez dérangeantes /

 BOUFFE

 

Ils ne connaissent pas les papiers toilettes épais ? /  Des pharmacy qui vendent de tout, je suis fan / soho /  "how are you today ?" /  Un appart très cosy entre 6av et 27th donnant sur l'empire State building / Des briques et peu de jet de douche /

  EMPIRE

 

Des "small coffee" qui ressemblent plus à une soupe qu'à un petit café /

 

 small coffee

 

La patinoire du Rockfeller Center et le sapin de "maman j'ai râté l'avion"  décevants, même de nuit / Je la préfère (la patinoire) en Légo ! / 

 photo-39.jpg  photo-40.jpg  photo-41.jpg

 

La vue de l'empire state building / sans regrets /

 

 vue3.jpeg

 

vue2

 

 vue.jpeg

 

Un burger (de plus) trop bon / Refill coca à volonté /

  hamburger

 

Times square qui m'impressionne toujours autant /

TIMES SQUARE

 

Un métro sans publicités /

  metro-copie-2.jpeg

 

Le service est vraiment en décalage avec la manière de vivre des new yorkais : Mais qu'est ce qu'ils sont lents ! / Du shopping /  Un succès ce pantalon / A la recherche du magasin Oshkosh / Ground zéro où comment la nouvelle tour est déjà immense /

 

ground zero 

 

Un guide de perdu, pas d'autre de retrouvé / Soho / Un magasin Converse hallucinant où l'on peut personnaliser ses converses et choisir la couleur de ses lacets / Les nouvelles Converse de Solal /

 

  CONVERSES

 

Greenwich village trop joli / Les gens  prennent des photos de l'appart de sex and the City et posent devant / Un resto boite, bien bu, bien mangé, bien dansé / Un petit médicament qui fait tout son effet / Un vrai petit déjeuner en face de Grand Central Station / le MOMA ou comment je ne suis pas sensible du tout à certaines formes d'art /

 

MOMA1

 

mais plus à d'autres...

 MOMA2

 

 

Personne ne veut m'accompagner au Guggenheim ? / Une tentative de lunch dans un endroit représentatif de l'Amérique profonde et qui fait drôlement flipper /  Un plan de secours beaucoup plus apprécié / La high Line / Un match de la NBA au Madison square garden, encore de la junk food, arriver à s'endormir pendant un quart temps, être à fond dans les deux derniers, des pom pom girls, penser aux livres YA lus et au fait que les pom pom girls sont souvent décrites comme des pestes / 

 

     NBA2

 

Central Park et ses écureuils, si j'habitais ici, j'y viendrais tous les jours /

 CENTRAL PARK

 

Le pont de Brooklyn sous le brouillard / 

 

 ponts-brook-copie-1.jpeg

 

Les magasins du sud de Manhattan fermés après le passage de l'ouragan Sandy / Eataly le paradis sur terre, qu'est ce que j'aime cette ville / barnes and nobles et une autre librairie (mais être sage et n'acheter que deux livres pour Binomette) /

 

librairie4 

 

Et puis, la pluie pendant 4 jours / une fonction panorama sur son téléphone / l'immeuble le plus fin qui soit / être déçue par les (inexistantes) décos de noël /  Marcher à en avoir les jambes coupées / prendre le taxi aussi / un sapin de noël avec une hanukia, j'aime le symbole / Wall street et son taureau / Le flatiron building / les immeubles avec les escaliers de secours / Arriver tôt à l'aéroport / In massage / Un vol super rapide, "je t'habitue mal" / Atterir, récupérer les valises et aller directement au boulot / Avoir bien profité de ces 4 jours, avoir adoré son séjour mais être pressée de retrouver son bibou !

 

 NY1

 

 NY2

 

  NY5

 

thin towel2

 

 sapin hanukia


Repost 0
Published by Cess - dans Blabla
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 08:00

 

 

Si vous me cherchez pendant 4 jours je suis là :

 

 

nyc-delirium.jpg
Photo Pierre Folk.

 

 

 

De retour mardi...
A la semaine prochaine :-)

 

 

 

Repost 0
Published by Cess - dans Blabla
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:00

 

 

 

Bref, je me suis habillée tout en paillette et j’ai retrouvé Mlle Pointillés dans le métro.
Nous sommes allées à l’arrêt Robespierre, avons trouvé le restaurant où nous avions rendez-vous et, comme d’habitude, sommes arrivées les dernières.

Là bas, on a rencontré les copines, j’ai mangé un gratin de macaroni sur fondue de poireaux, parler de Cadeon, de John, de Ryodan, de Barrons et d’autres mâles, partagé un fondant et une tarte au pomme, (oui j’ai pris 3 kilos en un repas), rigolé, été prise en photo, et puis on s’est dirigé vers le salon.

Là bas, il faisait 65 degrés, on a cru mourir de chaud, nous nous sommes regardées, avons voulu ressortir directement, mais avons décidé d’être fortes.

Nous nous sommes arrêtées une fois, j’ai acheté 3 livres pour bébé, n’avons fait aucun autre stand, n’avons pas fait de dédicace, n’avons pas acheté de livres, ne nous sommes pas arrêtées pour en feuilleter, n’avons pas fait d’interview d’auteurs, n’avons pas pris de photos, n’avons pas salué des personnes des maisons d’édition vu que nous étions les seules blogueuses à ne pas en connaître. 

Quand j’ai regardé ma montre, nous étions là depuis 7 minutes, du coup, on a continué d’être fortes, avons croisé des copines, leur avons parlé, avons regardé les files de queue des dédicaces, nous sommes dit que vraiment, même si on nous payait, nous ne ferions pas 40 minutes de queue pour avoir une signature sur un livre, à part pour KMM et John Green, et nous sommes décidées à nous diriger vers la sortie.

Entre temps, nous avons appelé d’autres copines, saboté les photos de Karen, réceptionné des beaux colliers, avons failli encore nous évanouir une demi-douzaine de fois entre foule et chaleur, avons bousculé 10 gamins, marcher sur 50 personnes qui étaient assises par terre, sûrement en train de mourir de déshydratation, avons regardé des personnes se sourire, d’autres s’éventer, avons donné rendez-vous à des filles à 16h, les avons oubliées car la liberté nous appelait à 15h30, avons trouvé d’autres copines, les avons accompagnées au vestiaire, j’ai perdu et retrouver un strass de chaussures, et  nous sommes parties.

Nous avons regardé nos montres, vu que nous étions restées 15 minutes, avons été très fières d’avoir tenu si longtemps et sommes allées dans un bar très peu éclairé, où nous avons siroté un coca, papoté et même reçu un porte-clé JZB.

 

Bref, avec Mlle Pointillés, nous sommes allées au salon du livre de Montreuil et nous y sommes restées 15 minutes. 

 

 

Repost 0
Published by Cess - dans Blabla
commenter cet article

en-passant2.jpg    

 

- John Green est un génie...

- Swap en cours de finition ! J'ai enfin trouvé LE cadeau que je voulais absolument !

 

 

******************************************************************

 

Recherche

categories2.jpg

 

    ********************************************************
 


j'y suis et j'y adhère

 

 

facebook_logo-2-.png goodreads.jpg twitter logo pinterest.jpg

 

volage gris 2-1
     

Logo40-copie-1.jpg   


MIDINETTE

 

 

    ********************************************************

 


challenge.jpg 

 

 

   
Classique final 4  

Challenge Un classique par mois. 
Organisé par Stephie  0/12

 

 

volage gris final

Challenge "Je suis volage : je tombe amoureuse à chaque nouvelle lecture"
Organisé par Mlle P et moi-même.   

 

 

          ******************************************************** 

  

 

je-lis2.jpg           

 

 

 


    ********************************************************

 

 

********************************************************

promene3.jpg